Cet article a été mis à jour il y a plus de 24 mois. Le contenu qu'il propose n'est peut-être plus à jour.

Pas de tutoriel aujourd’hui, ni de ressource sur WordPress ou sur le SEO, mais plutôt un bon petit coup de gueule contre certains référenceurs.

Cela va faire maintenant 5 ans que je travaille dans ce secteur d’activité, mais depuis un an j’ai l’impression qu’un nombre de plus en plus grand de confrères se plaignent sans cesse des changements d’algorithme de Google.

Et pourtant, s’il y a bien une chose que j’ai appris, c’est qu’il ne faut JAMAIS mettre tous ses oeufs dans le même panier !

Omelette Google
Envie d’une omelette : misez tout sur Google

Certains référenceurs me fatiguent

En ce moment, il y a vraiment comme une frénésie chez certains confrères. La peur du Penguin et du Panda est parmi nous. Et tout le monde a pu sentir ce petit un air de Zoophobie qui plane, avec une ambiance saturée par la colère et l’indignation.

Site disparu de Google
What’s the fuck ?

Certains crient au secours, d’autres que Google est un tyran ou/et un incapable, tandis que le reste des référenceurs clament haut et fort que le référencement naturel est mort… encore… (RIP, on t’aimait bien).

Si l’on écoutait ceux qui prêche la bonne parole, tout rentrerait dans l’ordre :

  • Il faudrait réglementer Google
  • Ou encore refondre complètement son algorithme
  • Ou mieux encore : faire la chasse aux méchants référenceurs Black Hat (car c’est bien connu, les Grey Hat n’existent pas et les White Hat sont tous gentils car ils publient des contenus géniaux).

En d’autres termes, c’est vraiment la merde. De toute façon, ce n’est que les prémices de la fin du monde qui aura lieu en décembre 2012…

Bougez-vous le cul !

Là où certains voient un drame, moi je vois une opportunité. C’est l’occasion de revoir les bases du référencement naturel et de mieux comprendre l’algorithme de Google.

Evolution
Il est temps d’évoluer

Si vous êtes pénalisé et que vous avez perdu tout ou une partie de votre trafic, faites des tests pour vous en sortir. Il existe différentes solutions à tester, comme par exemple :

  • Le modification de vos contenus
  • Le changement de vos liens (sortants et entrants)
  • La création de nouveaux articles moins optimisés
  • Le changement de design
  • La modification de l’arborescence de votre site
  • L’amélioration du trustrank (via les réseaux sociaux, via des liens depuis des sites trustés, via du linkbaiting, …).
  • La mise en place redirections 301
  • L’outil de désaveu des liens de Google (ou pas d’ailleurs)
  • Le changement radical de votre nom de domaine sur-optimisé
  • La correction des erreurs citées et relevées par le Webmaster Tools
  • La correction des erreurs rencontrées avec un petit coup de Xenu Link

Au lieu de pleurnicher, il est grand temps d’agir et de s’améliorer.

Le référencement évolue constamment. Pourquoi crie t-on au scandale aujourd’hui alors que les moteurs de recherche ont toujours continuer à évoluer depuis des années ?

Risques et diversifications

Pour ceux qui ont été impactés et qui gueulent sur le droit de vie ou de mort de Google sur un site Internet, je dirais une chose : bien fait !

Pourquoi ? Tout simplement car vous avez pris des risques en basant tout votre trafic sur une seule et même source de trafic. Il y a une expression pour cela que j’ai utilisé en début d’article : il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier, surtout dans celui de Google…

Google is Evil
Google is Evil

Une source de trafic, aussi grande et rentable soit-elle, est la pire stratégie de visibilité qui existe pour un site Internet. Si elle saute, ou si son coût explose, le résultat sera le même : l’échec.

C’est comme si vous n’aviez qu’un seul mais gros client. S’il part chez la concurrence ou s’il fait faillite, vous êtes dans la m****. Sur le web, c’est pareil : il est donc impératif de diversifier vos sources de trafic !

Je pense, comme beaucoup d’entre vous, que le référencement naturel est la meilleure source pour attirer des visiteurs et des clients potentiels. C’est aussi à mon sens la plus rentable et la plus efficace sur le long terme. Si vous avez peu de budget, c’est là qu’il faut le mettre.

Mais ne mettez jamais de côté les autres sources de trafic, comme par exemple :

  • Les liens sponsorisés (Florian Marlin sort de mon corps…)
  • Les autres moteurs de recherche
  • Les newsletters
  • Les places de marché
  • Les comparateurs de prix
  • Les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Pinterest, Hellocoton, Google+, Instagram, …)
  • Les sites référents
  • Votre propre réseau de sites (vous en avez un j’espère ?)
  • Les plateformes vidéo (Youtube, Dailymotion, Vimeo, …)
  • Les opération marketings traditionnelles (opération en magasin, flyer, radio, télé, …).

Ce n’est pas le choix qui manque. Donc avant de mettre la clé sous la porte quand Google fait des siennes, pensez-y.

Le mot de la fin

Je vous rassure, il y a aussi un grand nombre de référenceurs qui ne sont pas dans le cas de figure présenté ici, et heureusement d’ailleurs. C’est juste que le fait de voir chaque jour de nouveaux articles qui crient au scandale commence à me fatiguer.

Certains de mes confrères ont eu des pénalités. Et pourtant, je ne les ai pas vu se plaindre. ils se sont dit

Ok, j’ai perdu cette manche, mais ce n’est que partie remise

Voilà, c’était mon petit coup de gueule de l’année. On se revoit l’année prochain avec une probable mise à jour Zèbre ou Orque ?