Optimisations SEO : guide complet pour optimiser son site web en 6 étapes

Publié le 10 novembre 2020 Référencement naturel
Raphaël Maïa Ferreira

Le référencement naturel est un canal d’acquisition indispensable à tout site web, quelle que soit l’activité de l’entreprise. C’est même le canal le plus important pour certaines. Littéralement, l’optimisation SEO est la traduction de Search Engine Optimization, autrement dit – l’optimisation pour les moteurs de recherche.

L’optimisation SEO est donc par définition, au cœur de n’importe quelle stratégie de référencement naturel. De quoi s’agit-il précisément ? Pourquoi et pour qui ? Quelles sont les étapes clés ? Notre guide est là pour rappeler les fondamentaux qu’un site doit prendre compte pour être le mieux positionné dans les moteurs de recherche

Les objectifs d’une stratégie d’optimisation SEO

Mais de quoi parle-t-on précisément quand on mène une stratégie d’optimisation SEO ? Quels sont les principaux objectifs visés quand on optimise son site web ?

En somme, votre stratégie SEO doit se concentrer autour de 6 objectifs pour avoir un site conforme aux recommandations de Google. Généralement, c’est le point de départ de toute réflexion quand on est dans le cadre d’une refonte de site internet.

Optimiser le SEO de son site en 6 étapes

optimisation seo les étapes

Aujourd’hui, les acteurs du référencement sont convaincus qu’il existe au moins 200 critères de positionnement. L’algorithme de Google (si ce n’est plusieurs algorithmes) serait fondé sur ces différents critères.

Comme nous venons de l’évoquer, l’optimisation SEO a recours à différentes techniques. Ces dernières visent à améliorer le positionnement d’un site dans les résultats de recherche. Toutes les techniques utilisées doivent donc respecter une grande partie des différents critères qu’impose Google pour permettre aux Google Bots (robots de Google) de trouver vos pages, de les interpréter pour les indexer et les classer.

Ces techniques sont multiples et appartiennent à trois principaux leviers du référencement naturel 

1

Le contenu

L’optimisation de la sémantique

2

La technique

L’optimisation de l’accessibilité et de l’indexation

3

La popularité

L’optimisation off-site

Étape N°1 : optimiser techniquement votre site

Il s’agit de fournir à votre site une base technique propre pour son exploration par les robots des moteurs de recherche. L’optimisation technique SEO concerne toutes les modifications qui ont directement lieu sur le site web. Principalement au niveau du code source, des url et des contenus. C’est un travail aussi bien sur le fond que sur la forme, avec comme objectif de faciliter la compréhension du site par les robots et son indexation. Il faut réaliser un audit technique du site pour définir les corrections à apporter, pour qu’il soit accessible, indexable et performant.

Faire un état des lieux pour identifier les coquilles techniques est donc primordial. C’est pourquoi vous devez mener dès le départ un audit technique. Il permet de lister tous les éléments bloquants au bon référencement du site (ou à sa bonne indexation). Plusieurs étapes clés sont à suivre quand on audite techniquement un site et nous les avons détaillées ci-dessous.

1.1. Crawler le site

C’est la première étape de votre audit technique. Pour cela, plusieurs outils de crawl peuvent vous aider à déterminer tous les points du site qu’il faut corriger d’un point de vue technique :

  • Screaming Frog (gratuit jusqu’à 500 URL) et Xenu (gratuit) ;
  • Dareboost ;
  • Oncrawl ;
  • Gephi ;
  • SEOlyzer (pour l’analyse des logs).

Et certains outils SEO proposent dans leur formule payante, un outil de crawl. C’est le cas de SeeURank et Moz notamment.

En complément d’un ou plusieurs crawlers, ayez recours à des outils qui analysent la performance de votre site web et son indexation. Utilisez principalement la Search Console. Elle donne un rapport des performances des URL du site et la couverture de l’indexation. Désormais, elle va plus loin en donnant des informations sur les Core Web Vitals, le fil d’Ariane, les microformats, et l’ergonomie mobile.

En parallèle, pour analyser la vitesse du temps de chargement de vos pages, vous pouvez utiliser Page Speed Insights et GT Metrix. Ces outils sont parfaits pour connaitre les différentes ressources ralentissant le chargement de vos pages.

« Un sprinteur qui n’a pas une bonne hygiène de vie, ne remportera jamais un 100 mètres.« 

south park 100m
via giphy.com

1.2. Lister les éléments à corriger

Chez SeoMix, nous utilisons différents outils dans le cadre d’un audit SEO. Pour la partie technique, ces derniers nous permettent de lister tous les éléments qui doivent être corrigés pour favoriser la bonne indexation d’un site web. Pour récupérer le maximum de données d’un site, nous avons pour habitude d’utiliser Screaming Frog et d’y associer des outils comme la Search Console, Google Analytics et le Page Speed Insights.

Une fois l’analyse terminée, il est indispensable d’exporter un maximum d’informations sur :

  • le temps de chargement des pages,
  • les pages en erreur 404 et 301,
  • les url en http alors que le site est en https,
  • le nombre de liens cassés et en redirection,
  • les pages orphelines,
  • le nombre d’URL avec paramètres,
  • la présence de balises canoniques mal utilisées,
  • le nombre de balises title dupliquées,
  • les pages sans balise méta description ou trop courte,
  • le nombre de pages sans titre H1,
  • les types d’url bloqués par le robots.txt,
  • les pages non indexées et qui ne figurent pas dans le sitemap,
  • ou encore les images qui ne renseignent aucun attribut alt.

Définissez ensuite une roadmap de travail qui va vous permettra de prioriser les corrections techniques.

1.3. Corriger les éléments techniques prioritaires

Votre roadmap définie, vous pouvez désormais vous attaquer aux tâches qui ont le plus d’impact sur l’indexation de votre site et son référencement. Ici, il n’y a pas d’étapes clés prédéfinies, cela dépend vraiment de votre crawl. Par exemple, en premier lieu ça peut être : la redirection des pages en erreur 404, la correction les liens internes, l’optimisation du fichier sitemap.xml, l’optimisation des balises title et méta description, ou encore l’optimisation des titres H1 sur vos pages stratégiques.

Selon le CMS utilisé, il y a la configuration du site et des plugins qui est très importante. Par exemple, sur WordPress, il faut vérifier les paramètres généraux du CMS, celui de votre thème dans certains cas, et configurer les plugins directement associés à votre référencement (extensions SEO, extension de gestion de cache, extension pour améliorer la sécurité, etc.). N’oubliez pas qu’avant tout travail d’optimisation technique, il faut bien sauvegarder votre site et sa base de données.

Une fois que le site est propre techniquement, il faut définir votre stratégie de mots clés dans le but d’améliorer la visibilité de votre site, et générer plus de trafic.

Étape N°2 : définir votre stratégie de mots clés

Pour être visible en référencement, le contenu est l’un des principaux éléments autour duquel il faut construire sa stratégie d’optimisation SEO. On parle alors d’optimisation sémantique du site, autrement dit – l’optimisation des contenus. Pour mener à bien l’optimisation sémantique de votre site web, voici notre guide complet sur l’audit sémantique. Il est essentiel que les contenus de vos pages plaisent à Google, et répondent aux intentions de recherche des internautes.

stratégie mots clés optimisation seo

2.1. Effectuer une analyse de mots clés

Avant de penser aux contenus, la première étape est de mener une analyse de mots clés sur votre secteur d’activité pour plusieurs raisons :

  • définir parfaitement sa cible,
  • connaitre ses concurrents SEO,
  • se mettre à la place des utilisateurs qui souhaitent trouver vos produits ou services,
  • définir les mots clés sur lesquels il faut être visible.

Pourquoi effectuer une analyse de mots clés ? Cela va vous permettre de définir les types de contenus que vous allez devoir publier sur votre site afin de toucher vos prospects et faire en sorte qu’ils visitent votre site.

Pour mener une stratégie éditoriale, qui sera votre meilleure alliée dans l’optimisation SEO de votre site web, consultez notre article Les 5 piliers d’une stratégie de contenu efficace.

2.2. Identifier les univers sémantiques du site

Toute stratégie de contenu doit permettre d’identifier les différentes portes d’entrée du site, qu’on appelle page « parent » en référencement. Il s’agit des pages vers lesquelles un internaute arrive sur le site, après avoir fait sa recherche Google. Généralement, chaque page parent (ou page mère) correspond à un thème ou une catégorie spécifique. Dans leur finalité, ce sont ces pages qui vont vous permettre de construire votre structure en silo (nous en parlons un peu plus bas dans cet article).

2.3. Faire une recherche de mots clés stratégiques

Lors de votre audit sémantique, vous devez lister les principaux mots clés sur lesquels vous souhaitez que votre site soit visible. Votre audit de mots clés va d’ailleurs permettre d’identifier potentiellement de nouveaux univers sémantiques ou bien vous conforter dans ceux que vous aviez déjà énumérés.

Pour cibler vos mots clés, vous pouvez avoir recours à différents outils :

Mais, ayez en tête que les outils ne suffisent pas et qu’il faut surtout réfléchir à l’intention de l’utilisateur, se mettre à sa place pour mieux comprendre ce qu’il attend comme réponse.

Une fois que vous avez établi votre plan éditorial avec la sélection des différents sujets ou thèmes qui vont structurer le site autour de vos mots clés, vous pouvez commencer à réfléchir à votre arborescence.

Étape N°3 : optimiser l’arborescence de votre site

Avoir des contenus optimisés c’est bien, mais s’ils sont accessibles c’est mieux ! Et c’est là tout l’intérêt d’avoir un site correctement structuré. Voici donc 3 phases importantes de la structuration d’un site : la définition de la structure, l’optimisation du maillage interne, et la correction des liens en erreur.

Comme évoqué dans notre passage sur l’identification des différents univers sémantiques, la structure en silo est très importante. La construction de page parent est indispensable pour avoir des portes d’entrées sur son site.

Les pages les plus stratégiques de votre site, sont généralement celles qui sont en tête de silo, et qui doivent se positionner sur les mots clés à plus fort potentiel de conversion. Elles doivent, par conséquent, être rapidement accessibles par les moteurs de recherche et par l’intermédiaire du maillage interne. En référencement naturel on parle de siloing et clusters thématiques. Chaque silo correspond donc à une thématique précise. A partir de cela, vous allez pouvoir structurer et améliorer votre maillage interne entre les pages parents et enfants, puis les pages sœurs entre elles.

Pour construire vos silos, vous pouvez utiliser des outils de Mind Mapping comme Xmind ou Gloomaps. Le premier sera beaucoup mieux adapté si vous avez une structure de site assez importante.

Étape N°4 : optimiser vos contenus

Pour espérer se positionner dans les moteurs de recherche, une page doit proposer du contenu de qualité à l’internaute. C’est-à-dire une page, qui par définition, répond à une intention de recherche en apportant la bonne information à l’utilisateur et au bon moment.

Une page de contenu de qualité se doit donc de proposer un contenu optimisé. Mais qu’est-ce qu’un contenu optimisé ? Quels critères prendre en compte ?

4.1. Le choix du mot clé sur lequel positionner la page

Tout d’abord, votre contenu doit cibler une requête de l’internaute : ce qu’on appelle en SEO, le mot clé. C’est ce que nous venons de voir précédemment. C’est autour du mot clé stratégique retenu que vous allez orienter votre argumentation.

L’ensemble du contenu doit par conséquent traiter de l’univers sémantique de la requête principale ciblée – utilisation de singulier et pluriel de la requête, synonymes et respect du champ lexical, mots clés connexes, etc. Ce mot clé devra ensuite être présent dans des emplacements stratégiques du contenu. Nous suggérons notamment de l’utiliser dans la balise title, le titre H1, et au moins dans un titre H2.

4.2. La balise title et la méta description

La balise title est l’un des éléments d’une page qui a aujourd’hui le plus d’impact en référencement pour positionner un contenu. Il est donc important de l’optimiser. Elle doit être généralement comprise entre 40 et 65 caractères, cibler votre mot clé stratégique, et être unique. C’est-à-dire qu’aucune autre page de votre site ne doit renseigner la même title. Votre balise title peut être exactement le même texte que votre titre H1, si ce dernier n’est pas trop long.

La balise méta description quant à elle n’impacte pas directement le référencement d’une page mais va, si elle est bien rédigée, augmenter le taux de clic de la page. C’est pourquoi la méta description doit décrire de façon brève le contenu de la page et inciter au clic. Il est également conseillé d’y ajouter le mot clé stratégique ou une variante afin d’améliorer la compréhension du sujet par le robot et l’utilisateur. Généralement, la méta description doit contenir environ 140 à 160 caractères. Dans certains cas, il se peut que Google décide lui-même de réécrire la méta description en renseignant, selon la requête de l’internaute, un extrait de la page.

4.3. Le balisage Hn qui structure le contenu de la page

Ensuite, votre contenu doit être structuré par des balises Hn (balises H1, H2, H3, H4, H5, H6). Ces dernières, permettent de structurer votre texte, à l’instar d’une dissertation. Elles servent principalement à hiérarchiser le contenu pour permettre aux moteurs de recherche de mieux comprendre un document html. D’un point de vue de l’expérience utilisateur, elle permet une meilleure lecture de la part des internautes.

Voici quelques conseils pour structurer correctement un contenu et avoir un plan de page optimal :

  • Le H1 de chaque page est unique, et correspond au titre du contenu ;
  • On ne doit retrouver aucun titre Hn sur des éléments communs (comme le logo sauf sur l’accueil, les titres des widgets ou encore les titres du footer). On ne doit baliser que le contenu principal de chaque page ;
  • Si l’on utilise des titres H2, H3, H4, H5 ou H6, on ne devra jamais sauter de niveau. On ne passe donc pas du H1 au H3 sans avoir de H2 ;
  • Pour chaque niveau excepté le H1, vous devrez avoir au minimum deux balises Hn situées au même niveau.

Voici un exemple de balisage Hn pour la page d’accueil du site containers-solutions.com : expert en construction modulaire.

exemple balisage hn optimisé

Ayez en tête que la balise H1 est la plus importante, et qu’elle doit cibler si possible le mot clé ciblé, et que les titres H2 doivent cibler au moins le mot clé une fois et des variantes ou mots clés connexes à la requête principale.

4.4. La richesse du contenu et son originalité

Le volume de mots dans un contenu n’est pas un élément qui détermine le positionnement d’une page dans les moteurs de recherche. En revanche, plus un contenu est complet et répond à l’intention de recherche, plus a de chance d’être bien positionné. C’est donc la richesse du contenu qu’il faut favoriser.

Par conséquent, plus le contenu de votre page sera riche sémantiquement, plus il aura de chance de bien être référencée. Pour cela, il faut, au départ, construire son plan de page pour s’assurer que Google comprenne le sujet, et que l’utilisateur ait envie de le lire. Démarrez donc votre contenu par un texte accrocheur qui incite à lire la suite du texte. Dans ce texte introductif, il faut déjà que le contenu réponde un minimum à l’intention de recherche avec l’amorce du sujet, car n’oubliez pas une chose, l’objectif de Google est d’offrir aux internautes des contenus qui répondent à leurs requêtes.

Ensuite, il faut donner du sens à votre contenu en enrichissant la sémantique, afin que les robots apprécient l’expertise et l’exhaustivité de la page. Pour cela, faites un brainstorming de l’univers sémantique de votre sujet principal, identifier les questions que peuvent se poser les internautes autour du sujet et les recherches associées (« People Also Ask »). Vous pouvez utiliser des outils d’optimisation sémantique comme 1.fr, YourTextGuru ou encore Seoquantum, pour aller encore plus loin dans votre rédaction de contenu SEO.

Voici par exemple, un aperçu des questions et recherches associées que l’on peut réunir pour un article sur le sujet « manger une raclette » :

exemple questions suggérées google manger raclette
Questions posées par les internautes autour de la requête « manger une raclette »

A partir de ces premiers éléments vous avez donc déjà pas mal de billes pour établir votre rédaction et proposer un contenu original et qui a du sens, aussi bien pour les robots que pour les internautes. Au passage nous rappelons que la raclette est à consommer avec modération.

4.5. Promouvoir votre contenu

C’est la dernière étape une fois que votre contenu a été rédigé et intégré sur le site. Ici, on parle de promotion d’un article de blog sur les réseaux sociaux, mais également auprès de sites référents via une stratégie de netlinking bien construite. La promotion de votre contenu va permettre d’acquérir du trafic supplémentaire, bien qu’il ne s’agisse pas de trafic directement lié aux moteurs de recherche. Mais cela permet à votre page d’être visitée, ce qui plait notamment aux Quality Raters de Google qui estiment que votre page a de la popularité. Ne négligez donc pas les réseaux sociaux et le netlinking.

Étape N°5 : optimiser le maillage interne

Cette étape est stratégique pour donner de la profondeur à vos pages stratégiques et par conséquent renforcer la popularité interne de vos différents silos.

5.1. Développer vos silos

Pour construire ou améliorer votre maillage interne efficace dans le cadre d’une structure en silos, plusieurs règles sont à respecter :

  • La page stratégique doit être liée au niveau inférieur ;
  • Chaque niveau inférieur doit faire un lien vers le niveau supérieur ;
  • Les contenus d’un même niveau doivent être liés entre eux.

Cela fait partie des bonnes pratiques du maillage interne. Cette optimisation sert à transmettre à chaque page de la popularité interne (qu’on appelle aussi PageRank interne). La page mère – qui est donc la plus stratégique – est celle qui doit recevoir le plus de popularité. En effet, quand un crawler de Google navigue sur un site, il se déplace entre les pages par l’intermédiaire des liens internes.

Attention, il faut utiliser de manière réfléchie ce principe de maillage interne dans le sens où plus une page comporte de liens internes, plus la popularité respective transmise par chaque lien sera faible. Eviter la mise en place de méga-menus et favoriser le maillage interne par l’intermédiaire de liens textuels et le fil d’ariane reste la meilleure pratique.

Pour aller plus loin, consulter notre article sur la structure en silo dans WordPress, mais qui s’appliquer pour tous les sites quelques soit le CMS.

5.2. Corriger les liens internes en erreur

Dans notre passage lié à l’optimisation technique, nous avons évoqué la correction de liens en redirection et liens cassés comme étant une action importante, mais pourquoi ?

Nous le disions juste avant, quand un robot de Google visite le site, il se déplace entre chaque page via les liens internes. S’il navigue sur une page qui renseigne un lien vers une page de même niveau, ou une page « parent » dont l’url n’est pas correcte, le robot va soit atterrir sur une page introuvable (en erreur 404) soit être redirigé vers une autre URL. Cela le freine dans son crawl, ce qui a des répercussions sur l’indexation de contenus, car il devra repasser sur le site une seconde fois pour accéder directement à la bonne page. Veillez donc à toujours faire une analyse de vos liens internes quand vous créez ou modifiez des contenus ou votre structure, et à supprimer ou remplacer chaque lien concerné par la bonne URL.

Étape N°6 : développer et optimiser votre stratégie de netlinking

Le netlinking est une stratégie SEO off-site. En résumé, ce sont toutes les actions possibles permettant de créer des liens externes pour pousser les pages importantes de votre site (pages les plus stratégiques). Un lien externe est un lien entrant sur votre site web depuis un site externe au vôtre. Plus un site reçoit de liens externes de qualité, plus il est populaire.

La réputation de votre site web est indispensable pour que vos pages se positionnent dans les premiers résultats des moteurs de recherche sur le long terme. En référencement, on parle d’optimisation off-site (ou off-page). Cette optimisation se fait par le biais des liens entrant sur votre site essentiellement, et de votre popularité sur les réseaux sociaux.

Voici un schéma explicatif de l’apport des backlinks sur un site web :

Backlinks et structure SEO en silos
Chaque niveau doit obtenir des liens externes de manière proportionnelle.

La stratégie de création de liens externes doit être réfléchie et vous devez vous poser les questions suivantes :

  • Depuis quel site je souhaite recevoir des backlinks ?
  • Quelle page je souhaite linker ?
  • Sur quelles ancres de lien travailler mon netlinking ?
  • Quel budget suis-je prêt à allouer ?

Une fois que vos contenus internes ont été optimisés et que vous avez fixé vos angles d’attaque en netlinking, vous pouvez vous attaquer à la création de liens externes. Plusieurs possibilités s’offrent à vous.

6.1. Le Linkbaiting

C’est aujourd’hui le meilleur moyen de recevoir naturellement des liens entrants. Pour cela, vos contenus doivent susciter l’intérêt des autres sites, qui n’hésitent pas à mentionner votre article. Généralement, il faut produire un contenu de qualité, qui fera office de référence sur un sujet précis. Nous vous invitons donc à rédiger un contenu riche en information et qui se démarque par le biais d’une infographie, d’un schéma, d’un graphique ou d’une vidéo. Malheureusement, le linkbaiting est certainement la stratégie qui met le plus de temps à avoir des répercussions sur la popularité d’un site, mais ça reste de loin le moyen le plus économique de recevoir des backlinks de qualité.

6.2. Les relations presse

Si votre entreprise est présente dans la presse papier, à la télé, ou encore à la radio, et que votre passage est retransmis sur le site de ces médias, n’hésitez pas à garder le contact de la personne qui a réalisé un billet sur votre activité. Demandez-lui s’il est possible de créer un ou plusieurs liens externes sur votre nom de marque ou adresse de site quand votre entreprise est mentionnée. Les sites médias ont un poids non négligeable dans la transmission de popularité à un site.

6.3. L’achat de liens

Depuis quelques années maintenant, le nombre de plateformes permettant la création de liens externes a bien augmenté. Si Google met en garde les webmasters sur la création de liens « non-naturels » et abusifs, il a tout de même du mal à détecter leur origine. Si vous souhaitez donner du jus au départ à votre site, alors acheter des liens à partir de plateformes de netlinking comme Soumettre, SemJuice, Ereferer, ou encore Rocketlinks, est une bonne opportunité. Sur ces plateformes, vous pouvez acheter des liens pour différents tarifs.

6.4. Les annuaires

Longtemps, les annuaires ont été un moyen de créer des liens externes assez facilement. Seulement, les temps ont changé et les annuaires apportent beaucoup moins de popularité à un site qu’avant. Dans le choix de vos annuaires, favorisez donc des annuaires qui font du trafic, et qui sont thématisés selon votre secteur d’activité. De plus, cette stratégie est à adopter au départ si votre site reçoit de base très peu de backlinks.

6.5. Les liens forums, commentaires et webprofils

Pendant un temps, c’était une technique très développée par les webmasters, mais aujourd’hui cette technique est désuète. En effet, sur les blogs, annuaires ou encore forums, la majeure partie des liens qui sont créés via un webprofil ou un commentaire mentionnant un lien, sont désormais en nofollow (donc non suivis par les robots de Google). Nous ne conseillons pas forcément cette technique si votre objectif est d’améliorer la popularité du site. En revanche, pour créer quelques liens au début, cela reste une option à considérer.

6.6. Les réseaux sociaux

Au service du SEO, les réseaux sociaux peuvent être un allié efficace dans votre stratégie de netlinking. Pour cela vous devez partager votre contenu à votre communauté, dont ses utilisateurs partageront ensuite à d’autres utilisateurs, et ainsi de suite. Soyez donc actif sur Facebook, Twitter, LinkedIn et YouTube, dans certains cas. Les réseaux sociaux peuvent être un relai très important. Là encore, si le contenu que vous partagez est de qualité, il sera apprécié par les utilisateurs qui n’hésiteront pas à le partager sur leurs pages sociales ou sur leur blog s’ils en possèdent un.

Créer une campagne de netlinking, à l’instar du lancement d’une stratégie de contenus, peut s’avérer donc long, mais c’est une action indispensable pour renforcer la visibilité de votre site pour qu’il se positionne dans la durée.

Un site sans backlink VS un site avec des jolis backlinks
Crédit non-stop-people.com

L’optimisation SEO résumée en 6 étapes

Vous l’aurez certainement compris, référencer votre site internet peut prendre du temps et plusieurs axes de travail sont nécessaires pour permettre d’atteindre les sommets sur Google. En résumé, quand on parle d’optimisation SEO, vous devez toujours avoir en tête 6 axes de travail :

  1. L’optimisation technique de votre site. Pour cela, menez de façon régulière un audit technique et suivez de près l’indexation du site à l’aider de la Search Console. Corrigez régulièrement les éléments techniques qui peuvent freiner l’indexation du site.
  2. L’optimisation de votre stratégie de mots clés. C’est l’étape indispensable pour définir les contenus à créer sur le site, ou ceux à optimiser. Cibler les bons mots clés et vous positionner sur ces requêtes augmentera votre trafic et potentiellement vos conversions.
  3. L’optimisation de la structure. Les différentes sections de votre site doivent permettre aux robots de comprendre l’ensemble de votre ou vos activités. La structure du site doit présenter plusieurs silos thématiques avec des pages stratégiques et leur pages enfants.
  4. L’optimisation du maillage interne. A chaque fois que vous créez du nouveau contenu sur le site, pensez toujours à réfléchir à son emplacement sur le site, les liens internes à partir desquels il est accessible et vers lesquels il renvoie l’utilisateur.
  5. L’optimisation de vos contenus. Faites une veille de vos concurrents et observez les tendances de recherche dans le but d’enrichir votre structure, le contenu de vos pages, et par conséquent chercher à vous démarquer.
  6. L’optimisation de votre popularité. Il est indispensable qu’un site reçoive des liens externes entrants, de façon plus ou moins naturelle. Saisissez les opportunités qu’un site externe vous mentionne, soyez influent sur les forums, les réseaux sociaux, auprès de votre cible.

C’est la méthodologie que nous appliquons chez SeoMix. Nos consultants accompagnent chaque client dans l’optimisation du référencement naturel de leur site, quel que soit le secteur d’activité de l’entreprise, sa taille et le type de site web. L’optimisation SEO est une tâche qui doit être récurrente, car les algorithmes évoluent constamment, et que vos concurrents travaillent eux-aussi leur référencement naturel. Optimiser son site internet ne doit donc pas être une action figée dans le temps, c’est un travail continu et quotidien.

Besoin d’un accompagnement SEO ?

Faites appel à nos services pour être accompagné par des experts sur les différents piliers du référencement naturel !

Penser SXO, l’optimisation SEO de demain

Nous avons vu que l’optimisation pour les moteurs de recherche était concentrée autour de 3 leviers fondamentaux que sont le contenu, la technique et la popularité.

Mais depuis 3 ans, on voit se dessiner un nouveau levier qui pourrait être le futur du SEO. Il s’agit du SXO « Search Experience Optimization », qui combine à la fois le SEO et l’UX. On en parle d’ailleurs dans notre article sur les tendances SEO 2020.

Voici l’essentiel à prendre en compte quand vous menez votre optimisation SEO basée sur l’expérience utilisateur :

  • Proposer le site mobile-first avec un responsive design adapté
  • Avoir un site toujours plus rapide en prenant en compte les Core Web Vitals
  • Proposer des contenus pour répondre aux recherches vocales
  • Utiliser les « Rich Snippets » pour optimiser votre visibilité dans la SERP
  • Prendre en compte les critères E.A.T pour plaire à Google

C’est le SEO de demain, mais vous devez déjà l’intégrer à votre stratégie d’optimisation car les algorithmes évoluent en fonction du comportement des utilisateurs. C’est d’ailleurs les raisons pour lesquelles, vous devez sans cesse faire une veille SEO, pour comprendre ce qu’attend Google de votre site.

Raphaël Maïa Ferreira

Consultant SEO chez SeoMix

1 Commentaire

Cyril Esnault Le 18 novembre 2020 à 23h09

Beau travail Raph et SEOmix ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *