En tant que référenceurs, nous nous intéressons de près à la stratégie marketing de Google, et plus particulièrement à son moteur de recherche. Si l’on écoute ce que disent les équipes de Google au quotidien, on pourrait croire que l’objectif premier de la firme est de proposer les résultats les plus qualitatif qui soient à l’ensemble des utilisateurs. C’est malheureusement faux. Google veut une seule chose : être universel et indispensable.

Google, une entreprise comme les autres

Comme n’importe quelle société en France ou à l’étranger, le but recherché est toujours le même : faire du profit. Google ne déroge pas à la règle. Son objectif est d’améliorer constamment son chiffre d’affaires, sa marge, et sa notoriété partout dans le monde.

Logo Google
Google, une entreprise qui recherche le profit

Si le moteur de recherche met un point d’honneur à donner des résultats qualitatifs, ce n’est pas pour nos beaux yeux, surtout que ce service est gratuit. Rappelez-vous toujours que lorsqu’on vous propose quelque chose sans payer, c’est que vous êtes le produit (cette remarque est également valable pour Facebook, Twitter, Pinterest…). Ce que Google veut, c’est donc de vous voir utiliser au maximum ses services pour générer du profit avec ses services annexes, avec la publicité et les applications mobiles en tête de gondole.

Qu’est-ce qui fait la force du moteur de recherche ?

Le principal atout de Google n’est pas forcément la qualité des résultats. On l’a tous vérifier par nous-mêmes : Google propose fréquemment des résultats peu qualitatifs ou incompréhensibles. C’est d’ailleurs le cas avec les autres moteurs de recherche comme Yahoo, Bing, Qwant ou encore DuckDuckGo. Chaque moteur à ses qualités et ses défauts, et en fonction de la recherche effectuée par l’internaute les résultats peuvent être parfaits ou de mauvaise qualité.

Alors pourquoi choisit-on Google presque systématiquement lorsque l’on est en France ? Nous aurions très bien plus choisir un autre moteur de recherche pour notre navigation habituelle, surtout que rien ne nous oblige à choisir Google comme moteur de recherche par défaut ou comme page d’accueil de notre navigateur.

Part de marché Google
94% de parts de marché pour Google en France (décembre 2012 – © Comscore)

Ce qui a permis à Google de se différencier, c’est le fait d’avoir une longueur d’avance sur ses concurrents. Très vite, la firme a compris qu’il ne fallait pas seulement proposer un moteur de recherche qui listait des pages Web, mais qu’il fallait proposer tout un panel de services annexes et complémentaires les uns aux autres. C’est ainsi qu’ont vu le jour d’autres services gratuits qui sont utilisés par de très nombreux internautes : Google Maps, Gmail, Google Docs, YouTube…

Que recherche Google ?

En créant des services gratuits, on pourrait penser que la société pourrait aller à sa perte. Bien entendu, les revenus publicitaires sont là pour compenser la gratuité de l’ensemble de ces outils.

Ce que cherche réellement Google, c’est être universel. Il veut vous proposer l’ensemble des services dont vous avez besoin et dont vous aurez besoin plus tard. Prenons un exemple simple avec Google Maps. Avant sa sortie, tout le monde utilisait soit un GPS traditionnel soit une carte. Tout le monde connaît les défauts de ces deux solutions, et pourtant, personne n’avait anticipé l’impact et l’engouement que suscite le service Google Maps. Désormais, celui-ci est devenu presque incontournable, notamment avec l’ajout ultérieur de Google Street View. Ceci n’est qu’un exemple parmi d’autres mais il démontre bien la stratégie et l’avance que possède Google sur ses concurrents.

Google Maps
Google Maps : un service gratuit mais rentable

Google veut être universel, mais surtout se rendre indispensable pour tous les utilisateurs. Je connais beaucoup de personnes qui doivent lire article et qui ne se passeraient pour rien au monde de certains services de Google, que ce soit YouTube ou encore Gmail.

Et n’oubliez pas : Google a toujours une longueur d’avance à l’heure actuelle. Il suffit de suivre l’actualité de la firme pour s’en rendre compte avec la mise en place d’un comparateur d’assurance ou d’un système de réservation de billets d’avion directement intégrés au moteur de recherche. On pourrait également citer la toute dernière innovation du groupe : pouvoir lier de manière native les résultats des moteurs de recherche avec les applications mobiles (voir ici : Google Apps Indexing)

Est-ce une bonne chose ?

Honnêtement, je n’en sais rien. De base, ce type de monopole et de position dominante peut faire peur, notamment quand on sait l’utilisation qui pourrait être fait de nos données personnelles. Pour autant, nous sommes nombreux à travailler soit avec Windows ou Apple sur nos ordinateurs, sans pour autant que cela soit néfaste dans notre vie quotidienne (sauf les bugs pour Windows…).

Je reste donc sceptique sur le danger ou l’intérêt de faire systématiquement appel à Google pour l’ensemble de nos besoins sur Internet. A chacun de se faire son opinion. En revanche, ce qui est réellement dommageable, c’est le fait de ne pas pouvoir percer facilement sur Internet lorsque l’on combat un tel mastodonte. Si vous avez une idée de produit ou service web, vous avez intérêt à le développer rapidement et de manière excellente, sous peine de disparaître rapidement.