webleads-tracker

WordPress & Référencement naturel
Mes servicesWordPress - Référencement
Hébergement WordPress
Vous êtes ici : SeoMix » Référencement naturel » La structure du référencement naturel

La structure du référencement naturel

Beaucoup de sites Internet proposent leur vision du référencement naturel, mais je suis souvent resté sur ma faim en y trouvant des erreurs ou des oublis.

Le référencement naturel n'est pas compliqué, il est complexe.

En d'autres termes, il est relativement facile d'augmenter la visibilité d'un site, mais il faut pour cela agir sur de très nombreux leviers différents.

5 paliers pour se référencer

Même si chaque secteur d'activité est différent, le SEO d'un site Internet va se structurer globalement de la même façon :

  1. La stratégie
  2. Le code source
  3. Les contenus (et la structure)
  4. Les liens (et la popularité)
  5. L'utilisabilité
La pyramide SEO

5 paliers pour votre référencement

Attention, cette pyramide représente le fonctionnement du SEO au niveau théorique. Chaque étage permet au suivant de fonctionner convenablement, mais la pyramide ne représente pas l'importance de chaque palier dans les facteurs de positionnement ni les éventuels liens entre eux. C'est d'ailleurs pour cette raison que vous trouverez d'autres visions de cette structure en fin d'article.

La stratégie

Comme n'importe quelle entreprise, si vous ne réfléchissez pas avant, vous avez toutes les chances d'aller droit dans le mur. En référencement naturel, c'est exactement la même chose.

En soi, la stratégie ne va pas vous aider directement à positionner un contenu car ce n'est pas un critère à proprement parler. Mais elle va permettre de réussir les autres étapes de votre référencement. Elle est la garantie d'avoir une base saine pour développer les fonctionnalités de votre site, trouver les bons contenus, mettre en place votre maillage interne, créer des backlinks pertinents et améliorer l'utilisabilité.

Théoriquement, cette stratégie devrait être mise en place avant tout lancement de site. C'est rarement le cas mais rien de vous empêche de travailler cet aspect sur un site déjà existant, bien au contraire. Votre stratégie doit permettre répondre à des questions basiques :

  • Quel est le but de mon site ?
  • Quel sont les moyens d'y parvenir ?
  • Quels mots clés sont pertinents par rapport à mes objectifs ?
  • Quels contenus et ressources dois-je créer pour ces mots clés ?
  • Quelle est ma stratégie marketing ?
  • Qu'est ce qui me différencie des autres ?

Si vous répondez correctement à ces différentes questions, vous devriez avoir une stratégie qui tient la route. Vous êtes donc prêt à passer à l'étape suivante.

Le code source

L'étape suivante est de vous assurer que votre site est correctement conçu pour que Google le comprenne. C'est aussi le moment de vérifier que toutes les fonctionnalités dont vous aurez besoin sont bien présentes. A ce stade là, on ne doit pas encore penser aux contenus que l'on veut créer mais aux types de contenus (c'est pour cette raison d'ailleurs que je ne parle pas encore de structure). Si votre stratégie est clairement définie, vous devriez donc savoir ce que votre site va contenir :

  • du texte (of course)
  • des images
  • des vidéos
  • des fichiers audio
  • des fichiers PDF, Word et autre
  • des fichiers flash ou webgl
  • des micro-données (recette de cuisine, notation, données auteur, ...)
  • des formulaires
  • ...

Vous devez donc vous assurer que votre site est conçu pour accueillir ces types de contenu. Vous devez aussi profiter de cette étape pour vérifier que Google comprenne votre site, en d'autres termes qu'il puisse l'indexer convenablement. On doit donc vérifier que le site ne contient aucun frein à l'indexation:

  • Erreurs 404
  • Redirections inutiles
  • Balises ALT manquantes
  • Duplication de contenu
  • Code HTML mal conçu (balises non fermées, mal codées, ...)
  • Balises canoniques incorrectes
  • Balise méta robots en noindex et/ou nofollow
  • Des entêtes HTTP incorrects
  • ...

Et vous devez aussi vérifier que les bases techniques du référencement sont présentes pour la compréhension et l'optimisation future de vos contenus :

  • Les balises de base : Title et Méta Description
  • Une méta Méta Canonique
  • Une page plan du site
  • Un fichier robots.txt
  • Un fichier sitemap (et un autre pour les vidéos)
  • Un flux RSS
  • Un système de ping
  • Un système de catégorisation de contenu
  • Un module d'articles relatifs (en manuel ou automatique)
  • ...

Des bons contenus structurés

Votre site est donc conçu pour pouvoir accueillir vos différentes publications, et votre stratégie clairement définie vous indique dans quel sens aller. Il ne reste plus qu'à se mettre au travail en rédigeant vos contenus. Tout la réflexion que vous avez eu auparavant vous donne les réponses aux questions suivantes :

  • Quelles structure adopter pour parvenir aux objectifs ?
  • Quelles catégories créer ?
  • Quels contenus rédiger pour chaque sections ?
  • Comment les lier entre eux ?
  • Comment les rendre lisibles ?
  • Quels contenus riches créer (vidéos, images, fichiers audio, animations webgl, ...) ?
  • Comment planifier la publication de ces contenus sur le court, moyen et long terme ?

Cette étape est longue mais doit théoriquement aller de soi.

N'oubliez jamais qu'un bon contenu vous aidera théoriquement à faire du linkbaiting, c'est à dire inciter d'autres personnes à faire des liens spontanés vers vos différents articles (même si je suis tout à fait d'accord sur le fait que cela dépend fortement du thème abordé par le site).

Google et les bisounours

Le linkbaiting pour se référencer sur Google : c'est beau...

La réputation : liens et réseaux sociaux

Les liens

L'étape suivante est la création de liens et de popularité. C'est d'ailleurs actuellement le meilleur critère de positionnement : un bon réseau de lien suffisamment optimisé (mais pas trop non plus) est le meilleur moyen de se positionner sur n'importe quelle requête, et cela dans n'importe quel secteur d'activité.

En fonction de la concurrence, les contenus peuvent parfois se suffire à eux-même mais les liens sont le levier le plus puissant et efficace dans le référencement. Sur des secteurs très concurrentiels, avoir le meilleur contenu ne vous permettra pas de vous positionner sans avoir les liens adéquats. Et pour en créer, on peut utiliser de nombreuses méthodes : son propre réseau de sites, le guest-bloging, les annuaires, les sites des partenaires et fournisseurs, les commentaires de blogs, l'échange de liens, ...

Les réseaux sociaux

Dans ce palier sur la structure du référencement, j'ajoute les réseaux sociaux. Je le fais pour une simple et bonne raison : il s'agit ici de créer de la popularité. Les votes sociaux ("+1", "j'aime", "tweet", "pin", ...) vont crédibiliser et renforcer le maillage de liens que vous avez créé, tout en vous apportant une nouvelle source de trafic et en permettant de fidéliser vos visiteurs.

Comme vous avez bien mis en place l'étape 2 sur le code source de votre site, tous vos contenus sont théoriquement parfaitement intégrés socialement, à savoir :

  • des boutons sociaux bien placés et qui se chargent rapidement
  • l'ajout des balises métas nécessaires pour chaque réseau social, permettant d'enrichir chaque partage sur chacun de vos réseaux sociaux (OpenGraph sur Facebook, Twitter Cards, ...)

En complément de cela, pour être vraiment efficace "socialement",  il vous suffira de :

  • créer des profils actifs avec une réelle stratégie de communication propre à chaque canal
  • d'avoir mis en place une veille sur l'e-réputation de votre site
  • d'être actif au sein de votre communauté

L'usabilité

A ce stade là, votre site devrait avoir les caractéristiques suivantes :

  • Il a une stratégie clair et des objectifs précis.
  • Il est bien conçu et bien indexé.
  • Les contenus sont pertinents et répondent aux besoins de vos internautes.
  • Les liens et les réseaux sociaux vous permettent de vous positionner sur les requêtes désirées.

Mais cela ne suffit pas, du moins pas pour obtenir atteindre le plein potentiel de votre référencement : il est dommage en effet de faire venir des milliers de visiteurs sur votre site si certains le quittent par manque d'utilisabilité. Pour rappel, ce terme désigne :

Le degré selon lequel un produit peut être utilisé, par des utilisateurs identifiés, pour atteindre des buts définis avec efficacité, efficience et satisfaction, dans un contexte d’utilisation spécifié.

Source: Wikipédia

Dans le cadre de votre site Internet, cela signifie qu'une fois sur une page de votre site, l'utilisateur doit pouvoir trouver une réponse à son besoin, sans contraintes, tout en permettant de remplir les objectifs de la société. Cela implique donc d'agir sur différents facteurs et outils à votre disposition :

  • la simplicité de votre navigation et la clarté du site
  • le temps de chargement
  • l'image de marque
  • la mise en avant des "Call To Action" qui vont remplir vos objectifs et ceux des visiteurs (qui peuvent être identiques ou différents)

Quelle que soit la page où le visiteur est, il doit donc répondre à ces différentes questions :

  • Où suis-je ?
  • Où dois-je cliquer ?
  • Comment "assouvir" mon besoin ?

La réelle structure du SEO

En respectant la logique de ces étapes, vous devriez avoir un site bien référencé, conçu à la fois pour les visiteurs et les moteurs de recherche, et qui vous permet d'atteindre les objectifs que vous vous êtes fixé. Mais la structure en forme de pyramide est relativement fausse car elle implique que chaque nouvelle étape a une importance moindre et qu'elle dépend entièrement de la précédente. Hors c'est faux, car comme expliqué tout au long de l'article :

  • les liens sont le facteur le plus puissant
  • la stratégie englobe tout et influe tous les autres paliers
  • le code source et l'utilisabilité ne font que servir et optimiser vos contenus et le poids des liens

Il convient donc d'adapter cette vision théorique pour une vision plus réaliste de la structure du référencement naturel :

Structure du SEO

La structure du SEO

N'oublions que cette structure se focalise uniquement sur la vision SEO d'un site Internet. En conséquence, il manque forcément des éléments à inclure dans votre stratégie et qui peuvent également influer sur les différents paliers présentés dans le dernier schéma :

  • Une réelle stratégie sociale (je ne parle pas d'ajouter des boutons "Like" mais d'une réelle stratégie de communication sociale)
  • La diversification et l'optimisation de toutes vos sources de trafic (Adwords, affiliation, newsletters, actions marketing traditionnelles, ...)
  • La gestion de votre clientèle
  • L'administration de votre serveur
  • ...

D'ailleurs, dans le même sujet, j'ai adoré un schéma de Renaud Joly sur le périmètre SEO (un article que je vous conseille d'aller lire), et dont voici la représentation qui complète à merveille ma vision d'une bonne structure SEO. Vous y verrez toutes les éléments sur lesquels un référenceur doit agir :

Périmètre du SEO

Le périmètre du SEO

Et vous, quelle est votre vision du référencement ?

Les thèmes relatifs

Voici les thématiques abordées par La structure du référencement naturel:

16 commentaires
  1. morphsuits
    1 message

    morphsuits - Le 11 janvier 2013, 08:35

    Merci pour l’article plus que complet. La dernière infographie résume extrêmement bien tous les leviers sur lesquels reposent une stratégie SEO.

    Merci pour le partage.

    Au plaisir.

  2. Philippe
    3 messages

    Philippe - Le 11 janvier 2013, 09:41

    Pour gérer la structure SEO interne de mes sites, je fonctionne toujours avec un fichier Excel global, ou sur chaque ligne j’ai la liste de mes sites.
    Niveau colonnes, j’ai entre autres :
    - Date de dernière verif des 404
    - Type de site ( Wp, php, etc )
    - Outil de stat utilisé
    - Y a t’il un contact form
    - Ais-je des mentions légales
    - Ais-je du favicon
    - Ais-je une balise canonical
    - Densité KW page d’accueil
    - Ais-je du H1, H2 etc
    - Mes images ont t’elles du ALT
    - Existence d’un fil d’Ariane
    - Test du Page Speed
    - Existence d’un SiteMap

    J’ai d’autres colonnes plus spécifiques à mes besoins, mais avec cette procédure de suivi que j’applique à tous mes sites je gagne un temps précieux et je sais exactement ou j’en suis …

  3. Chob
    6 messages

    Chob - Le 11 janvier 2013, 09:52

    Salut,

    Merci pour cet article très complet sans être compliqué.

    Juste un point sur l’utilisabilité : c’est évidemment un point essentiel à prendre en compte. En revanche, faut-il vraiment partie du SEO au sens strict ? Je crois me souvenir d’un article de Sylvain Richard qui disait en substance que l’objectif strict du SEO se situe en amont : faire venir des visiteurs sur un site. Vient ensuite le temps de la conversion et de la fidélisation et c’est là que l’enjeu d’utilisabilité est important, tout comme celui de l’esthétisme et de l’attractivité.
    Qu’est-ce qui justifie d’intégrer cette partie dans le SEO, à part le temps de chargement des pages dont on sait qu’il est maintenant pris en compte par Google ?

  4. Daniel Roch
    726 messages

    Daniel Roch - Le 11 janvier 2013, 09:58

    @Chob : J’ai eu la même réflexion lors de la rédaction de mon article. Mais je l’ai mis car tout ce qui est fait en ergonomie va avoir en général un impact sur l’indexation du site, et c’est d’ailleurs pour cela qu’on ne peut dissocier le palier sur le Code source de celui de utilisabilité.

    Car si l’on travaille ces deux paliers, on va forcément avoir un chemin de navigation, un bon temps de chargement, une page plan du site, un menu de navigation claire et efficace, … Bref, que des points qui permettent de correctement indexer un site et ses contenus.

  5. Cédric
    3 messages

    Cédric - Le 11 janvier 2013, 11:49

    Merci Daniel pour cet article très complet. J’ai toujours des interrogations concernant les calls to action sur les sites d’information, comme les blogs par exemple. Le fait d’inciter l’internaute a effectuer une conversion aidera-t-il réellement le référencement ? Faut-il systématiquement prévoir un bouton (inscription newsletter par ex ?). Car le taux de rebond est nécessairement plus élevé sur ces sites.

    Au fait, merci Philippe pour cette liste d’indicateurs. Mon tableau était bien moins complet et je trouve certaines informations vraiment pertinentes (densité KW, fil d’ariane et PageSpeed notamment). Je m’en vais compléter le mien dès ce pas :)

  6. HeyWatch
    2 messages

    HeyWatch - Le 11 janvier 2013, 12:06

    Quel article Daniel ! Surement un des plus complets sur le sujet avec une approche claire et surtout une trame à suivre, étapes par étapes.

    J’ai tout particulièrement apprécié la partie dédiée à l’usabilité : il ne faut pas perdre du vue la raison pour laquelle le visiteur vient sur le site. Comme tu le dis, pour trouver une réponse à son besoin. Si le site est techniquement parfait, mais que l’usabilité est mauvaise, ça peut anéantir tout lr travail accompli.

    Sans avoir des compétence SEO au niveau de Daniel ou Chob, juste d’un point de vue utilisateur, je trouve ça fondamental. Et ça s’applique à tout type de produits ou services, y compris un site Web?

  7. Monica
    3 messages

    Monica - Le 11 janvier 2013, 12:14

    Voilà une synthèse, qu’elle est claire…
    Et surtout faire simple dans l’explication d’un sujet complexe, c’est aussi faire preuve d’humilité: on a tant lu d’analyseurs SEO se prendre pour des grands sachems à plumes fumant du calumet!
    A part ça j’insisterais sur le linking interne, bien souvent oublié, la charrue étant mise avant les liens…
    Et puis le contenu à rafraîchir et surtout à créer avec inspiration et sans modération.
    Pour terminer, on prendra quand même juste une taffe de calumet indien ou égyptien, car le secret de la pyramide et de l’utilisabilité, n’est-ce pas tout simplement le tunnel de conversion à considérer comme étant à la fois le fil rouge et l’épine dorsale de son site?

  8. SEO MAG
    2 messages

    SEO MAG - Le 11 janvier 2013, 12:26

    Un très bon article, mais il manque le cas pratique ^^

    Je pense que beaucoup se lance dans le web car ils pensent que c’est facile : « Il suffit de créer un site Internet, on vend nos produits et on attend les commande ».
    Ils entendent ensuite parlé de SEO, font quelques recherches sur le sujet et on les voit apparaitre sur les forums…
    Là chacun donne 3/4 petits conseils pour améliorer leur balise h1, leur title, leur SMO, on leur parle de mot clé, d’optimisation, de backlinks, etc…
    Ils sont complètements paumés voir désespérés.

    Avoir un bon cahier des charge en définissant une vraie stratégie est primordiale. Si la stratégie est bancale, le reste le sera également.
    Il faut partir sur de bonnes bases.

  9. Christophe BENOIT
    5 messages

    Christophe BENOIT - Le 11 janvier 2013, 12:41

    J’avais tenté l’exercice il y a déjà 2 ans avec une pyramide du SEO et c’est vrai que la réponse est complexe. On peut facilement partir dans tous les sens et ne pas répondre à la question initiale. De mon côté, j’étais resté très technico-centré sur la pyramide et avais rajouté par la suite les aspects de contrôle, de mesure de la performance en dehors de la pyramide.
    Bel exercice en tout cas.

  10. Bruno
    1 message

    Bruno - Le 11 janvier 2013, 15:19

    Bonjour

    Et merci pour cet article complet qui aborde en effet des points souvent oubliés ou laissés de côté dans la plupart des articles sur le SEO.
    Tu nous prouves une fois de plus que l’optimisation du référencement ne s’improvise pas et qu’il revêt surtout plusieurs aspects.

  11. Le Juge
    8 messages

    Le Juge - Le 11 janvier 2013, 19:27

    Salut Daniel,

    Nous avons peu ou prou la meme vision – a savoir que le SEO s’est considérablement élargi lors des dernieres années et nous avons a intervenir dans de plus en plus de domaines reliés au notre afin d’apporter une réelle valeur a nos clients

  12. Nicolas D
    2 messages

    Nicolas D - Le 12 janvier 2013, 11:43

    Bonjour,

    Merci pour cet article bien résumé, d’autant plus qu’il n’est pas facile de faire un condensé des critères importants du SEO en quelques lignes. Tous les points essentiels sont énumérés et même illustrés. Et vous avez raison d’insister sur le fait que le SEO se prépare avec une vraie stratégie. Cependant je trouve que du coup vous n’insistez pas assez sur le contenu, qui doit être au centre de toutes les actions. Vous dites que « théoriquemen » il favorise le linkbaiting, ce qui peut laisser penser que dans la pratique c’est faux.

  13. Alexeo
    1 message

    Alexeo - Le 16 janvier 2013, 10:51

    Bonjour,
    Vraiment pas mal ton article et tes illustrations.
    Je pense même que « l’usabilité » peut et doit être pensé dès la création du site.
    Ce n’est pas vraiment du référencement mais plutôt du marketing à ce niveau là.

    Comme tu le dis, être premier et perdre les internautes, ça sert pas à grand chose !

    Au plaisir de te lire à nouveau ;-)

  14. jplgseo
    1 message

    jplgseo - Le 24 janvier 2013, 20:42

    Une très bonne base ++
    J’ajouterai, pour certaine stratégie, la notion « Think local, act global ».
    Très agréable à lire.

  15. Christian
    11 messages

    Christian - Le 07 avril 2013, 16:04

    Salut Daniel,

    Je lis cet article un peu tardivement.

    Pour la première affirmation, il faut bien prendre le vrai sens de « compliqué » et de « complexe » qui ont des notions très différentes (et opposées) :
    – Compliqué, tu ne peux pas décomposer le problème en problèmes plus petits dont tu assemblerais ensuite les réponses
    – Complexe, tu peux décomposer en problèmes plus simples, et avec toutes les réponses à ces problèmes plus simples, tu peux reconstituer la réponse à ton problème de départ.

    C’est différence est importante en sciences dures puisque tu côtoies sans cesse ce type de situations (complexes ou compliquées).

    En ce sens, on peut effectivement décomposer l’ensemble des leviers à mettre en œuvre en référencement (ce que tu as fait dans ce billet justement) et en les « regroupant » obtenir non pas une réponse, mais au moins un résultat…

    Le seul souci que je vois ici est que le référencement n’est pas une science puisqu’en aucun cas les lois ne sont pas naturelles : ce sont des RÈGLES de Google et non pas des LOIS de la nature. En ce sens, utiliser ces deux termes « opposés » des sciences dures me semble effectivement inadapté.

    Des affirmation pétantes sur le web, il y en a des tonnes… à croire que les référenceurs font des complexes quelque part ;-)

  16. Anthony.C
    3 messages

    Anthony.C - Le 20 avril 2013, 19:39

    Après presque deux années d’absence dans la sphère, trop de travail certainement, j’ai relu un certain nombre d’articles que tu avais publié entre temps, sachant que ton blog est dans mon top2.

    L’article est très bien conçu, il a le mérite de résumer assez simplement le référencement.

    Les soucis que je rencontre le plus actuellement, ce qui explique le fait que je vais repasser beaucoup plus de temps sur les blogs, c’est la « sur-optimisation » de mes sites Internet.

    En d’autres termes, en appliquant les vieilles recettes, même en construisant de manière très correct un site Internet, j’en arrive, pour certains des sites, à devoir faire du ménage au niveau des Links et de l’optimisation des pages.

    Très bon article pour qui cherche une vision globale du référencement

» Commentez cet article !
(Merci de donner un vrai prénom)
(Ne sera jamais publié)
(Modèration subjective)
Html accepté <a> <i> <b> [codesyntax]CODE[/codesyntax]
» Prévisualisez votre message

© 2010-2012 SeoMix : WordPress & Référencement
Propulsé par WordPress et Daniel Roch. Logo créé par Willy-Bahuaud

Indispensable
WordPress
A propos de SeoMix
Mes servicesWordPress - Référencement
Suivez-nous !
  • 8873 abonnés
  • 197 articles
  • 4617 messages
Vous devriez lire
Seo et emarketing
Les amis
5171ca6fd9511c0fa4684708ed2a75467777777777777777777