L’histoire de WordPress

Publié le 9 avril 2020 WordPress

WordPress dans le monde en 2020

WordPress est devenu de puis de nombreuses années un véritable mastodonte du web. Mais comment ce CMS est-il devenu un outil aussi utilisé dans le monde ? Pour cela, il faut comprendre l’histoire de WordPress. Et commençons d’abord par quelques chiffres récents (données mises à jour tous les 10 jours) :

38,5%

des sites dans le monde

63,6%

des sites utilisant un CMS

Depuis sa création en 2002 (ou 2001 selon la façon de compter), on peut voir une croissance constante de ce CMS dans le monde entier, avec Joomla son concurrent le plus important actuellement :

Parts de marché de WordPress

Parmi les CMS, c’est encore plus flagrant face à Joomla, le second CMS ayant la plus forte part de marché actuellement :

Les dates clés de WordPress

Et pour comprendre cette ascension, quoi de mieux que l’histoire de WordPress. On vous a listé ici les évènements et les versions les plus marquantes du CMS.

Quelques remarques importantes avant :

  • Vous noterez au passage que la quasi-totalité des versions de WordPress ont été baptisées selon des artistes de Jazz ;
  • certaines dates marquantes de la société Automattic ont été intégrées dans l’historique, étant donné que les deux entités sont fortement liées l’une à l’autre, surtout dans les premières années (même si Automattic n’est pas le propriétaire de WordPress, du moins depuis qu’ils ont cédé la marque) ;
  • Pensez à cliquer sur les images pour les voir en grand, et suivre ainsi l’évolution visuelle de WordPress au fil des ans ;
  • Avec les versions marquantes, vous aurez un bref aperçu de l’histoire des modifications de WordPress.
2001

Michel Valdrighi créer un CMS appelé B2

B2 est l’outil à l’origine de WordPress. Ce CMS avait été conçu en 2001 par un français ! B2 n’est pas mort d’ailleurs car il existe toujours sous le nom de B2Evolution

2002

Arrêt annoncé de B2, lancement en vue de WordPress

Pour des raisons personnelles, le créateur de B2 abandonne le développement de son outil, et annonce déjà le fork de WordPress : « Matt Mullenweg and Mike Little are leading the new WordPress branch of b2, that is going to become the new official branch once they get a release out. » (traduction : « Matt Mullenweg et Mike Little vont lancer WordPress, la nouvelle branche de B2. Cette branche deviendra celle officielle après sa sortie).

27/05/2003

Version 0.7 : 1ère version officielle de WordPress

C’est en Mai 2003 que la toute première version de WordPress sort de terre en s’écartant du CMS d’origine B2.

01/2004

Version 1.0 « Mile » : la réécriture des URL

La version 1.0 de WordPress est un tournant majeur, avec enfin un système de réécriture d’URL dont tout CMS digne de ce nom a besoin.

05/2004

Version 1.2 « Mingus »

Sans doute l’une des versions les plus importantes, tellement les fonctions ajoutées sont utiles et encore actives dans les versions les plus récentes de WordPress :

  • L’arrivée des extensions (avec la toute première d’entre elles « Hello Dolly ») ;
  • Un système de fonctions pour gérer les traductions ;
  • La gestion des thumbnails (les miniatures d’images) ;
  • Le système de pings.
10/2004

Matt Mullenweg rejoint la société CNET

En 2004, Matt Mullenweg rejoint la société CNET pour s’occuper de l’ensemble de leurs blogs, lui permettant de continuer le développement de WordPress. Il quittera cette société l’année suivante.

01/2005

Création d’Automattic

Matt Mullenweg crée la société Automattic, qui va gérer à terme le service en ligne WordPress.com, et qui aidera très fortement au développement du cœur de WordPress.

10/2005

Création de l’extension antispam Akismet

Première grosse extension disponible, voici venue Akismet, l’extension anti-spam installée par défaut sur toutes les installation de WordPress.

08/2006

1er WordCamp à San Fransisco

Les WordCamp sont de gros évènements communautaires ayant lieu aujourd’hui partout dans le monde pour promouvoir et aider la communauté WordPress. Le premier aura ainsi lieu en 2006 à San Fransisco.

09/2007

Version 1.5 « Strayhorn » – Refonte de l’administration et introduction des thèmes et pages

La version 1.5 de WordPress est immanquable : c’est la première refonte de l’administration de l’outil, mais surtout l’introduction du concept de pages et des thèmes WordPress.

10/2007

Rachat de Gravatar par Automattic

Automattic rachète le service Gravatar qui permet aujourd’hui à tous les WordPress d’activer une gestion semi-native des photos pour les auteurs et pour les utilisateurs qui commentent un contenu.

07/2008

Lancement du répertoire des thèmes de WordPress

Cela peut paraître anecdotique, mais le répertoire des thèmes de WordPress a mis un certain temps à se mettre en place. Ce n’est qu’en 2008, soit 5 ans après le lancement du CMS, que les utilisateurs auront accès à un catalogue de thèmes WordPress.

12/2008

Version 2.7 « Coltrane » – Refonte de l’administration

L’administration de WordPress avait besoin d’un vrai remaniement, c’est donc la seconde refonte de l’admin de WordPress qui sera intégrée dans WordPress 2.7

06/2010

Version 3.0 « Thelonius » : l’arrivée des Custom Post Types

C’est la version de WordPress qui va enfin le transformer en véritable CMS : la possibilité de créer de nouveaux types de publications avec les Custom Post Types, permettant ainsi de concevoir des sites bien plus complexes.

09/2010

Automattic cède la gestion de la marque WordPress à la Fondation WordPress

Avant 2010, c’était Automattic qui possédait la marque WordPress. Matt Mullenweg va alors créer la Fondation WordPress, une organisation à but non lucratif pour gérer cet aspect du projet Open Source.

02/2011

Version 3.1 « Django Reinhardt » – Ajout de l’admin Bar

Un ajout simple mais particulièrement efficace dans cette version 3.1 de WordPress : une barre d’administration pour gérer plus facilement son site.

10/2013

Version 3.7 « Count Basie » – Auto-updates

La version 3.7 embarquera un système de mises à jour automatiques du coeur du CMS, actif par défaut pour toutes les mises à jour mineures (et donc pour les bugs et failles de sécurité de WordPress).

12/2013

Version 3.8 « Charlie Parker » – Refonte de l’administration

Vent de fraîcheur dans WordPress avec une refonte moderne (et enfin responsive) de l’administration du CMS.

09/2014

« Five for the future » : inciter plus de gens à participer au coeur

Tournant majeur dans la communauté WordPress, « Five for the future » est un appel de Matt Mullenweg à consacrer 5% de son temps ou de ses ressources au projet communautaire : cœur du CMS, traduction, support, création d’extensions et de thèmes, etc.*

Si cela vous intéresse, suivez le bouton ci-dessous. Vous pouvez aussi voir ici les sociétés et organismes qui participent (agences, hébergeurs, freelances, ainsi que des particuliers et d’autres sociétés qui n’ont rien à voir avec le web).

19/05/2015

Automattic rachète WooCommerce

La société Automattic rachète l’extension e-commerce WooCommerce, permettant à cette dernière de poursuivre sa croissance parmi les solutions e-commerce mondiales.

08/2015

Version 4.3 « Billie Holiday » – Customizer

Ajout notable de la version 4.3 de WordPress : le « Customizer » (l’outil de personnalisation) qui ajoute un nouveau menu « Personnaliser » pour les thèmes WP.

12/2015

Version 4.4 « Clifford Brown »- Débuts de l’API REST

L’API REST, très utile pour de nombreux développements et pour de l’échange de données, voit enfin le jour dans le cœur de WordPress 4.4.

05/2018

Version mineure 4.9.6 de WordPress – RGPD

Ce n’est pas une version majeure : la version 4.9.6 est la première version mineure (à trois chiffre) qui ajoute et modifie certaines fonctionnalités du cœur, ce qui avait normalement lieu uniquement avec des versions majeures à 2 chiffres. Cette nouvelle mouture apporte ainsi une partie des fonctionnalités de base du RGPD, notamment la gestion de la politique de confidentialité et la possibilité d’exporter et de supprimer les données des utilisateurs.

12/2018

Version 5.0 « Bebo » – Gutenberg

Une version majeure et décriée de WordPress : la version 5.0 modifie en profondeur l’éditeur natif de WordPress par un Gutenberg, permettant la gestion d’un contenu par des blocs. N’hésitez pas à lire d’ailleurs l’article parlant du lancement de Gutenberg.

06/2019

Des équipes de Google participent au coeur de WordPress

Dans une annonce en Juin 2019, on apprend que certaines personnes de Google (ainsi que d’autres sociétés comme Yoast) ont proposé d’intégrer dans le cœur de WordPress la fonctionnalité des Sitemaps. La proposition est toujours en cours de travail.

Remarque : Google n’est pas la société qui participe le plus au coeur de WP (loin de là), mais l’implication d’une entreprise de cette taille est notable sur l’importance croissante de WordPress dans le web mondial. Pour être transparent, Yoast est bien plus actif par exemple.

Les captures d’écran des différentes versions de WordPress sont tirées de l’excellent site WordPress Time Machine. Les chiffres de parts de marché sont quant à eux tirés de ceux du W3C.

Un oubli ? Des précisions à ajouter sur l’histoire de WordPress ? Commentez juste en dessous !

Daniel Roch

Fondateur, conférencier, auteur, consultant et expert SEO WordPress

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *