Black Hat, liens et redirections

Publié le 28 juin 2012 Netlinking et SEO

Quelle que soit sa couleur de chapeau, l’objectif d’un référenceur est de positionner en 1er différentes expressions sur les moteurs de recherche, et plus particulièrement sur notre ami Google. Certains respectent (presque entièrement) les règles édictées par cette firme : ce sont les fameux White Hat. Et à l’inverse nous avons les Black Hat qui positionnent leurs sites en faisant plus ou moins tout le contraire des règles de bonne conduite édictées par Google.

Malgré l’arrivée fracassante du « Pingouin » (le tout dernier algorithme du moteur de recherche), les techniques black hat ont encore de très beaux jours devant elles… La preuve : vous pouvez facilement usurper l’identité d’un concurrent pour récupérer une partie son trafic.

PS : l’article est dans les bacs depuis plusieurs mois. C’est juste que je n’ai jamais eu le temps d’en finir la rédaction…

Mininet parlerait de SeoMix ?

Il y a quelques mois de cela, j’ai fait une recherche sur Google sur le nom de mon site, afin de voir quelles pages ressortaient et quels étaient les sites tiers qui pouvaient parler de SeoMix. A mon grand étonnement, un site que je ne connaissais pas arrivait en 5ème position (actuellement en 12ème). Il s’agit du site Mininet, et dont l’accroche est la suivante :

Multipliez par 10 votre site sur le net

Ce site propose la création d’un réseau de sites, de pages et de liens pour booster la visibilité d’un site Internet. Ma question a donc été la suivante : comment ce site Internet peut se référencer sur « SeoMix » , le tout sans en parler et sans n’avoir aucun lien avec moi ?

En réalité, le site fait bien référence au mien, avec une simple balise ALT placée dans une image de moins de 70 pixels de largeur et de hauteur, et qui représente un magnifique bout de Puzzle…

<img style="float: left; padding: 10px 10px 10px 5px;" alt="seomix" src="http://www.mininet.fr/wp-content/uploads/2011/05/home_icon2.png">

Voici l’image en question !

Icone de Puzzle

Là encore, cette explication ne me suffisait pas : comment un site peut se positionner sur un concurrent avec seulement une balise ALT placée sur une si petite image ? La réponse est simple : les liens…

Le pouvoir du linking

Cela fait 4 ans que je travaille dans le référencement naturel. Je sais donc à quel point les liens sont le levier le plus efficace pour améliorer un positionnement. Vous pouvez avoir un site crado avec des contenus peu pertinents, mais avec les bons liens vous pourrez (plus ou moins) facilement le positionner.

Et c’est un peu le cas ici car le site Mininet ne reçoit qu’un seul backlink avec l’ancre « SeoMix« . D’ailleurs, la page qui fait ce lien est un magnifique exemple de spam et de KeyWord Stuffing (comprenez par là la création d’une magnifique bouillie de mots et de liens). J’avoue que j’ai du mal à comprendre comment Google peut encore donner du crédit à de tels contenus et liens…

Spam et keyword Stuffing dans les liens
Un parfait exemple de spam et de keyword Stuffing dans les liens

Une redirection te protégera

Pire encore, le seul lien qui utilise « SeoMix » comme ancre ne fait pas un lien direct vers le site Mininet, mais vers la page d’un autre site. C’est elle qui fait une redirection 301 vers Mininet.

Le but est simple : ne faire courir aucun risque au site principal et profiter du transfert de popularité que l’on rencontre avec ce type de redirections.

Selon Majestic SEO, le site Mininet possède déjà un nombre relativement important de backlinks (environ 700), avec 13 ancres différentes. C’est en fait la page redirigée qui reçoit des liens bien plus nombreux et variés. On retrouve dans ceux-ci des ancres comme celles-ci :

  • areferenceywcx
  • areferenceszlw
  • l’URL de la page redirigée
  • google referencement
  • referencement site web
  • seomix

Cette unique page reçoit en effet 10 000 liens depuis plus de 1500 domaines différents, et la redirection se charge de donner du poids au site visé.

En d’autre termes, nous avons des contenus de merde qui font de nombreux liens vers une page A, et celle-ci fait une redirection vers B qui ne risque rien lors de la manipulation. Google n’y voit que du feu, et donne ainsi du poids à l’ancre SeoMix, qui elle-même donne du poids à la page finale.

Prenez la place de vos concurrents

C’est donc une technique black hat relativement élaborée, qui vise à occuper une place sur les pages de résultats des concurrents, tout en ne prenant que peu de risques pour son site principal.

Chapeau noir dans l'ombre
Le Black Hat peut prendre votre identité

L’idée est de prendre un site ayant un fort trafic (ce qui n’est pas forcément le cas de SeoMix) et d’essayer de se positionner sur le nom de la marque, du produit ou du nom de domaine pour récupérer une partie du trafic. C’est une technique que Discodog avait expliqué il y a quelques temps déjà dans un article.

Il est drôle de voir avec quelle facilité on peut récupérer beaucoup de trafic

En d’autres termes : il suffirait d’un contenu pauvre, de liens plus ou moins optimisés et d’une redirection pour facilement se positionner sur le nom du concurrent sans trop de risques.

A vrai dire, vu le trafic de SeoMix, je soupçonne qu’il s’agissait plutôt d’un test de la technique plutôt que de vouloir récupérer un réel trafic. On retrouvera sur le site Mininet une balise ALT Keeg dans une seconde image et Delicious Cadaver dans une troisième. Et à une autre époque, je crois me rappeler qu’il y avait aussi Axenet dans les balises ALT des  images (mais j’ai un doute pour ce dernier point).

A vrai dire, non : c’est totalement illégal.

Je ne parle pas ici du respect ou non des règles édictées par Google : sur ce point là, chacun est libre de dépasser plus ou moins fortement les règles de « bonne conduite », l’essentiel étant d’avoir un bon résultat en référencement naturel, et si possible un résultat qui dure dans le temps.

Là, c’est réellement illégal car cela entre dans le cadre de la loi sur la concurrence déloyale, et plus particulièrement du parasitisme commercial :

C’est l’ensemble des comportements par lesquels un agent économique s’immisce dans le sillage d’un autre afin de tirer profit sans rien dépenser de ses efforts et de son savoir-faire

Ne vous méprenez pas. Je n’en veux pas au détenteur de Mininet pour ce qu’il a fait, et je trouve même cela intéressant pour tester encore plus le fonctionnement bancal de Google. Mais certaines entreprises risquent d’être beaucoup plus regardantes sur ce genre de pratiques, et peuvent ainsi avoir recours facilement à leurs avocats…

D’ailleurs, Discodog le dit très bien sur son site :

Je vous déconseille de faire cela sur une marque ou sur une thématique « propre »

Pourquoi Google est dépassé ?

Le moteur de recherche le plus utilisé en France est depuis longtemps dépassé par les problématiques de référencement artificiel (que celui-ci soit réalisé par un référenceur white hat ou black hat). Et cela pour plusieurs raisons :

  • Il donne une importance bien trop importante aux liens.
  • Il ne fait presque aucune analyse sémantique.

C’est la porte ouverte aux techniques crados et au détournement de l’algorithme de Google. L’update Penguin a juste réussi à faire sauter quelques sites de mauvaise qualité, mais sans rien changer dans le fond.

Dans le cas de figure présenté ici, une petite image, un contenu bourré de liens et de mots sans aucun sens, des liens et une redirection ont réussi à positionner le site en première page de Google. Cela en dit long sur les capacités de Google à analyser le contenu réel d’une page et la pertinence d’un lien…

Daniel Roch

Fondateur, conférencier, auteur, consultant et expert SEO WordPress

29 Commentaires

SEO MAG Le 28 juin 2012 à 8h24
Super intéressant comme sujet. De plus ca m'a fait découvrir leurs offres. Je ne connaissais pas ce genres d'offres.

D'où viennent ces 10 00 liens ? En moyenne quelle est la qualité de ces liens ?

De toute façon, Google pourrait sortir pleins d'autres filtres, il y aura toujours des failles.
buzut Le 28 juin 2012 à 9h38
C'est vrai que la technique de redirection est intéressante pour se protéger. En revanche, si c'est fait "à la crad" comme ici, rien n'est plus désagréable qu'un référencement artificiel où l'on se sent roulé parce qu'on arrive sur une page qui n'a rien à voir avec notre recherche… et là l'internaute se fait la malle. Donc du trafic à 99% de taux de rebond c'est pas intéressant.

ps : tu dis que t'as pas de trafic ? Pour un mec qui a dû changer de serveur il y a même pas un ans à cause de fort ralentissement, il doit quand même y avoir du monde chez toi ! Tu nous donnes les stats :P
Pullseo Le 28 juin 2012 à 10h11
Bonjour

On pensait que Google ne s'attaquerait pas au "contenu propre" généré à la volé => il l'a fait avec Panda.
On pensait que Google ne s'attaquerait pas aux "liens spammy" => il l'a fait avec Pingouin(et cette mise à jour à surpris tout le monde !)
Donc on peut facilement se dire que Google va bientôt s'attaquer aux redirections. On lit sur tous les blogs que la 301 passe sous le radar... plus pour très longtemps AMHA !
Keeg Le 28 juin 2012 à 10h18
J'avais capté ça aussi, j'avais trouvé ça assez drôle pour le coup, mais c'est sans doute parce qu'on connait bien le détenteur de Mininet. ;)

En tout cas, tu lui fais un pub cadeau là, et je suis même pas sûr qu'il est le temps de s'en occuper (sauf si ça a changé de main).
Renardudezert Le 28 juin 2012 à 10h56
C'est vraiment drôle que tu parles de cette technique qui est en fait vieille comme le kw stuffing dans la balise meta keywords ;)

Je ne donnerai pas de nom ici (si ça t'intéresse je pourrai te la DM sur twitter), mais une agence de ref avait basé l'integralité de la popularité de son réseau sur cette technique. J'étais étonné que cela fonctionne encore en 2011. Mais je peux t'assurer que depuis les mises à jours successives des animaux du zoo, le réseau a pris une énorme claque !!

En ce qui concerne Google, je me permets de faire un peu de pub suite à mon dernier article la naissance de google, mais ce sont en fait les bases du fonctionnement de Google. Pour palier à tous ces problèmes, il faudrait re-écrire une partie du CORE du moteur. Mais mieux vaut appliquer des surcouches quand le CORE fonctionne plutôt bien.

Et pour terminer, @pullseo :
Google s'est attaqué aux liens spammy avec Pingouin ? Absolument rien vu sur l'ensemble des sites que j'ai blasté. Après il y a spam et spam, et liens spammy et liens spammy :)
doublecran Le 28 juin 2012 à 11h10
C'est assez intéressant, cependant, je n'arrive pas bien à comprendre comment c'est possible que mininet se positionne sur un mot clé avec seulement une seule ancre?
Quoi qu'il en soit, le SEO est et sera toujours là, si les redirections disparaissent on trouvera bien quelque chose d'autre...
clairette de die Le 28 juin 2012 à 13h17
C'est quand même intriguant que cette technique fonctionne encore mais ne serait-ce pas fait exprès pour laisser le domaine du référence ouvert à de nouveaux talents et les observer pour mieux les résoudre?

Je pense qu'il y a probablement une attente de la part des manitaux du réf et toujours matière à travailler... En tout cas c'est mimi :)
BlackHatQuebec Le 28 juin 2012 à 14h56
Héhé, Backlinker fait encore jazer de lui :P
Timothée Le 28 juin 2012 à 16h48
Et Google ne voit pas ça ?! Vraiment impressionnant...

Si l'astuce se répand (et elle va se répandre) je doute que Google ne fasse pas quelque chose dans les semaines à venir.

(Ce blog est une mine d'or pour tous les utilisateurs de WordPress. Chapeau !)
Tony Le 28 juin 2012 à 19h24
Je plain Google fasse à de telles problématiques et autant de contenu de mauvaise qualité à crawler/analyser/indexer.
En tout les cas ça montre bien que Google n'a pas supprimé entièrement toutes ces vieilles pratiques BH (contenu nul, spam de commentaire, sur-optimisation de l'ancre? ...).
Le Juge Le 28 juin 2012 à 19h56
Ma foi une petite combinaison de techniques plus ou moins noire avec une petite 301 histoire de protéger le site cible et voila que notre ami GG perd les pédales - Pour le coup je ne pense pas non plus qu'il y ait eu intention de nuire (meme s'il doit faire plus de traffic que ce qu'on pense ton blog - il en fait surement plus que moi en tout cas ;))

Ensuite on peut débattre sur le coté "elaboré" - meme moi je pourrais la mettre en place- ce qui veut dire que c'est pas si elaboré que cela -
Soul Le 28 juin 2012 à 22h12
C'est quand même assez surprenant, je vais devoir faire des tests :p

Sinon merci pour l'aspect légal, je savais pour l'adwords mais j'aurais pas cru la.
Krusty Le 29 juin 2012 à 0h06
Merci pour l'article super intéressant il me semblait aussi que cette technique était cuite a croire que non enfin c'est comme le hack en général c'est pas parce que votre rootkit est cramé que le scramble ne permet pas de le faire passer de nouveau entre les mailles des antivirus.

@Renardudezert : ce que je trouve encore plus fou c'est que j'ai vraiment l'impression que c'est fonction de l'ancienneté un site qui spam mais qui est ancien a peu de chance de se faire pénaliser sauf enorme gros bourrin par contre un nouveau site tolérance 0.
Bon ce que je dis c'est pas nouveau
Nouvel Entrepreneur Le 29 juin 2012 à 9h17
Intéressante cette technique, bien que ce ne soit pas révolutionnaire en soit.
En l’occurrence la page que tu présente semble clairement sur-optimisée; en même temps si ça fonctionne encore pourquoi s'embêter à faire propre ...

Sinon je pense que tu as eu un raté à la rédaction sur cette phrase: "Il donne une importante bien trop importante aux liens." ;)
Fred Jutant Le 29 juin 2012 à 10h16
C'est en effet légèrement surprenant que cela marche encore après l'ensemble des MAJ et filtres Google...
Je suis d'accord avec toi sur le côté sémantique, des sites de qualité et bien réalisés devraient mieux ressortir que certaines bouzes bien linkées ! #utopie
Daniel Roch Le 29 juin 2012 à 10h30
@Renardudezert : je connais la technique depuis longtelmps, mais cela valait le coup d'en parler vu qu'elle est associé au positionnement d'un site sur celui d'un confrère ;)

@Nouvel entrepreneur : c'est corrigé
Gilles Le 29 juin 2012 à 10h46
@Buzut : Assez d'accord avec toi sur la question du taux de rebond qui pourrait (devrait?) d'ailleurs constituer un signal négatif pour GG.
Cela peut cependant être intéressant dans le cas de produits / services similaires.

La question de la légalité n'est toutefois pas à minimiser comme le rappelle Daniel.
Travaillant pour une grande marque, il est parfois marrant (ou agaçant suivant les jours), de voir des guignols tenter d'exploiter votre marque pour des produits qui n'ont rien à voir...
Et là je confirme, le premier réflexe, c'est de voir avec des juristes ;)
Van Gogh Le 29 juin 2012 à 12h34
Le jour où Google sera capable d'analyser le contenu en détail ce genre de choses disparaitront.
aurelien Le 29 juin 2012 à 19h40
Si tu ne connais pas mininet, va sur le blog de backlinker une mine d'infos!
Tayo Le 01 juillet 2012 à 2h15
Le problème de google est qu'il n'a aucun moyen de savoir si un article est bon ou mauvais, dans l'optique de le retourner comme étant "pertinent".
Avant, il pensait qu'un lien était correct.
Sauf qu'on a vu que ce n'est pas toujours le cas.
Maintenant, il tente de faire un mix de tout, on dirait que Google n'arrive pas à se mettre à jour ,c'est du panda par ci, penguin par là, comme si il y avait une fuite.
Mais quelle solution concrète existe ?
LEs réseaux sociaux ? J'en doute, une image de lolcat pourrait être par exemple ultra aimé, sans pour autant que ça soit pertinent.
Le seul moyen serait que google analyse la pertinence des termes, concrètement le contenu, mais ça, à moins d'être humain, c'est difficilement faisable.
En fait, google est bloqué ! ( mais il est seul donc il marche ).
webloog Le 02 juillet 2012 à 13h21
ce n'est cependant valable que pour les requêtes pas du tout concurrentielle ... il y en a pas tant que ça ! c'est bien vu quand même.
Philippe Le 02 juillet 2012 à 13h28
Merci pour le partage.
C'est vrai que c'est intéressant de voir qu'une technique aussi "visible" passe encore les filtres.
Cela dit l'aspect légal jouant tellement, je ne suis pas certains que Google ait réellement à se soucier des résultats. Rares sont les webmasteurs ou propriétaires de sites qui après avoir reçu une lettre d'avocat continue à exploiter un tel filon. La loi de Google est une chose dont nous n'avons peur que pour la chute de nos précieux sites. Par contre la justice peut se montrer plus indigeste surtout dans l'incompréhension de telles techniques.
Donc est ce vraiment valable de mettre ça en oeuvre vu les risques que ça comprendre et le temps de travail que ça demande ?
pirater un compte facebook Le 02 juillet 2012 à 19h25
Juste énorme, mais si j'ai bien compris quand une personne tape le nom de la société, en l’occurrence seomix on est placer dessus ?

Si oui cette exemple et seulement valable si le seul faite que le nom de la société génère beaucoup de visites.

Néanmoins cela reste un technique plutôt dégueu mais pour le moins intéressante.

A tester ! :)
JudeLu Le 02 juillet 2012 à 22h40
Est-ce que les internautes recherchant une marque vont réellement au-delà du premier résultat ? Si celui-ci n'est pas le site de la marque, c'est qu'il y a déjà un problème...
arnaud Le 04 juillet 2012 à 10h30
C'est quand même marrant que ces techniques marchent toujours. Cela prouve effectivement que GG est bien trop empêtré dans son algo à cause de l'importance des liens.
Il a beau tenté de nous faire peur avec des MAJ toutes plus effrayantes les unes que les autres, il n'empêche qu'il n'arrive pas à améliorer sa pertinence (malgré les progrès annoncés en sémantique)
trekking Le 10 juillet 2012 à 14h17
Intéressant cette technique mais le jour où Google s'en aperçoit, c'est tout le site qui risque d'être pénalisé. Pas certain que ça vaille le coup à long terme... Et comme certains le disent, ce n'est qu'une question de temps avant que Google décide de neutraliser ce genre de liens.
Nicolas Le 16 juillet 2012 à 16h53
Il est quand même à relativiser le fait que l'on puisse nuir à une marque ou récupérer une mine de trafic intéressante.

Il reste très difficile d'aller titillé des requêtes comme Facebook, Leboncoin ou d'autres encore, mais en quoi est-ce illégal ?

Je vois sur le web pas mal de fois le nom d'un blog qui ressort comme cela sur pas mal de terme marque, il en fait une page dédiée comme le ferait n'importe quel annuaire mais réussit à avoir un très bon positionnement.

Du coup il se place dans le top 3 après le site principal et ses amis les siteslink.

Il faut bien que Google en indexe d'autres des pages, en quoi est-ce condamnable à partir du moment qu'il ne te passe pas devant ?
If you web Le 18 juillet 2012 à 8h44
@Nicolas : A partir du moment ou tu peux prouver qu'un acteur fait des démarches (création de liens, etc.) en vue de mieux se positionner sur Google sur le nom de ton site ou de ta marque alors il y a parasitisme.
Damien Hottelier Le 09 août 2012 à 12h36
L'illégalité est assez flagrante dans le cadre des loi contre la concurrence déloyale. Pour prendre le cas de la Suisse, que je connais assez bien, la LCD a un article sur le parasitisme relativement similaire.

Voici ce qu'a dit la Haute cour suisse d'un tel cas :
L'art. 3 LCD qualifie de déloyal le comportement de celui qui «prend des mesures qui sont de nature à faire naître une confusion avec les marchandises, les oeuvres, les prestations ou les affaires d'autrui». Est visé tout comportement au terme duquel le public est induit en erreur par la création d'un danger de confusion, en particulier lorsque celui-ci est mis en place pour exploiter la réputation d'un concurrent. [...] S'il cherche des informations sur les recourantes, l'utilisateur d'Internet qui réside en Suisse risque fort d'être orienté sur le site litigieux et de penser faussement qu'il s'agit de celui qui décrit le groupe des recourantes et présente leurs activités.

Je ne pense pas que la jurisprudence serait tendre un instant avec un niveau aussi fort de BH.

A mon sens, des avocats pourraient facilement descendre ce genre de site en flèche. Après, que ce soit fait ou pas reste une question de gros sous...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *