C’est avec plaisir que nous accueillons aujourd’hui Guillaume Gourlaouen pour nous parler des visites virtuelles d’un lieu, et notamment celles auto-hébergées et celles de Google Street View.

Un peu d’histoire…

La visite virtuelle existe depuis de nombreuses années. Composée d’une succession de photographies panoramiques à 360°, cette visite “virtuelle” vous permet de visiter un lieu comme si vous y étiez vraiment en ajoutant un côté immersif comparativement à la photographie traditionnelle.

Il faut remonter en 1994 pour voir apparaître les premiers panoramas par assemblage réalisés numériquement grâce à la technologie QTVR (un composant de Quicktime inventé par Apple). Les premiers panoramas ne sont que cylindriques. Il n’est alors possible de se déplacer que latéralement dans la vue affichée et le champ de vision était réduit.

Un autre frein désormais levé était la nécessité d’installer Quicktime pour pouvoir afficher les panoramas QTVR car il n’existe pas de navigateur web prenant en charge nativement cette technologie.

En effet, si quicktime était installé d’office sur tous les macs, ce n’est pas la même chose sur PC.

Si l’on rajoute la problématique de la lenteur des connections internet RTC de l’époque avant notre aire ADSLienne, il fallait bien du temps et du courage à celui qui souhaitait afficher son pano et il n’était pas rare de mettre plusieurs dizaines de minutes à télécharger le contenu.

Aujourd’hui, toutes ces limitations sont de l’histoire ancienne : Les panoramas sont sphériques et embrassent un champ de vision de 360° x 180°, ce qui permet de reproduire  l’intégralité de la scène photographiée. Les moteurs de rendus ne nécessitent plus l’installation de logiciel supplémentaires car ils utilisent des technologies intégrées aux navigateurs modernes telles que Flash et HTML5. De plus, le haut débit et le très haut débit par fibre optique pour les plus chanceux permettent un affichage quasi instantané des panoramas.

Enfin, de nombreux plugins ont vu le jour pour rendre l’interactivité encore plus importante dans les visites virtuelles. Il est ainsi possible d’intégrer des images, des sons ou encore des clips vidéos au sein des panoramas. Ces objets peuvent ensuite être déclenchés via des actions programmées, ce qui donne une liberté dont la seule limite est l’imagination.

Exemple de visite virtuelle sur mesure auto-hébergée
Exemple de visite virtuelle sur mesure auto-hébergée

Google et la visite virtuelle

A partir de Mai 2007 Google s’intéresse de près aux photographies panoramiques à 360° et rend public “Google Street View” sur lequel il travaille depuis maintenant 6 ans via un projet initialement nommé “ Cityblock Project” et qu’il sponsorise au sein de l’université de Stanford. Les Etats-Unis seront le premier territoire à être sillonné par les fameuses “google cars” que certains ont peut être déjà croisé sur leur chemin et qui vont prendre des photos panoramiques de toutes les rues.

Beaucoup plus récemment, Google a entrepris de connecter les bâtiments professionnels à son réseau streetview désormais mondialement déployé. Ainsi, il devient par exemple possible de rentrer dans une boutique pour laquelle une visite virtuelle à 360° a été réalisée.

Pour se faire, le commerce ou le professionnel doit faire appel à un photographe Google Street View Trusted. C’est ce photographe, spécialement formé aux outils Google qui s’occupe de la prise de vues jusqu’à la mise en ligne de la visite virtuelle sur les serveurs de Google. La visite est ensuite directement accessible à partir de Google Street View mais aussi via la page Google+ de l’entreprise. A noter que la visite peut également être intégrée sur une page du site web de l’entreprise via un iframe.

Exemple de visite virtuelle Google Street View - Trusted
Exemple de visite virtuelle Google Street View – Trusted

Imaginez un peu toutes les applications possibles

  • Déclencher la première visite d’un bien immobilier pour toucher de potentiels acheteurs lointains.
  • Une location saisonnière ou l’on pourra mettre en évidence son excellente situation géographique et sa décoration.
  • Le confort des chambres et la salle de restaurant d’un hôtel que des touristes étrangers pourront apprécier de chez eux pour mieux réserver leur séjour.
  • Visiter les infrastructures d’un centre sportif pour apprécier l’espace disponible et les équipements et machines à disposition de ses clients.
  • Apprécier le choix de produits, la vitrine ou les différents rayonnages d’un commerce.
  • Figer la scénographie d’une exposition culturelle avant son démontage pour la mémoire ou tout simplement proposer cette exposition au plus grand nombre et sans frontière…

Quelques questions sur la visite virtuelle

Pourquoi avoir choisit de te lancer dans une telle activité ?

J’ai depuis toujours été attiré par les nouvelles technologies et ses différentes applications sur l’image. La révolution du numérique dans le monde de la photographie a permis de nouvelles applications assez fascinantes. La visite virtuelle en fait partie. Son côté technique et esthétique m’a tout de suite séduit. Je suis également convaincu de l’intérêt que cela représente pour un établissement de pouvoir faire visiter ses locaux au monde entier 24h/24 et 7j/7.

As-tu un exemple à nous montrer ?

Bien sûr !

Voici une visite virtuelle sur mesure réalisée pour la cantine numérique de la ville de Nantes. qui permet de présenter les différents espaces disponibles à la location pour organiser des réunions pour des groupes de travail par exemple.

Autre exemple : Une visite virtuelle Street View Trusted réalisée pour un opticien. Il est désormais possible de visiter sa boutique et d’apprécier le vaste choix de montures disponibles :

Combien cela coûte ?

Comme pour beaucoup de services, cela va dépendre du projet. Pour une visite virtuelle sur mesure, plusieurs critères sont pris en compte dans le calcul du prix de la prestation : Le nombre de vues panoramiques à 360° qui vont composer la visite virtuelle, la personnalisation de l’interface de navigation, l’insertion d’objets interactifs…

Il n’y a donc pas de réponse toute faite mais pour donner une idée, disons que la fourchette tarifaire démarre à quelques centaines d’euros pour une visite Google Street View Trusted composée de 5 panoramas et atteindre plusieurs milliers d’euros pour les plus gros projets de visite virtuelle sur mesure composés de plusieurs dizaines de vues à 360°.

Avec qui travailles-tu ?

En direct mais aussi avec des agences qui ont bien saisi l’intérêt de proposer ce type de média lors de la création ou la refonte d’un site web par exemple. Ayant déjà travaillé pour plusieurs agences digitales comme consultant SEO, on parle le même langage, on se comprend vite.

Comment se déroule une séance de prise de vue ?

Un premier contact téléphonique permet d’échanger sur les besoins, d’établir un devis et de se mettre d’accord sur la date de la séance de prise de vues. C’est important car cela laisse le temps au propriétaire des lieux de mettre son établissement sur son 31. Pour certains lieux, nous choisissons une période de faible activité, plus pratique…

Le jour J, je me rends sur place pour prendre les photos nécessaires. J’effectue le traitement, l’assemblage des images et le montage de la visite virtuelle à posteriori.

Et à quoi ressemble ton matériel et tes logiciels ?

J’utilise un appareil photographique numérique équipé d’une optique ultra grand angle. Ce setup monté sur un trépied me permet de faire des photographies panoramiques par assemblage. J’utilise ensuite un logiciel spécialisé qui me permet de lier les différentes photos entre elles grâce à ce que l’on appelle des points de contrôle.

Pourquoi avoir opté pour la certification Google Street View Trusted ?

Je fais de la photographie panoramique depuis environ 8 ans. Au tout début, Google ne proposait pas encore ce service. Tout se faisait de façon autonome : De la réalisation des panoramas à l’hébergement de la visite…

Depuis que Google s’y est intéressé, de nouvelle possibilités sont apparues. Par exemple, pour une visite virtuelle “Google Street View Trusted” les panoramas à 360° sont hébergés chez Google. Plus besoin donc, de posséder un site web pour profiter de cette technologie.

Comme Google ne certifie que les professionnels qui respectent un ensemble défini de critères qualitatifs, cette certification me permet de garantir à mes clients le niveau de qualité des prestations qu’ils sont en droit d’attendre.

Peut-on le lier avec Google My Business ?

Absolument et c’est d’ailleurs un bonus de la visite Google. Google met en avant la présence d’une visite virtuelle dans la partie Knowledge Graph de Google Search :

La visite virtuelle s'affiche dans Google
La visite virtuelle s’affiche dans Google

Et aussi sur Google Maps :

Et la visite virtuelle s'affiche dans Google Maps aussi
Et la visite virtuelle s’affiche dans Google Maps aussi

Crois-tu que ce type de prestations peut permettre d’ obtenir un meilleur référencement naturel ?

Il n’y a pas à ma connaissance de “points bonus” attribués par Google à un site pour la mise en ligne d’une visite virtuelle sur un site web. Cependant, comme pour de nombreux autres critères jugés indirects, je suis tenté de penser que c’est un plus qui peut jouer dans le calcul final du positionnement.

Google a toujours été clair sur une chose dans sa communication : Il cherche depuis toujours à améliorer l’expérience utilisateur et rendre ses résultats de recherche plus pertinents. On va un peu dans ce sens non ?

Comment penses-tu que cette technologie va évoluer dans les prochains mois et les prochaines années ?

On parle beaucoup de réalité virtuelle depuis quelques temps. Je ne serais pas étonné que les visites virtuelles à 360° avec un casque VR type Occulus Rift deviennent le standard d’ici quelques mois. D’ailleurs, j’y pense déjà… :)

Merci à Guillaume Gourlaouen, fondateur de www.francepanorama.fr pour avoir répondu à mes questions. Il vous propose ses services de réalisation de visite virtuelle Google Street View Trusted et de visite virtuelle sur mesure.