Quelle que soit sa couleur de chapeau, l’objectif d’un référenceur est de positionner en 1er différentes expressions sur les moteurs de recherche, et plus particulièrement sur notre ami Google. Certains respectent (presque entièrement) les règles édictées par cette firme : ce sont les fameux White Hat. Et à l’inverse nous avons les Black Hat qui positionnent leurs sites en faisant plus ou moins tout le contraire des règles de bonne conduite édictées par Google.

Malgré l’arrivée fracassante du « Pingouin » (le tout dernier algorithme du moteur de recherche), les techniques black hat ont encore de très beaux jours devant elles… La preuve : vous pouvez facilement usurper l’identité d’un concurrent pour récupérer une partie son trafic.

PS : l’article est dans les bacs depuis plusieurs mois. C’est juste que je n’ai jamais eu le temps d’en finir la rédaction…

Mininet parlerait de SeoMix ?

Il y a quelques mois de cela, j’ai fait une recherche sur Google sur le nom de mon site, afin de voir quelles pages ressortaient et quels étaient les sites tiers qui pouvaient parler de SeoMix. A mon grand étonnement, un site que je ne connaissais pas arrivait en 5ème position (actuellement en 12ème). Il s’agit du site Mininet, et dont l’accroche est la suivante :

Multipliez par 10 votre site sur le net

Ce site propose la création d’un réseau de sites, de pages et de liens pour booster la visibilité d’un site Internet. Ma question a donc été la suivante : comment ce site Internet peut se référencer sur « SeoMix » , le tout sans en parler et sans n’avoir aucun lien avec moi ?

En réalité, le site fait bien référence au mien, avec une simple balise ALT placée dans une image de moins de 70 pixels de largeur et de hauteur, et qui représente un magnifique bout de Puzzle…

<img style="float: left; padding: 10px 10px 10px 5px;" alt="seomix" src="http://www.mininet.fr/wp-content/uploads/2011/05/home_icon2.png">

Voici l’image en question !

Icone de Puzzle

Là encore, cette explication ne me suffisait pas : comment un site peut se positionner sur un concurrent avec seulement une balise ALT placée sur une si petite image ? La réponse est simple : les liens…

Le pouvoir du linking

Cela fait 4 ans que je travaille dans le référencement naturel. Je sais donc à quel point les liens sont le levier le plus efficace pour améliorer un positionnement. Vous pouvez avoir un site crado avec des contenus peu pertinents, mais avec les bons liens vous pourrez (plus ou moins) facilement le positionner.

Et c’est un peu le cas ici car le site Mininet ne reçoit qu’un seul backlink avec l’ancre « SeoMix« . D’ailleurs, la page qui fait ce lien est un magnifique exemple de spam et de KeyWord Stuffing (comprenez par là la création d’une magnifique bouillie de mots et de liens). J’avoue que j’ai du mal à comprendre comment Google peut encore donner du crédit à de tels contenus et liens…

Spam et keyword Stuffing dans les liens
Un parfait exemple de spam et de keyword Stuffing dans les liens

Une redirection te protégera

Pire encore, le seul lien qui utilise « SeoMix » comme ancre ne fait pas un lien direct vers le site Mininet, mais vers la page d’un autre site. C’est elle qui fait une redirection 301 vers Mininet.

Le but est simple : ne faire courir aucun risque au site principal et profiter du transfert de popularité que l’on rencontre avec ce type de redirections.

Selon Majestic SEO, le site Mininet possède déjà un nombre relativement important de backlinks (environ 700), avec 13 ancres différentes. C’est en fait la page redirigée qui reçoit des liens bien plus nombreux et variés. On retrouve dans ceux-ci des ancres comme celles-ci :

  • areferenceywcx
  • areferenceszlw
  • l’URL de la page redirigée
  • google referencement
  • referencement site web
  • seomix

Cette unique page reçoit en effet 10 000 liens depuis plus de 1500 domaines différents, et la redirection se charge de donner du poids au site visé.

En d’autre termes, nous avons des contenus de merde qui font de nombreux liens vers une page A, et celle-ci fait une redirection vers B qui ne risque rien lors de la manipulation. Google n’y voit que du feu, et donne ainsi du poids à l’ancre SeoMix, qui elle-même donne du poids à la page finale.

Prenez la place de vos concurrents

C’est donc une technique black hat relativement élaborée, qui vise à occuper une place sur les pages de résultats des concurrents, tout en ne prenant que peu de risques pour son site principal.

Chapeau noir dans l'ombre
Le Black Hat peut prendre votre identité

L’idée est de prendre un site ayant un fort trafic (ce qui n’est pas forcément le cas de SeoMix) et d’essayer de se positionner sur le nom de la marque, du produit ou du nom de domaine pour récupérer une partie du trafic. C’est une technique que Discodog avait expliqué il y a quelques temps déjà dans un article.

Il est drôle de voir avec quelle facilité on peut récupérer beaucoup de trafic

En d’autres termes : il suffirait d’un contenu pauvre, de liens plus ou moins optimisés et d’une redirection pour facilement se positionner sur le nom du concurrent sans trop de risques.

A vrai dire, vu le trafic de SeoMix, je soupçonne qu’il s’agissait plutôt d’un test de la technique plutôt que de vouloir récupérer un réel trafic. On retrouvera sur le site Mininet une balise ALT Keeg dans une seconde image et Delicious Cadaver dans une troisième. Et à une autre époque, je crois me rappeler qu’il y avait aussi Axenet dans les balises ALT des  images (mais j’ai un doute pour ce dernier point).

A vrai dire, non : c’est totalement illégal.

Je ne parle pas ici du respect ou non des règles édictées par Google : sur ce point là, chacun est libre de dépasser plus ou moins fortement les règles de « bonne conduite », l’essentiel étant d’avoir un bon résultat en référencement naturel, et si possible un résultat qui dure dans le temps.

Là, c’est réellement illégal car cela entre dans le cadre de la loi sur la concurrence déloyale, et plus particulièrement du parasitisme commercial :

C’est l’ensemble des comportements par lesquels un agent économique s’immisce dans le sillage d’un autre afin de tirer profit sans rien dépenser de ses efforts et de son savoir-faire

Ne vous méprenez pas. Je n’en veux pas au détenteur de Mininet pour ce qu’il a fait, et je trouve même cela intéressant pour tester encore plus le fonctionnement bancal de Google. Mais certaines entreprises risquent d’être beaucoup plus regardantes sur ce genre de pratiques, et peuvent ainsi avoir recours facilement à leurs avocats…

D’ailleurs, Discodog le dit très bien sur son site :

Je vous déconseille de faire cela sur une marque ou sur une thématique « propre »

Pourquoi Google est dépassé ?

Le moteur de recherche le plus utilisé en France est depuis longtemps dépassé par les problématiques de référencement artificiel (que celui-ci soit réalisé par un référenceur white hat ou black hat). Et cela pour plusieurs raisons :

  • Il donne une importance bien trop importante aux liens.
  • Il ne fait presque aucune analyse sémantique.

C’est la porte ouverte aux techniques crados et au détournement de l’algorithme de Google. L’update Penguin a juste réussi à faire sauter quelques sites de mauvaise qualité, mais sans rien changer dans le fond.

Dans le cas de figure présenté ici, une petite image, un contenu bourré de liens et de mots sans aucun sens, des liens et une redirection ont réussi à positionner le site en première page de Google. Cela en dit long sur les capacités de Google à analyser le contenu réel d’une page et la pertinence d’un lien…