Cet article a été mis à jour il y a plus de 19 mois. Le contenu qu'il propose n'est peut-être plus à jour.

La pagination est une fonctionnalité qui permet de faciliter la navigation dans une section ayant de nombreux contenus. C’est le cas de votre page d’accueil, de vos catégories ou encore de vos mots clés.

Mais comment optimiser au mieux cette pagination pour le visiteur et les moteurs de recherche ? Faut-il mettre ces pages en noindex ? Faut-il les supprimer ? Comment les optimiser ?

C’est quoi une pagination ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, un petit rappel s’impose pour que tout le monde comprenne de quoi je parle. Voici une définition relativement claire de ce terme :

La pagination est le fait de paginer, c’est à dire de numéroter les pages

Sur Internet, cela revient donc à découper en sections homogènes un ensemble de contenus, tout comme c’est le cas en imprimerie quand on découpe en plusieurs pages le contenu d’un roman. En règle générale, voici ce à quoi ressemble une pagination standard sur le web :

La fonction de Pagination MyNavi, par SeoMix
Une pagination numérotée

Par défaut sur le CMS WordPress, elle ressemble plutôt à cela :

La pagination par défaut des blogs WordPress
La pagination par défaut des blogs WordPress

Que vas-t-on tester ?

La question est donc de savoir comment avoir la meilleure pagination. Pour cela, j’ai pris un site existant depuis 2008 pour y faire quelques tests. De base, le site était paramétré ainsi :

  • Une pagination numérotée mais non optimisée (elle n’affiche que peu de pages à la fois. Exemple : « Page 1 – 2 – 3 – Dernière« ).
  • La pagination était présente sur l’accueil, sur les pages de catégories et de mots clés. Celles des mots clés et de l’accueil étaient en noindex nofollow.
  • Le site contenait 600 mots clés, 18 catégories et 250 articles en ligne, avec 25 articles affichés par page. Il ne contient pas de pages auteur et par date.

Pendant plusieurs mois, différents tests ont été menés sur cette pagination de base. Voici ce qui a été testé :

  • La mise en place du noindex nofollow sur le reste de la pagination (donc sur les catégories).
  • La suppression du noindex nofollow partout dans le site.
  • La suppression pure et simple de la pagination : cela inclut les informations dans le header, le bandeau de navigation de la pagination et la mise en place de redirections 301 pour chaque page de pagination
  • Une meilleure configuration de la pagination, avec :
    • 30 articles par pages (au lieu de 25)
    • Aucun lien vers les mots clés associés à moins de 3 articles
    • La mise en place d’une meilleure pagination, avec des « bonds » dans la pagination. On passe ainsi de « Page 1 – 2 – 3 – Dernière » à « Page 1 – 2 – 3 – 10 – 20 -30 – Dernière« .
  • Un nettoyage en profondeur des catégories et des mots clés  (le site est ainsi passé de plus de 600 mots clés un peu plus de 100). Chaque mot clé non pertinent a été supprimé et redirigée en 301.

Les résultats

En un mot, le résultat de ce test est sans appel. Les meilleurs résultats ont été obtenus avec un nettoyage drastique des contenus (en l’occurrence, celui des mots clés et catégories inutiles). Et voici en détail le test qui m’a amené à cette conclusion :

Comme je l’ai dit, ce test a été réalisé pendant plusieurs mois. Il porte sur 50 mots clés déjà positionnés en première page de Google, et différents les uns des autres. Pour chaque paramétrage testé, je me suis concentré sur le nombre de mots clés en variation (négatives ou positives), puis sur la moyenne de ces variations. Je ne suis me suis pas intéressé au trafic car le site a un trafic saisonnier important, avec des chutes de trafic systématiques lors de chaque vacances scolaires.

[enavant]il s’agit d’un test réalisé sur un seul site et ne doit donc pas être pris au pied de la lettre. Comme pour tout test SEO, il est possible que ces paramétrages puissent avoir un impact différent sur un autre site.[/enavant]

Le premier graphique cumule le nombre de variations négatives et le nombre de variations positives pour chaque configuration :

Test sur la pagination : somme des variations
La somme des variations

Le passage en noindex nofollow sur les catégories (en plus du reste de la pagination qui l’était déjà) a un impact faible sur le référencement naturel du site. A l’inverse, tous les autres paramétrages testés ont provoqués des variations importantes sur le positionnement, mais seuls les deux derniers incluant une optimisation de la pagination et des contenus ont eu un impact positif.

Le second graphique est beaucoup plus parlant, car il fait la moyenne des variations de chaque paramétrage :

Test sur la pagination : moyenne des variations
La moyenne des variations en fonction de la pagination

Deux solutions ont un impact nul : le noindex nofollow partout, et l’optimisation basique du site et de la pagination. Seule l’optimisation en profondeur des contenus paginés a permis une réelle amélioration du référencement naturel.

Comme je le dis souvent sur ce blog ou à mes clients, faites toujours attention aux mots clés. Pour le référencement naturel de WordPress, c’est très souvent une plaie car les mots clés sont souvent mal choisis, redondants ou encore peu pertinents. Le fait de ne garder que ceux qui sont intéressants a permit de booster le positionnement du site concerné.

Conclusion

Attention aux chiffres

Comme n’importe quel test, il faut toujours prendre du recul avec les résultats. A première vue, on pourrait penser qu’il ne faut jamais mettre un contenu de pagination en noindex nofollow, et qu’il faut surtout optimiser les contenus paginés en ayant plus d’articles par page, mais uniquement sur des pages pertinentes.

Numbers
Avec Numbers, on peut tout faire avec des chiffres…

Par exemple, mon test a plusieurs défauts :

  • Le site testé avait déjà une grande partie de sa pagination en noindex nofollow. La variation aurait pu être complètement différente en partant d’un site qui n’aurait pas eu ce paramétrage.
  • Le site avait déjà beaucoup de mots clés inutiles ou peu pertinents. Si vos contenus sont déjà logiques et intéressants, cette optimisation pourrait avoir un impact nul.
  • L’ordre dans lequel chaque optimisation a été faite peut aussi jouer sur le positionnement des contenus. Si j’avais inversé l’ordre de mes tests, les variations auraient pu être complètement différentes.

Je le répète donc : faites toujours attention aux résultats d’un test SEO, quel qu’il soit.

Optimisez votre pagination

Cependant, contrairement à mon dernier test de référencement naturel sur la balise H1, où les résultats étaient vraiment mitigés, celui-ci semble plus fiable.

Et c’est d’ailleurs tout à fait logique. Si vous créez une pagination, celle-ci doit avant être utile à l’utilisateur. Les modifications ayant eu un impact positif sur le référencement naturel sont toutes des optimisations logiques pour l’internaute :

  • Plus d’articles par page permet à l’utilisateur de trouver plus rapidement le contenu qui l’intéresse (faites attention au temps de chargement par contre).
  • Supprimer les catégories et mots clés non pertinents permet de ne garder que le contenu intéressant pour l’internaute, et donc pour le moteur de recherche.
  • N’ajouter un lien que sur les mots clés associés à au moins 3 articles permet d’éviter de perdre du temps sur des pages pauvres en contenu.

En d’autres termes : ayez une logique dans votre pagination et dans la structure globale de vos contenus, et votre référencement naturel ne s’en portera que mieux.