L’impact du temps de chargement sur le e-commerce

Publié le 23 juillet 2010 Ecommerce

Vitesse et temps de chargementOn ne le dira jamais assez. Un site e-commerce rapide est un site qui fonctionne bien et qui rapporte !

J’en veux la preuve plusieurs analyses trouvés sur le net, et qui mettent en en corrélation le temps de chargement avec le taux de sortie, le taux d’abandon ou encore la fidélité client. Et l’impact peut-être astronomique !

Les chiffres donnés ci-dessous sont tirés de deux études d’Akamai et de Forrester Research.

Temps de chargement et ecommerce

En gros, plus vous serez lent, plus vous perdrez du chiffre d’affaire et des visiteurs. Et l’impact peut être important dès l’entrée sur votre site ou sur une page suviante :

Taux de sortie et temps de chargement
Taux de sortie et temps de chargement

Et quand on regarde les mastodontes du web, on comprend d’autant plus les enjeux de la vitesse sur Internet :

  • Quand Shopzilla passe de 7 à 2 secondes de temps de chargement, c’est 7 à 12% de CA en plus
  • 100 ms de temps de chargement supplémentaire, et Amazon va perdre 1% de ses ventes
  • 500 ms de plus sur Google, c’est 20% de recherche en moins.
  • 2 secondes de plus chez Bing, et c’est plus de 4% de revenu en moins par utilisateur.

Et la liste d’exemples est longue comme le bras.

On estime le seuil d’acceptation de chargement d’un site à deux secondes (selon plus de 47% des internautes sondés). Au delà, vous commencez à perdre des visiteurs. L’étude estime que 40% des clients quitteraient un site avec des temps de chargement dépassant les 3 secondes (même si je trouve le chiffre un peu trop gros).

Toujours selon les mêmes enquêtes sur les performances web, 75% auraient tendance à ne pas revenir dans le futur si le site est lent (contre 64% lors d’une enquête similaire en 2006). 52% des acheteurs considèrent la vitesse comme un critère important pour la fidélité qu’ils accorderaient à une boutique.

Et Google l’a annoncé il y a quelques semaines : la vitesse va jouer également sur le positionnement. Raison de plus de s’y atteler maintenant afin d’augmenter ses ventes et améliorer son référencement naturel.

Des outils et article sur le temps de chargement

  • Le guide Htaccess (par SeoMix), pour booster la vitesse du serveur
  • Yslow, un outil indispensable pour Firebug et tout développeur qui se respecte
  • WebWait, pour calculer le temps de chargement moyen d’une page

Un test complet sera fait sur certains de ces outils (et d’autres) dans les jours ou semaines à venir, ainsi qu’un autre sur les sprites, les javascripts et les css qui peuvent ralentir votre site.

Lisez également ces excellentes slides d’Eric Daspet (de Performance Survol) :

Sources :

Daniel Roch

Fondateur, conférencier, auteur, consultant et expert SEO WordPress

13 Commentaires

Vaisonet Le 23 juillet 2010 à 11h54

Merci pour l’article. Dans ma boite (on édite une offre de service SaaS en e-commerce), la vitesse est une priorité.
Tout d’abord au développement, on fait des efforts particuliers pour améliorer le temps de génération des pages (optimisation du code, limitation des requêtes sql, cache applicatif, …), y compris lors des pics de fréquentation.

La configuration serveur abordée ici à également une importance déterminante.
Le rôle de l’intégrateur html également.

Reste un point noir, l’utilisateur qui met des éléments non optimisé depuis son interface d’administration. Certes les « dégâts » sont limités, mais avec quelques fonctions efficaces de gestion des images, l’application devient « intelligente » !

Nicolas Chevallier Le 23 juillet 2010 à 21h38

Un très bon article pour rappeler l’importance de ce facteur que beaucoup de webmasters ont tendance à sous estimer (ou même pire à ignorer).

baby Le 25 juillet 2010 à 19h41

Cela semble assez logique.
Si je m’en tiens à mon expérience perso, j’évite maintenant des sites comme pixmania qui mettent des plombes à s’afficher.
En fait, ce n’est pas totalement rédhibitoire en soi, mais ajouter à d’autres désagréments (comme l’ajout automatique de tas de choses que je n’ai pas commandé (assurances et Cie), c’est la goute d’eau qui fait déborder le vase.

Je me suis donc rabattu vers d’autres sites dont les divers paramètres correspondent mieux à mes attentes.

Par contre, je trouve moi aussi le seuil des 2 secondes un peu exagéré, sur celui que je citais plus haut, c’est parfois 6 à 8 secondes entre deux pages.

Rom's Le 26 juillet 2010 à 14h05

Moi ce que je retiens de cette histoire, c’est qu’il vaut mieux avoir un temps de chargement de 3.3 secondes que de 3.1 secondes..

:-)

Daniel Roch Le 26 juillet 2010 à 15h17

@Rom’s : d’où la fameuse marge d’erreur de n’importe quelle étude…

Arnaud BRIAND Le 27 juillet 2010 à 23h26

Bonjour Daniel,

Fred Cavazza a fait un petit billet par ici sur ce sujet : http://www.simpleweb.fr/2010/07/12/de-laberrante-derive-du-poids-des-pages-daccueil/

On parlait de ce sujet il y a déjà des années, comme quoi, même si le web bouge très vite, les fondamentaux sont toujours pas loin. Toujours intéressant !

Je passe le bonjour à Ann-Charlotte Le Poivre :-)

Agence prestashop Le 30 juillet 2010 à 6h21

Très bon article en effet. C’est vrai que lorsque j’attends plus de 5 secondes je ne cherche même pas à comprendre, je ferme la page !

Nicolas ROBINEAU Le 30 juillet 2010 à 16h46

Pour ma part, je pense que ce facteur est sensible comme tu le rappelles dépassant une certaine limite, mais entre 0.5-1.5s, il n’y a pour clairement pas d’incidence majeur, et j’ai tendance à ignorer ce facteur dans ce cas là. Quand je vois certains business ouvert uniquement sous couvert de vitesse chargement ça me fait assez sourire…

Quand au poid en tant que facteur SEO, il s’approche du nul selon moi, bien sûr sans entrer dans des extrêmes ;)

freeseo Le 04 août 2010 à 10h28

Le temps de chargement de page est maintenant un facteur que Google prend en compte pour le positionnement des pages. Merci pour cet article

Refschool Le 15 avril 2011 à 16h35

« Le temps de chargement de page est maintenant un facteur que Google prend en compte pour le positionnement des pages » j’aimerais des faits c’est pas vraiment prouvé (et dans quelle mesure).
Pour Amazon s’agit-il d’une différence entre 3.1 et 3.0 ou alors 5.0 et 5.1 ou alors 2.0 et 2.1 secondes? je doute que ce soit le dernier chiffre.

Daniel Roch Le 16 avril 2011 à 16h21

Les chiffres sont à chaque fois tirés de déclarations ou de présentations des entreprises en question.

Pour ce qui est d’Amazon, je doute comme toi que cette différence soit identique en fonction du temps de chargement sur lequel on se base. Mais cela a le mérite de pointer du doigt un élément que l’on doit améliorer sur nos sites Internet.

Aurélien Le 12 juin 2011 à 4h27

Sur magento c’est TRES long…

Agence Tijara Le 27 octobre 2011 à 10h16

Est-ce que des tests ont été fait pour analyser l’impact de la vitesse sur le référencement ?

En tout cas, sûr qu’au niveau expérience utilisateur c’est important.

Pour les petits ou moyens e-commerce en utilisant un CMS comme prestashop, il ne devrait pas y avoir de problème de vitesses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *