Liens et transfert de pagerank et de popularité

Publié le 15 juillet 2010 Structure et maillage interne SEO

Tout le monde le sait, les backlinks améliorent énormément le positionnement d’un site Internet.

Mais une mauvaise gestion vos liens internes ou sortants vous font sans doute perdre de la popularité et quelques places dans les SERP (Search Engine Result Page). Le tout est de le savoir, et de contrer le phénomène au maximum.

Pagerank et transfert de popularité
Pagerank et transfert de popularité

Les bases du transfert de popularité

Comment Google transfert la popularité ?

De manière générale, Google attribue une note de 0 à 10 à chaque page : c’est le pagerank. Cette valeur correspond à la popularité générale d’une page (et non pas d’un site ou d’une requête).

Le moteur de recherche va transmettre cette popularité d’une page aux autres, grâce aux liens contenus dans celle-ci. Le calcul d’une page PR(X) se fait selon cette formule :

PR(X) =
(1-d) + d(PR(T1)/C(T1) + PR(T2)/C(T2) + ... + PR(Tn)/C(Tn))
  • (1-d) : c’est le pagerank de base d’une page. d correspond à ce qu’on appelle l’amortissement, souvent estimé à 0,85 (selon ce que j’ai pu lire à droite à gauche).
  • PR(T1) correspond au pagerank de la page 1 et C(T1) au nombre de liens de la page 1 (la page 1 fait un lien vers la page d’origine). On continue ainsi de suite avec chaque page faisant un lien vers l’url d’origine.

On transmet donc à chaque lien une part égale de la popularité de la page d’origine

Comment Google transfert le pagerank ?
Comment Google transfert le pagerank ?

Quels liens sont pris en compte ?

Mais il existe plusieurs facteurs à prendre en compte avec les liens et le transfert de popularité de Google. Bien entendu, tout ce qui est marqué ci-dessous vient de mon expérience personnelle, et de mes différentes lectures et tests. Mais je peux me tromper, donc n’hésitez pas à confirmer ou infirmer les points présentés.

Un lien n’est compté qu’une fois dans une même page. S’il est présent plus d’une fois, il ne transmettra qu’une fois la popularité. Pire encore, les liens supplémentaires sont comptés dans le calcul de base sans pour autant transférer la popularité, ce qui vous fait purement et simplement perdre du pagerank :

Liens en double et transfert de popularité
Liens en double et transfert de popularité

Deuxième chose, Google ne prend pas ou très peu en compte les liens présents dans les pages en flash. Pour lui, c’est très souvent un format illisible. Oubliez donc flash et passez plutôt à l’html5 et à CSS3, bien plus prometteur.

Liens flash et transfert de popularité
Liens flash et transfert de popularité

Il en est de même pour les liens javascripts, et plus particulièrement les onclicks qui semblent être détectés et pris en compte par Google (au passage, merci à Aurélien Delefosse de m’avoir confirmé dans un article précédent la prise en compte des liens situés dans ces fameux javascript onclick).

Liens javascript et transfert de pagerank
Liens javascript et transfert de pagerank

Le Nofollow est sans doute le système le plus connu pour ne pas transmettre de « juice » à une autre page. Mais depuis quelques mois, Google pénalise la pratique du nofollow en comptant le lien dans le calcul sans transmettre la popularité, ce qui nuit aux autres pages (Source SeoMoz) :

Lien nofollow et transfert de pagerank
Lien nofollow et transfert de pagerank

A savoir sur la popularité d’une page

Le pagerank n’est pas mis à jour en temps réel. Soyez donc patient.  Et cet indicateur n’est pas non plus le saint graal, donc il ne faut surtout pas se focaliser sur cette mesure. Certains sites à forte popularité font moins de visite ou de chiffre d’affaire que des sites à faible pagerank. Mieux vaut se baser sur l’étude du positionnement d’une de vos page sur une requête donnée, et de tout faire pour qu’elle monte.

En ce qui concerne l’importance de l’ordre des liens dans le transfert de la popularité, rien n’est moins sûr, puisque je n’ai trouvé aucun test fiable sur la question. Cette technique est en cours d’étude sur SeoMix, et je donnerais mes résultats dans quelques semaines.

Contourner la perte de pagerank

Faire appel aux ancres

Une ancre # en fin de lien permet de prendre en compte plusieurs liens. Autrement dit, Google va considérer cette ancre comme un lien supplémentaire, ce qui va doubler le poids de l’url dans le transfert de popularité

Transfert du pagerank avec les ancres
Transfert du pagerank avec les ancres

Cette technique est d’autant plus avantageuse que vous pouvez cibler des mots précis pour chaque ancre. Par exemple, j’ai rédigé un article sur le fichier htaccess pour améliorer les performances d’un site. Cet article contient un passage sur les Etags. Grâce à quelques liens vers cette ancre (et une page bien hiérarchisée), on arrive à ce genre de résultats sur Google avec htaccess etags :

Les ancres, un atout de plus pour le transfert de popularité
Les ancres, un atout de plus pour le transfert de popularité

Utilisation du nofollow

Comme expliqué précédemment, cette technique était intéressante auparavant. On indiquait à Google quels liens suivre, et lesquels devaient être oubliés. Mais il semblerait que cela pénalise désormais le transfert de popularité sur vos autres liens.

Donc pour moi, cela n’a plus vraiment d’intérêt. Et puis pour quelle raison faire un lien nofollow vers un autre site ou une autre page ? Si vous êtes dans ce cas là, soit votre site est mal conçu, soit vous devriez faire plus attention aux personnes avec qui vous faites des échanges de liens.

Duplicate content des liens

C’est la meilleure méthode. Traquez dans votre thème, dans vos articles et dans vos commentaires tous les liens dupliqués (menus, sidebar, footer, …) pour les supprimer, ou pour ajouter des ancres sur certains. Vous éviterez ainsi de perdre dans le vide une partie de votre popularité et de votre pagerank.

Utilisation de button onclick

Je l’ai dit plus tôt : un lien javascript sera détecté et utilisé dans le calcul des liens par Google. Donc à la base il n’y a aucun intérêt à utiliser du javascript pour optimiser le transfert du « juice ».

Sauf que certaines actions de vos utilisateurs peuvent passer par un javascript onclick, sans pour autant qu’un  lien soit inséré dedans. Quelques exemples :

  • Un lien haut de page, qui devient un bouton javascript haut de page (ScrollToTop, sans utilisation de lien)
  • Un lien de téléchargement, qui devient un bouton de téléchargement
  • Le lien d’inscription à la newsletter

Sélection des liens

Et enfin, la dernière méthode peut paraître tout bête, mais il faut tout simple choisir ses liens. Les échanges entre blogs ou site, c’est bien, mais à petite dose : si cela ne sert pas à vos visiteurs, cela ne sert à rien !

En résumé :

Le transfert de popularité, en une image
Le transfert de popularité, en une image

Sources

Daniel Roch

Fondateur, conférencier, auteur, consultant et expert SEO WordPress

31 Commentaires

Insolite du Geek Le 15 juillet 2010 à 10h02
Merci pour ce bel article fort didactique au demeurant.
Sunrayfr Le 15 juillet 2010 à 15h27
Concernant l'importance de l'ordre des liens, SEOmoz est plus catégorique : voir le point 1 de cette page => http://www.seomoz.org/blog/10-illustrations-on-search-engines-valuation-of-links

Par contre pour l'ancre, je n'ai jamais entendu parler de cet effet sur le passage de pagerank. Y a t il des données quelque part ?
Google me semble suffisamment intelligent pour reconnaitre un lien vers une même page avec ou sans ancre sans passer 2 fois le pagerank mais je peux me tromper

En dehors de ce point c'est un très bon article, qui mériterait peut être aussi d'aborder le sujet des liens vers des redirections 301 ou 302 et de la perte de passage de Pagerank qui en découle
willy Le 15 juillet 2010 à 16h00
Comme le souligne @Aurélien dans son commentaire dans ton article sur la duplication de contenu;, il semble qu'il soit possible de faire des liens en js qui ne soient pas pris en compte par google.
La méthode serait de "coder" le lien à partir d'une feuille de script dont l'accès soit interdit aux moteurs de recherche (via robot.txt).

On peut même pousser le vice un peu plus loin en ne codant pas de vériatbles liens mais plutôt en créant un bouton demandant à un autre lien, présent dans la page, de s'ouvrir.

Mais de toute façon cette méthode est moins avantageuse que d'utiliser un lien sur vers une ancre.
Maxime Le 15 juillet 2010 à 18h58
C'est quand même dingue que pour plaire à Google, il faille mettre des ancres là où il n'y en aurait pas besoin. Cette perte de jus va inciter les concepteurs web à diminuer le nombre de liens vers une page, ce qui va nuire forcément à l'usabilité. Par exemple, c'est une bonne pratique de répéter certains lien de navigation dans la sidebar ou le footer pour que l'utilisateur puisse naviguer peu importe l'endroit où il est dans la page, peu importe le scroll.

Alors soit on casse l'usabilité, soit on met une ancre pour avoir une url toute moche. Merci Google !
Daniel Roch Le 15 juillet 2010 à 19h30
@Sunrayfr : comme dit sur Twitter, l'idée est excellent d'ajouter les infos des 301 et 302. Je m'en occupe dès que possible.

Pour l'ancre, mes dires viennent d'ici (http://mickaelbertrand.imagika.fr/divers-ancre-des-liens-ne-perdez-rien-seo-1898) ou là (http://blog.axe-net.fr/ancres-multiples-referencement-test-seo/).

@Maxime : je suis tout à fait d'accord. A force de trop vouloir plaire à Google, on risque de ne plus plaire à ses visiteurs. Le tout est donc de trouver un juste milieu...
Aurélien Le 15 juillet 2010 à 21h23
Pour ce qui est des 301 : http://www.partouzedeliens.info/index.php?2010/06/28/76-redirection-301-seo-mea-maxima-culpa
Pour les ancres, nous arrivons à nous positionner sur les requêtes visées, pour le jus, il n'y a pour l'instant (à ma connaissance) aucun test concluant. J'attends le nouvel affichage du PR pour communiquer les miens. D'ailleurs, pourquoi utilises-tu autant de nofollow?!
Cela fait bizarre de voir mon nom au milieu de ton contenu. :)
Daniel Roch Le 15 juillet 2010 à 22h54
@Aurélien : je crois que j'ai une partie de mon fichier functions.php qui ne doit plus fonctionner (c'est ce qui mettait en place mon dofollow). Merci de l'avoir signalé.
Liberty-Web Le 16 juillet 2010 à 9h42
Vraiment un excellent article, même si je partage l'idée de maxime "C'est quand même dingue que pour plaire à Google, il faille mettre des ancres là où il n'y en aurait pas besoin. Cette perte de jus va inciter les concepteurs web à diminuer le nombre de liens vers une page, ce qui va nuire forcément à l'usabilité".
Mais bon le choix après est de réussir à combiner visibilité et usabilité, le métier de référenceur s'oriente de plus en plus sur le compromis moteur de recherche/visiteur.
Philippe Marthe Le 16 juillet 2010 à 16h05
C'est vrai qu'il y a plein de choses qu'il faut faire pour plaire à Google et qui ne sert à rien pour l'ergonomie du site ou pour l'utilisateur.
Or Google est censé afficher dans les 1ers résultats ce qui est le plus utile à l'utilisateur.

Du coup, plus on met de choses en place qui ne servent à rien pour l'utilisateur, plus Google pense que notre site est bon pour l'utilisateur. CQFD !
Arnaud Guillaume Le 16 juillet 2010 à 17h40
Bonjour,

Article très intéressant !

Petite question : Si l'on venais à mettre une ancre de lien fictive tel que monsite/article-de-mon-site/#test-ab

cela marcherai toujours sur le meme principe même s'il n'existe pas d'ID relatif à cette URL sur la page demandé.
Ecommerce United Le 20 juillet 2010 à 9h47
Bonjour,

merci pour ces conseils, on se rend vite compte que l'optimisation est lourde, c'est un métier, merci pour vos conseils,

pht
Eseo Le 20 juillet 2010 à 10h09
Article très bien fait encore une fois mais je n'arrive pas à comprendre les articles ce focalisant sur le PR apporter...

Même si le maillage interne reste une valeur sûr du transfert de popularité notamment pour le positionnement de la LT, les évènements de Mai nous ont appris une chose, le maillage interne ne suffit plus et c'est bien ailleurs qu'il faut chercher les liens sur des pages profondes...

Petit HS : Avec cette Mise à jour que je considère comme très mal venue et surtout pas du tout prolifique pour les visiteurs, c'est un appel au Black Hat pour référencer rapidement ces pages internes...nous voyons dureste une recrudescence de ces méthodes ces derniers temps...

PS : Le PR ne sert vraiment pas en terme d'indicateur de popularité, un lien d'un fort PR suffit pour avoir un PR de -1 de la page linké...Autrement dit, un lien PR 9 sur une page presque sans lien suffit pour avoir un PR 8, et cela même sur un site qui vient de sortir...
Djolhan Le 23 juillet 2010 à 0h08
Je trouve ca dommage d'un point de vue ergonomie de devoir "ruser" avec les appels aux ancres. D'un autre coté, je trouve ca aussi assez étrange que cela divise le jus transmis. Combien de temps cela va durer je me le demande.
stage de pilotage Le 23 juillet 2010 à 17h07
Il faudrait préciser qu'après le dièse il faut aussi mettre une suite de caractères si l'on veut un faire plusieurs même lien avec différente ancres sur une seule page.
Léonard Le 24 juillet 2010 à 2h55
Bon récapitulatif, voir piqure de rappelle. J'y ai appris l'histoire de liens dupliqués au passage. Mais ne pense pas les appliquer car les liens sont avant tout fait pour que les internautes cliquent dessus. C'est plus utile pour eux, l'ami google passe après.
Yann Le 30 juillet 2010 à 10h58
L'utilisation du ,nofollow permet t-il pas de pouvoir placer un maximum de liens sur une page sans pénaliser les quelques (mais très important) dofollow ?
Phil Le 01 août 2010 à 11h48
Merci pour cet article et cette analyse quel est ton avis pour les liens issus des annuaires ?
Tony Le 01 août 2010 à 21h10
Chouette article.
Pour ce qui est du javascript, Google lie bien le contenu du code javascript et arrive à reconnaitre des codes simples tel que le code suivant:
var a=10
if (a==10)
Mais face à des codes beaucoup plus complexe (voir à de l'AJAX), je pense qu'il est possible de tromper Google.
Sinon un point n'a pas été évoqué. Il est théoriquement possible de faire du Pagerank sculpting avec java. Google ne lie pas les sources de ce type de fichier.
Pour finir, j'ose promouvoir un outil que j'ai développé pour analyser les liens d'une page et détecter (entre autres) si un même lien est présent deux fois.
Daniel Roch Le 02 août 2010 à 11h59
J'avoue que je n'avais jamais pris en compte le java pour faire du pagerank scultping. mais théoriquement, Google devrait le prendre aussi bien en compte que le javascript, donc uniquement lorsque c'est codé de manière basique.
Tony Le 02 août 2010 à 13h48
Attention, je parle d'applet Java (pas de pages HTML affiché via java) qui est en plus compilé. Jusqu'à présent je n'ai vu aucune source indiquant que Google lisait le contenu des fichiers Java (si tu a une source je suis preneur). Après pour s'assurer de cette technique, rien ne remplace les tests. :)
Julien - Référenceur SEO Le 11 août 2010 à 11h02
J'utilise de plus en plus souvent le button onclick est dans mon cas cela fonctionne très bien.
Ensuite pour les liens avec ancres il y a un article intéressant sur le blog d'axe-net.
Le Courrier Industriel Le 17 septembre 2010 à 15h46
Le "juice" se répandant de pages en pages, et le nombre de pages indexées par Google étant en augmentation permanente, je me pose la question de la somme totale des pages x leur PageRank respectif.
Est-ce que la Google Dance ne revient pas à reversé du PageRank frais sur l'ensemble des pages ? Un peu à la manière de la masse monétaire qui évolue avec la croissance économique et démographique.
Est-ce que tu as des info là-dessus Daniel ?
D'autre part, que devient le "juice" perdu ?
(J'espère que j'ai été clair)
Daniel Roch Le 17 septembre 2010 à 20h23
Je pense que tu as raison sur l'injection de pagerank supplémentaire, mais je n'ai rien trouvé sur le sujet.

En ce qui concerne le pagerank perdu, je crois qu'il l'est définitivement, jusqu'à ce que les erreurs soient corrigées pour le retrouver.
MagicYoyo Le 21 décembre 2010 à 10h04
Je suis assez suspicieux sur l'idée que 2 liens d'une page A vers une page B fasse "perdre" du Page Rank.
Dans mes souvenirs de lectures, il me semble que Google avait indiquer ne tenir compte que du 1er lien.
Leg'Z Le 21 décembre 2010 à 10h16
Très bon résumé, merci :)
Quid de la transmission du jus lors de redirection htaccess (301 par exemple) ?
Daniel Roch Le 21 décembre 2010 à 11h09
@Leg'Z : Les 301 transmettent le jus, mais pas en totalité. Une petite partie est perdue au passage.

@magiyoyo : je me base sur les deux articles cités un peu plus haut
Pascal CAMLITI Le 21 décembre 2010 à 11h48
Merci pour la synthèse. Dans quelle proportion les 301 font perdre du jus ? Un idée précise ?
Armand Fresnais Le 14 janvier 2011 à 14h14
La proportion de perte de jus pour une 301 est estimé à 70% (à la pelleteuse carré, aucun moyen réel de bien vérifier ce nombre).
Au passage merci pour ce bon résumé :)
Blog référencement Le 22 novembre 2011 à 8h36
Super intéressant le passage sur les ancres ! Merci pour ces infos croustillantes que j'ignorais...

Julien
sara Le 26 décembre 2011 à 16h46
merci pour ces information
j'ai quelque questions SVP
1)D'ou est issue la formule du PageRank?
2)quels sont les différents usages possibles se cette formule ?
merci
c3m Le 15 février 2012 à 23h23
Bonjour,
DOnc si je comprends, dans un article de blog, mettre 2 ou 3 fois le même lien vers un site externe (ou interne ?) fait baisser le transfert de popularité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *