Tout le monde le sait, les backlinks améliorent énormément le positionnement d’un site Internet.

Mais une mauvaise gestion vos liens internes ou sortants vous font sans doute perdre de la popularité et quelques places dans les SERP (Search Engine Result Page). Le tout est de le savoir, et de contrer le phénomène au maximum.

Pagerank et transfert de popularité
Pagerank et transfert de popularité

Les bases du transfert de popularité

Comment Google transfert la popularité ?

De manière générale, Google attribue une note de 0 à 10 à chaque page : c’est le pagerank. Cette valeur correspond à la popularité générale d’une page (et non pas d’un site ou d’une requête).

Le moteur de recherche va transmettre cette popularité d’une page aux autres, grâce aux liens contenus dans celle-ci. Le calcul d’une page PR(X) se fait selon cette formule :

PR(X) =
(1-d) + d(PR(T1)/C(T1) + PR(T2)/C(T2) + ... + PR(Tn)/C(Tn))
  • (1-d) : c’est le pagerank de base d’une page. d correspond à ce qu’on appelle l’amortissement, souvent estimé à 0,85 (selon ce que j’ai pu lire à droite à gauche).
  • PR(T1) correspond au pagerank de la page 1 et C(T1) au nombre de liens de la page 1 (la page 1 fait un lien vers la page d’origine). On continue ainsi de suite avec chaque page faisant un lien vers l’url d’origine.

On transmet donc à chaque lien une part égale de la popularité de la page d’origine

Comment Google transfert le pagerank ?
Comment Google transfert le pagerank ?

Quels liens sont pris en compte ?

Mais il existe plusieurs facteurs à prendre en compte avec les liens et le transfert de popularité de Google. Bien entendu, tout ce qui est marqué ci-dessous vient de mon expérience personnelle, et de mes différentes lectures et tests. Mais je peux me tromper, donc n’hésitez pas à confirmer ou infirmer les points présentés.

Un lien n’est compté qu’une fois dans une même page. S’il est présent plus d’une fois, il ne transmettra qu’une fois la popularité. Pire encore, les liens supplémentaires sont comptés dans le calcul de base sans pour autant transférer la popularité, ce qui vous fait purement et simplement perdre du pagerank :

Liens en double et transfert de popularité
Liens en double et transfert de popularité

Deuxième chose, Google ne prend pas ou très peu en compte les liens présents dans les pages en flash. Pour lui, c’est très souvent un format illisible. Oubliez donc flash et passez plutôt à l’html5 et à CSS3, bien plus prometteur.

Liens flash et transfert de popularité
Liens flash et transfert de popularité

Il en est de même pour les liens javascripts, et plus particulièrement les onclicks qui semblent être détectés et pris en compte par Google (au passage, merci à Aurélien Delefosse de m’avoir confirmé dans un article précédent la prise en compte des liens situés dans ces fameux javascript onclick).

Liens javascript et transfert de pagerank
Liens javascript et transfert de pagerank

Le Nofollow est sans doute le système le plus connu pour ne pas transmettre de « juice » à une autre page. Mais depuis quelques mois, Google pénalise la pratique du nofollow en comptant le lien dans le calcul sans transmettre la popularité, ce qui nuit aux autres pages (Source SeoMoz) :

Lien nofollow et transfert de pagerank
Lien nofollow et transfert de pagerank

A savoir sur la popularité d’une page

Le pagerank n’est pas mis à jour en temps réel. Soyez donc patient.  Et cet indicateur n’est pas non plus le saint graal, donc il ne faut surtout pas se focaliser sur cette mesure. Certains sites à forte popularité font moins de visite ou de chiffre d’affaire que des sites à faible pagerank. Mieux vaut se baser sur l’étude du positionnement d’une de vos page sur une requête donnée, et de tout faire pour qu’elle monte.

En ce qui concerne l’importance de l’ordre des liens dans le transfert de la popularité, rien n’est moins sûr, puisque je n’ai trouvé aucun test fiable sur la question. Cette technique est en cours d’étude sur SeoMix, et je donnerais mes résultats dans quelques semaines.

Contourner la perte de pagerank

Faire appel aux ancres

Une ancre # en fin de lien permet de prendre en compte plusieurs liens. Autrement dit, Google va considérer cette ancre comme un lien supplémentaire, ce qui va doubler le poids de l’url dans le transfert de popularité

Transfert du pagerank avec les ancres
Transfert du pagerank avec les ancres

Cette technique est d’autant plus avantageuse que vous pouvez cibler des mots précis pour chaque ancre. Par exemple, j’ai rédigé un article sur le fichier htaccess pour améliorer les performances d’un site. Cet article contient un passage sur les Etags. Grâce à quelques liens vers cette ancre (et une page bien hiérarchisée), on arrive à ce genre de résultats sur Google avec htaccess etags :

Les ancres, un atout de plus pour le transfert de popularité
Les ancres, un atout de plus pour le transfert de popularité

Utilisation du nofollow

Comme expliqué précédemment, cette technique était intéressante auparavant. On indiquait à Google quels liens suivre, et lesquels devaient être oubliés. Mais il semblerait que cela pénalise désormais le transfert de popularité sur vos autres liens.

Donc pour moi, cela n’a plus vraiment d’intérêt. Et puis pour quelle raison faire un lien nofollow vers un autre site ou une autre page ? Si vous êtes dans ce cas là, soit votre site est mal conçu, soit vous devriez faire plus attention aux personnes avec qui vous faites des échanges de liens.

Duplicate content des liens

C’est la meilleure méthode. Traquez dans votre thème, dans vos articles et dans vos commentaires tous les liens dupliqués (menus, sidebar, footer, …) pour les supprimer, ou pour ajouter des ancres sur certains. Vous éviterez ainsi de perdre dans le vide une partie de votre popularité et de votre pagerank.

Utilisation de button onclick

Je l’ai dit plus tôt : un lien javascript sera détecté et utilisé dans le calcul des liens par Google. Donc à la base il n’y a aucun intérêt à utiliser du javascript pour optimiser le transfert du « juice ».

Sauf que certaines actions de vos utilisateurs peuvent passer par un javascript onclick, sans pour autant qu’un  lien soit inséré dedans. Quelques exemples :

  • Un lien haut de page, qui devient un bouton javascript haut de page (ScrollToTop, sans utilisation de lien)
  • Un lien de téléchargement, qui devient un bouton de téléchargement
  • Le lien d’inscription à la newsletter

Sélection des liens

Et enfin, la dernière méthode peut paraître tout bête, mais il faut tout simple choisir ses liens. Les échanges entre blogs ou site, c’est bien, mais à petite dose : si cela ne sert pas à vos visiteurs, cela ne sert à rien !

En résumé :

Le transfert de popularité, en une image
Le transfert de popularité, en une image

Sources