(Article traduit de l’anglais, merci à Wil Reynolds de SeerInteractive pour son accord)

Dans une récente interview par Eric Enge, Matt Cutts a indiqué que même si les redirections 301 sont toujours la solution préférée pour migrer des pages ou des sites, un certain pourcentage du pagerank et de la popularité est perdu lors de la redirection.

Note du traducteur Daniel : juste pour poser les bases, le pagerank ne veut rien dire en soit. C’est juste un ordre d’idée à un instant T de la « popularité » d’une page.

Cette remarque a agité la communauté SEO, qui partait du principe qu’une redirection 301 transférait l’intégralité de la popularité (le fameux link juice). Maintenant, beaucoup se demandent « quelle est la perte liée à une redirection 301 ? » et « peut-on faire autrement ? ».

Étant donné qu’aucune réponse n’a été donnée sur le pourcentage exact de perte, Seerinteractive a décidé que la seule manière de déterminer la vraie valeur d’une redirection 301 était d’analyser un site qui avait récemment changé de domaine. Heureusement, l’un de leurs clients a remplacé son nom de domaine en début d’année 2010, ce qui a conduit à une redirection 301 depuis l’ancien. La société a géré le site avant et après le transfert, donc les données étaient accessibles pour une analyse approfondie. Cette étude met donc en avant l’impact de changement et la manière dont les redirections 301 fonctionnent.

Dans le premier graphique, nous observons les données d’Open Site Explorer pour les deux sites. C’est par cet outil qu’ils ont commencé leur étude, afin de voir comment un outil indépendant pouvait évaluer les deux noms de domaines et quelle part de popularité et de link juice était transférée.

Note du traducteur : Open Site explorer est un outil gratuit permettant d’analyser la popularité, le trustrank et les liens d’une page ou d’un nom de domaine.

Link Juice et autorité après redirection 301
Link Juice et autorité après redirection 301

Cette première étude démontre que les redirections 301 transmettent une part significative du pagerank et la popularité, mais le facteur le plus important reste à reste à savoir comment les principaux moteurs de recherche les prennent en compte.

Le graphique suivant montre le trafic provenant du référencement naturel des deux sites, avant et après le transfert de nom de domaine. Comme on peut le constater, le trafic est revenu rapidement à la normale après le changement

Trafic naturel après la redirection 301
Trafic naturel après la redirection 301

Il y a deux choses à savoir concernant le  graphique précédent :

  • Le même nombre de mots clés était surveillé pour chaque site (ce qui permet d’analyser l’impact sur l’ensemble des mots clés principaux)
  • Deuxièmement, le site analysé a une activité saisonnière, d’où le pic de trafic avant le changement de nom de domaine. Même si à cause de cela, les données ne sont pas idéales, elles permettent cependant de mesurer le transfert de trafic d’un site à l’autre, ainsi que le temps nécessaire à la stabilisation de celui-ci.

Le graphique suivant montre le trafic de moteur de recherche en provenance de Google, Yahoo et Bing pour les mots clés principaux du site. Pour information, ces mots clés représente environ 550 000 recherches exactes par mois (searches on exact match).

Trafic naturel par moteur de recherche après redirection 301
Trafic naturel par moteur de recherche après redirection 301

On observe très clairement que Google transmet de la valeur d’une redirection 301, et les résultats ont même augmenté depuis le transfert. Yahoo a généré un léger pic de trafic au démarrage, mes les résultats ont fortement chuté depuis. Quant à lui, Bing ne semble pas transférer de popularité via une redirection 301, et le trafic a été dramatiquement réduit.

Alors, c’est ce que cela veut dire ? Rapidement, cette analyse permet de faire les conclusions suivantes

  • On peut affirmer que les redirections 301 transmettent le pagerank/popularité/link juice/autorité d’une url ou d’un nom de domaine. L’étude via Open Site Explorer démontre qu’une forte proportion des liens du domaine et de son autorité est transférée de l’ancien domaine vers le nouveau.
  • On peut aussi dire que l’analyse du trafic sur les principaux mots clés fonctionne plutôt bien pour le principal moteur de recherche (en termes de trafic) : sur Google, aucune chute de trafic na été détectée. C’est même plutôt l’inverse. Il est par contre trop tôt pour dire de même sur le pagerank ou l’autorité du nom de domaine. S’il existe une perte de valeur, elle ne semble pas impacter le trafic.
  • On ne peut pas en dire autant de Yahoo et Bing. Les données montrent que ces deux moteurs de recherche ne transmettent pas ou peu de valeurs via une redirection 301, et que le trafic total sera impacté par sa mise en place. Malgré le fait que Bing affirme que son crawler ait besoin de 2 à 3 indexations pour enregistrer le transfert, la valeur des pages n’est pas transférée. Pensez donc pour vos prochains transferts de nom de domaine ou d’url à bien vérifier l’impact sur chaque moteur de recherche.

[Fin de l’article original]

En ce qui me concerne, j’ai toujours conseillé aux clients que j’ai pu avoir la mise en place de redirections 301, que ce soit lors du changement de nom de domaine comme dans cet article, ou pour des refontes partielles (mise en place d’url rewriting, modification de catégories). A chaque fois, j’ai eu une baisse du trafic pendant 1 à 3 semaines avant de retrouver le trafic initial. Par contre, le trafic qui provenait de Yahoo et Bing était faible donc je n’avais jamais pensé à mesurer l’impact d’un redirection 301 sur ces deux moteurs.

D’ailleurs, j’aimerais bien avoir votre avis sur les redirections 301 : quel a été l’impact sur les sites où vous l’avez implanter et au bout de combien de temps avez-vous retrouver un trafic « normal » ?

Source de l’article original : 301 redirect test : how much link juice are you losing ? Encore Merci à SeerInteractive.