webleads-tracker

WordPress & Référencement naturel
Mes servicesWordPress - Référencement
Hébergement WordPress
Vous êtes ici : SeoMix » Référencement naturel » Un référenceur doit-il savoir coder ?

Un référenceur doit-il savoir coder ?

Cette question, c'est un débat qui existe depuis des années dans le métier, et qui est relancé de temps à autre par l'un d'entre nous. Si je me pose la question aujourd'hui, c'est justement pour rebondir sur un tweet que j'ai vu passé la semaine dernière :

Loin de moi l'envie de relancer le débat et d'enfoncer des portes ouvertes, mais j'aimerais réellement apporter une réponse étayée sur ce sujet. Cet article s'adresse donc surtout aux clients qui veulent recruter un référenceur et aussi à tous ceux et celles qui veulent se lancer dans ce beau métier.

Oui, le référenceur doit savoir coder

De base, c'est la réponse OUI qui me vient en tête quand on me pose cette question, et pour de nombreuses raisons différentes.

Pouvoir analyser son site

Pour référencer un site, Google a besoin de 3 choses primordiales (je simplifie bien entendu) :

  • un code source propre et compréhensible ;
  • du contenu unique et pertinent ;
  • des liens entrants et donc de la popularité.

Malheureusement, le premier point n'est pas systématiquement bien appliqué. Il existe ainsi des milliers de sites codés n'importe comment et qui souffrent de divers problèmes techniques comme des erreurs 404, des duplications de contenus, des redirections inutiles ou encore des oublis ou erreurs dans les balises du header (pour ne citer que ces problèmes mineurs).

Rien que pour cette raison, je reste persuadé que le référenceur doit savoir coder. Il doit pouvoir comprendre le fonctionnement et le code source de son site s'il veut ensuite pouvoir le corriger. Sans cela, il perd une partie des performances que pourraient lui apporter ses contenus et ses liens entrants. Pire encore, un mauvais code peut tout simplement empêcher Google et les autres moteurs de recherche de correctement indexer le site (et croyez-moi, il y en a des développeurs boulets...).

Comprendre le SEO

L'autre élément qui me pousse à dire qu'un bon référenceur sait coder, c'est qu'il comprendra ce qu'il fait ou ce que ses outils font pour lui.

Il existe pas mal de logiciels gratuits et payants, comme Xenu Link Sleuth ou encore SeeUrankFalcon (que je vous conseille réellement d'acheter ici). Ces outils peuvent vous indiquer ce qui ne fonctionne pas sur sur votre site ou encore vous dire quelles optimisations vous pouvez et devez mettre en place. Mais il y aura toujours une différence entre l'application de préconisations et la compréhension de celles-ci. En sachant développer et/ou lire un code source, vous vous rendez forcément moins dépendant de vos logiciels et applications et surtout vous êtes capable de mesurer l'impact de ces tâches.

Chien qui tape sur un ordinateur

Appuyer sur un bouton, c'est bien. Comprendre à quoi cela sert, c'est mieux.

Développer ses outils

Et enfin, dernière raison qui me fait dire qu'un bon référenceur sait coder, c'est que celui-ci va pouvoir créer et développer ses propres outils, par exemple pour :

  • le suivi des clients et/ou du positionnement ;
  • le scraping de contenu ;
  • le spin ;
  • la détection de problématiques d'indexation ou de trafic ;
  • la mise en place de corrections automatiques en fonction des actions de l'utilisateur ;
  • la création de modules sur-mesure pour la pagination, l'indexation ou encore le maillage interne ;
  • ...

A moindre niveau, savoir développer permet d'automatiser ou de faciliter certaines tâches, comme par exemple la modification en base de données d'un lien sur l'ensemble de ses contenus, faire des "rechercher/remplacer" rapidement sur ses publications. Bref, savoir coder, c'est utile.

Non, pas forcément...

En réalité, la réponse à donner à cette question ne doit jamais être catégorique, car il y a plusieurs cas dans lesquels un référenceur ne connaissant rien de PHP et d'HMTL peut parfaitement s'en sortir et augmenter le trafic de son site Internet.

Google sait lire du code pas très propre

Depuis que je fais ce métier, j'ai vu des sites se positionner très bien avec un code source très crade, avec des erreurs, de la duplication de contenu, des informations erronées dans le header, ... Bref, tout ce qu'on aime et apprécie dans notre travail quotidien.

Google et les autres moteurs de recherche savent très bien lire et comprendre les sites mal conçu. C'est sûr que s'ils étaient optimisés, ils auraient de meilleurs résultats, mais cela n'empêche pas forcément l'indexation des contenus, ni le fait d'obtenir des résultats dignes de ce nom.

Les outils pallient nos défauts

Comme expliqué juste avant, il est préférable de comprendre le code pour savoir ce qu'implique chaque action, correction ou optimisation.

Mais justement, ces outils nous aident à palier nos lacunes professionnelles en nous mâchant le travail à plusieurs niveaux. Certains outils calculent tout et parviennent à faire ressortir les grandes lignes des optimisations à mettre en place. Bref, ils peuvent faire une partie de notre travail sans pour autant comprendre ce qu'ils font.

Les différents métiers du référenceurs

C'est sans doute le point le plus important de ma réflexion : le métier de référenceur n'existe pas, ou tout du moins n'existe plus.

Pourquoi ? Pour la même raison que le terme "Webmaster" a disparu des usages : les métiers qui étaient contenus dans ces termes se sont divisés en postes distincts.

Parmi les référenceurs, on retrouve donc désormais plusieurs spécialités:

  • Rédaction de contenus ;
  • Création de liens ;
  • Audit et conseil ;
  • Formation ;
  • Optimisation technique ;
  • Développement de sites ou de fonctionnalités ;
  • Réseaux sociaux (on s'éloigne, je sais...) ;
  • Analyse de secteur d'activité ou analyse concurrentielle ;
  • Acquisition de trafic au sens large (SEO, SEA, emailing ...) ;
  • ...

Si vous êtes spécialisé dans l'une de ses fonctions, vous pourriez très bien ne jamais avoir besoin de lire ou de développer du code, tout en faisant quand même du référencement et en obtenant parfaitement de bons résultats. Rudy_som en parlait justement il y a plusieurs mois :

Il existe plus un seul métier en référencement, mais plusieurs. Vous aurez ainsi d'un côté des généralistes, pour lesquels je conseille de savoir coder, et de l'autre les spécialistes qui peuvent très bien s'en passer en fonction de leur domaine de prédilection.

En conclusion

Vous l'aurez compris, il n'existe pas de réponse toute faite à cette question.

Oui, c'est un vrai plus de savoir coder quand on est référenceur. Mais après tout, cela dépend du budget de sa société ou encore de la spécialisation vers laquelle on souhaite s'orientier. En plus, certains sont très bon dans la rédaction de contenus et très mauvais dans la création de lien ou l'optimisation technique : a chacun son métier comme le dit si bien l'expression.

La seule chose qui est sûr, c'est que savoir développer pour un référenceur ne peut pas lui faire de mal.

Et vous, quel est votre avis ?

37 commentaires
  1. Cédric
    3 messages

    Cédric - Le 27 juin 2013, 09:02

    Perso je me suis lancé dans le SEO il y a maintenant un peu plus de 6 mois. J’ai quelques bases en HTML, mais ça ne va pas beaucoup plus loin… et clairement je ressens cette absence de bagage technique comme un gros manque. Dès que l’on veut aller un peu plus loin dans le code (sur WordPress par exemple), sans notion de PHP c’est TRES difficile. Je suis régulièrement bloqué sur des problèmes assez simples à première vue (hier encore sur du code dans le .htaccess).

    J’apprends donc le PHP (et le reste) au fur et à mesure.

    Mais pour conclure, à moins de travailler en équipe, auquel cas les compétences peuvent être réparties (agence ou sous-traitance auprès de freelance) le SEO doit savoir coder !!

  2. Lionel
    1 message

    Lionel - Le 27 juin 2013, 09:36

    Le matériau du SEO, c’est le code front-end (HTML/CSS essentiellement). Donc je dirais qu’il doit surtout savoir décoder.
    La production du code en théorie ça n’est pas son métier.
    Cela étant dit, il y a autant de profils de postes que d’entreprise.
    A noter que les profils SEO « technique » atteignent des salaires plus élevés.

  3. Ben
    1 message

    Ben - Le 27 juin 2013, 09:37

    Super article Daniel, sur un sujet qui plus est très intéressant.

    La technique entre dans un tryptique également composé du contenu et de la popularité, comme tu le soulignes à juste titre. De ce fait, la problématique du SEO est implicitement liée au développement.

    Un référenceur doit donc idéalement savoir coder afin d’identifier d’éventuelles failles au niveau de la structure des pages. Après, pour ce qui est des interventions on-site dans le cadre de le leur optimisation, je pense que s’il peut s’en charger de manière autonome, c’est un plus indéniable. Mais dans la plupart des cas, son rôle devra se limiter à la définition de recommandations.

  4. Alliamore
    1 message

    Alliamore - Le 27 juin 2013, 09:48

    Bonjour;
    savoir coder comme quelqu’un l’a souligner; cela n’est pas indispensable par contre il sera quand même nécessaire qu’il comprenne la logique du code et être à mesure de lire un code source et de détecter les balises de références (title, …).
    Dans tous les cas, l’expérience à démontré que mieux on maîtrise l’environnement qui entoure notre métier, plus on est performant. Cela dit si vous ne comprenez rien au code, vous aurez certainement un bras de soutient d’au moins un technicien programmeur.

    __ ___ ___ ___ __ ___ ___ ___ ___ ___ __ ___
    « N2A : ^.^ distributeur de la bonne humeur ^^ »

  5. Chob
    6 messages

    Chob - Le 27 juin 2013, 09:49

    Bonne analyse, toute en nuances !

    J’ai le sentiment qu’une prestation de référencement complète implique de la part de celui qui la pilote de bonnes compétences techniques. Par exemple, l’optimisation du temps de chargement des pages est un point qui nécessite un bon bagage. J’ai fait l’effort d’optimiser mon blog et ai obtenu de bons résultats, mais j’ai également atteint des limites techniques qu’un bon référenceur devrait savoir dépasser (ex. l’utilisation du CDN). C’est toute la différence entre appliquer des recettes trouvées sur Internet (et notamment chez SeoMix !) et les comprendre…

    Cela dit, je ne suis ni technicien ni référenceur mais ça montre bien que ce sont deux expertises spécifiques et complémentaires indispensables qui font justement la différence entre l’amateur plus ou moins éclairé et le professionnel ;-)

  6. LaurentB
    21 messages

    LaurentB - Le 27 juin 2013, 09:50

    Le raisonnement est valable pour toutes les spécialités du métier.
    C’est mieux d’être marketeux à la base, avant de s’improviser référenceur qui se reconvertit dans le marketing.
    C’est mieux de savoir rédiger de manière efficace, avant de s’improviser référenceur qui se reconvertir en copywriter.

    Pour le code, je ne pense pas qu’il faille savoir partir de la feuille blanche, mais rien que pouvoir comprendre le language et dialoguer avec les développeurs en charge d’un site est un énorme plus.
    Puis franchement le PHP n’est pas bien compliqué à piger. C’est largement plus facile d’obtenir des bases en PHP, plutôt que savoir rédiger du contenu qui claque et construire des stratégies marketing et communication.

  7. Gaël
    3 messages

    Gaël - Le 27 juin 2013, 10:08

    Effectivement, je pense même que dans certaines structures la compétence « code » du référenceur tiendra plus de la gestion de projet (briefer les devs/intés/créas sur les besoins) que de le faire lui-même.

    Je fais le parallèle avec mon métier d’intégrateur qui s’est également scindé en plusieurs spécialités : le web évolue et progresse, tout comme les compétences requises pour travailler dans ce domaine.

    À mon avis, ça n’est qu’un début !

  8. Hamza
    1 message

    Hamza - Le 27 juin 2013, 10:12

    Pour moi aussi, la réponse est « OUI » un référenceur qui sait coder aura toujours une longueur d’avance sur celui qui ne le sait pas.

    Un référenceur qui ne sait pas coder alors il ne fait que créer des liens et rédiger du contenu. C’est très lassant dans notre métier vous trouvez pas :P ?

  9. Keeg
    20 messages

    Keeg - Le 27 juin 2013, 10:20

    Pour moi, c’est non. Il existe tellement de profil possible en SEO qu’en fonction de la manière dont on mène les actions, la programmation peut ne pas servir.

    J’ai la chance de savoir coder. Sur certains dossiers, je m’en sers énormément, d’autres quasiment pas. Tout dépend des stratégie qu’on mène.

  10. Patrice
    1 message

    Patrice - Le 27 juin 2013, 10:28

    Je pense que le métier de référenceur est certainement le plus pluridisciplinaire du web comme cela est parfaitement souligné dans l’article. Il faut en effet avoir à la fois des bases avancées en marketing, en Français pour la rédaction, en culture web et bien entendu en technique.
    Sur ce point, je rejoins entièrement Lionel car même si on code peu, il faut savoir décoder et souvent résoudre des problématiques qui nous obligent à « mettre les mains dans le cambouis. » Un référenceur doit donc, à mon avis, savoir coder un minimum ou à tout le moins « décoder ».

  11. Loïc
    3 messages

    Loïc - Le 27 juin 2013, 10:30

    Comme Keeg, je ne pense pas que savoir coder soit une nécessité pour un référenceur. En revanche il faut tout de même quelques bases de HTML pour comprendre un code source lorsqu’on le voit.

    Finalement avoir des compétences en développement c’est un plus qui pourra parfois être utile, au même titre qu’avoir une bonne culture générale aidera à rédiger des textes ou que des relations dans le domaine SEO pourra aider à trouver des spots de linking.

  12. Fred
    2 messages

    Fred - Le 27 juin 2013, 10:45

    Je pense qu’il est pas absolument nécessaire de savoir coder si on est dans les domaines suivant : rédaction web, webmarketing via médias sociaux,email. Le coding est nécessaire si on veut être performant dans le domaine du seo technique je précise : intégration de site web (quel seo n’en n’a pas déjà fait?), customization d’un CMS dans tous les cas open source cela va de soi. La prolifération des API dans les outils pour webmaster incite fortement à ce qu’on s’intéresse au codage php/mysql, c’est la paire inévitable !

    Savoir coder sera vital si on vuet lancer une idée sur le web. Utiliser un code open source existant ne va jamais répondre à nos besoin, et actuellement à moins d’avoir beaucoup d’argent et d’engager un codeur dédié, on peut toujours faire appel aux place de marché, faire des enchères inversées, et puis pleurer ensuite car on n’a pas obtenu le résultat escompté.
    Des sites comme Codecademy peuvent vous initier de façon ergonomique à la programmation.
    Je connais des nanas qui sont bloquée dans leurs projets web car elles ne savent pas coder et payent souvent au prix fort chaque mise à jour, et à la fin se retrouve sans le sous et dans l’impossibilité de faire évoluer leur site.
    Plus généralement je pense que tout le monde doit apprendre à coder plus ou moins.

  13. yoann
    1 message

    yoann - Le 27 juin 2013, 11:06

    Je suis assez d’accord sur le fait qu’il faut un minimum requis en connaissance de codes : CSS, structures de page, intégration CMS,…

    Je trouve qu’à l’heure d’aujourd’hui, le référencement est un mix entre :

    - Technique
    - Rédactionnel
    - Marketing

    A moins d’être intégré à une entreprise disposant d’une équipe complète qui réunie toutes ces compétences, un référenceur au sein d’une petite structure doit être une espèce de couteau suisse.

    Définir la stratégie de contenus, mettre en place des plates formes de publications, rédiger des contenus « markétés », optimisation SEO, suivi analitics, réseaux sociaux,…

  14. Romain
    1 message

    Romain - Le 27 juin 2013, 11:21

    Hello,

    Après on peut aussi avoir un cas. Par exemple si l’on travail dans une agence, et que le SEO et bien entouré de dev, dans ce cas, il n’a pas besoin de savoir coder, mais ce n’est pas toujours le cas je suis bien d’accord, donc dans le doute, je pense qu’il faut au moins des grosses bases en html/css et au moins savoir lire le php :)

    Sympa le thème de l’article, ça change un peu :)

  15. Mikiweb
    13 messages

    Mikiweb - Le 27 juin 2013, 11:48

    Long débat que ce sujet.
    Pour ma part je pense qu’un référenceur doit avoir un minimum de base technique surtout quand il travail seul.
    En effet il peut détecter des problèmes techniques mais ne pas pouvoir les réparer du fait de mauvaise connaissance en developpement.
    Je dirais même que dans n’importe quelle spécialisation du métier de référenceur, il est indispensable de connaitre le html/css car on les utilisent souvent.
    Après connaitres des langages plus poussées permet comme tu l’a dit, d’aller plus loin, en réparant soi même des erreurs de codage, en codant ces propres outils pouvant automatiser nos tâches…
    Bien sure pour ceux qui n’arrive pas à coder (il faut quand même une certaine logique) il existe quand même des outils payants assez effiaces dans l’anayse d’un site, le suivi de position, le spin ou encore le scrap de contenu.

    Donc pour résumer savoir coder un minimum est à mon sens indispensable surtout quand on travail dans le web qui n’est d’autre qu’une suite de ligne de code ;)

  16. Patrice
    5 messages

    Patrice - Le 27 juin 2013, 11:56

    Ca me rappeler une grande question au sujet des technico-commerciaux : vaut-il mieux être auparavant vendeur ou technicien ? La réponse la plus pertinent a toujours été celle de vendeur, car le technicien peut être trop introverti, refroidit son audience avec ses questions techniques et n’a pas toujours le business dans le sang.
    Pour le marketing web, spécialité ,SEO c’est un peu la même comparaison je pense. Beaucoup trop de dev pensent qu’il faut le code SEO ultime pour faire exploser les chiffres…

    Mais pour répondre objectivement à la question : OUI il faut de très bonnes notions en code, surtout HTML et javascript car entre le tracking, test AB, les ad servers et tout ce qui permet d’optimiser le front, un marketeux sera vite largué (mais s’il est malin il saura s’enturer).

  17. Jessy
    1 message

    Jessy - Le 27 juin 2013, 12:26

    Je pense qu’il faut au moins comprendre le code, être capable d’aller corriger un bug ou apporter une modification légère à un WordPress (ou autre CMS). Le métier de développeur, c’est un autre métier, et au final, peu de référenceurs ont réellement besoin d’être des cadors en dev.

    Cependant, je vois de plus en plus de besoins à savoir automatiser des choses, créer des macros et maîtriser le VBA pour traiter les grosses données d’Analytics dans Excel. Une compréhension de l’algorithmie, de la logique, de « l’état d’esprit » de développeur est donc nécessaire.

    J’ai envie d’ajouter au débat que parfois, il vaut mieux avoir des talents de webdesigner car dans bien des cas, il faut pouvoir adapter un template pour un page layout compréhensible par Google. On peut aussi avoir envie de créer une infographie, du contenu vidéo. Bref, le métier de SEO est aussi un métier de créatif, pensons-y aussi :)

  18. thibault
    1 message

    thibault - Le 27 juin 2013, 12:39

    Enfin un article qui prend la peine d’ouvrir le débat.

    Etant dans le SEO depuis plus d’un an, je me suis perfectionné en HMTL/CSS pour les besoins du métier. N’ayant que quelques notions d’école, j’ai du reprendre des bases (en me focalisant sur les points les plus impactant pour google).

    Aujourd’hui, avec l’utilisation quasi systématique des CMS, on peut de plus en plus se passer de code (à condition de bien connaître les plugins SEO), d’ailleurs beaucoup de CMS se mettent à optimiser leur code natif pour se plier aux normes de Google. Cependant, quand on compare l’impact d’un code propre par rapport à l’impact des liens entrants, j’en viens de plus en plus à me dire « code ou pas, seules certaines spécialités SEO s’avèrent rentables dans la durée », et ce n’est pas forcément le codeur qui a l’avantage.
    Certe, on pourra toujours dire qu’un code propre accélère la vitesse du site, améliore son ratio texte/code, etc etc, mais au fond, le lien reste le ciment du trafic.

    Pour conclure, je dirais surtout que codeur ou pas, un reférenceur doit surtout savoir faire du social (j’entends par là du contenu et du lien).

  19. Mathieu Chartier
    1 message

    Mathieu Chartier - Le 27 juin 2013, 13:22

    Je suis partisan du « oui » car j’estime que la technique doit être mise au profit du référencement. N’oublions pas non plus que tout ce que nous tapons est transcrit en « code », et même si certaines personnes font tout pour nous faciliter la tâche, il peut être intéressant de savoir créer ses propres codes, ses fonctions, etc.

    Après, je ne dirais pas comme Laurent Bourrelly en ramenant PHP à un langage « simple ». Je peux donner des multitudes d’exemples d’algorithmes plus difficiles à écrire que des lignes de texte.
    Ce n’est que mon humble avis et je n’ai pas dit qu’écrire était facile (je suis formé dans ce domaine, c’est peut-être pour cela que ça me choque moins…).

  20. Adrien
    1 message

    Adrien - Le 27 juin 2013, 14:16

    Je pense aussi qu’il est préférable de savoir coder. Préférable mais pas indispensable.
    J’ai la chance de travailler en équipe et même si j’ai quelques notions de codage, je suis loin d’être un pro, contrairement à d’autres. Du coup, ces derniers prennent le relais quand il faut.
    En conclusion : si on est tout seul, il vaut mieux savoir coder ;)

  21. Romain PETIT
    1 message

    Romain PETIT - Le 27 juin 2013, 14:41

    Bonjour,

    J’ai beaucoup aimé l’article.

    En terme plus personnel, suite à la fin de mes études, j’essaie de trouver mon première emploi dans ce secteur.
    Et pour de nombreuses annonces, il faut avoir des connaissances (pas forcément la maitrise) dans les langages que sont html ,css, php et js.

    C’est donc suite à ce constat que je commence à les apprendre.
    Je pense donc que ça représente un réel plus, aujourd’hui, pour les personnes de ce métier ou celles qui veulent y entrer.

  22. Amelie
    2 messages

    Amelie - Le 27 juin 2013, 14:45

    Merci pour cet article, la question est intéressante.
    Je rejoins le fait qu’on en ait plus ou moins besoin en fonction des spécialités (produire du contenu ne demande pas forcément de connaître le PHP).

    Je suis régulièrement amenée à optimiser des sites et là sans notions de programmation, ce n’est pas possible. Quand les meta sont include et qu’il faut retrouver dans quel fichier, ou que les contenus sont gérés en base de données et qu’on veut modifier une balise… Ce sont des exemples qui illustrent qu’il faut bien savoir lire le code dynamique à un moment donné.

    Comme l’a dit Laurent B., pas besoin de savoir coder en partant de rien (en mode bloc notes :D), mais de savoir lire et comprendre, c’est indispensable pour un bon nombre de branches du SEO.

  23. Nicolas Le Grand
    1 message

    Nicolas Le Grand - Le 27 juin 2013, 18:24

    La capacité de coder en SEO est un plus indéniable… Au même titre que la capacité à faire des stratégies de contenu, que la capacité de savoir faire des analyses sémantiques et statistiques poussées, que la capacité à savoir faire du Community Management en plus de son Linking, etc. Tu as d’ailleurs raison Daniel d’insister sur la tendance au découpage par sous spécialités du métier de SEO (dev SEO, architecte SEO, analyste SEO, …)

    Je pense d’ailleurs que coder, faire de la rédaction Web ou du Linking, ça suppose des qualités complètement différentes. Et à partir du moment où on a de bons outils et une équipe de dév sous la main, on est pas contraint à être un crack en technique.

  24. Annuaire web
    5 messages

    Annuaire web - Le 28 juin 2013, 00:05

    Chaque journée de grâce, j’enrage de ne pas savoir coder. Les nombre d’idées que j’ai en tête c’est ahurissant… mais bon… tout faire coder il me faudrai investir beaucoup trop. Récemment j’ai fait coder mon générateur de contenu… et déjà j’en vois les évolutions qu’il va falloir apporter. Alors oui je fais du SEO… mais c’est tellement plus marrant de faire non seulement ses propres tools mais aussi ces propres CMS, crawlers, etc… Bref. SEOter sans coder oui on peut, en codant c’est bien plus intéressant.

  25. Oman
    2 messages

    Oman - Le 28 juin 2013, 08:52

    Moi aussi, je suis d’accord avec l’article. Et c’est pour ces raisons que le SEO est peuplé « d’hybrides » (dont je fais partie). Des profils plutôt marketing mais qui apprenne le code sur le tas à force de bidouiller et de tester. Je ne me vois pas « codeur » et je pense que ce que je fais ferais parfois rire un vrai codeur. Maintenant, lorsque je dois brieffer un stagiaire, je me rends qu’il y a quand même vachement de code dans mon activité et que je suis bien obligé de prendre un stagiaire qui sache mettre les mains dans les fichiers php des themes WordPress, sinon on ne peut pas avancer. Vive les hybrides !

  26. lionel
    2 messages

    lionel - Le 28 juin 2013, 14:36

    Bonjour Daniel,

    Je pense que le métier SEO s’est considérablement élargi et enrichi.

    Il y a les référenceurs orientés développement, d’autres axés sur le rédactionnel, d’autres spécialisés sur la force de vente et la conversion, d’autres basés sur le community management et le social Media…

    Comme l’a écrit « Oman » dans son commentaire, on peut évoquer des statuts de référenceurs « hybrides ».

    amicalement

  27. Erwan
    1 message

    Erwan - Le 28 juin 2013, 22:56

    L’un des conférences du dernier SMX Paris portait sur le thème « recruter et être recruté ».
    Vu la diversité des métiers web marketing/SEO, un profil bac+5 généraliste (commerce, droit, sciences sociales…) qui s’adapte c’est généralement mieux qu’un profil technique pour progresser au sein d’une entreprise.
    Le code c’est très facile à déléguer…

  28. Nicolas Dugnas
    2 messages

    Nicolas Dugnas - Le 28 juin 2013, 23:00

    Merci pour ce sujet de fond. Je ne pense pas que le débat soit obsolète. Au contraire ! La question se pose notamment sur le marché du travail. Faut-il recruter plutôt des développeurs ou plutôt des web marketeur ? Car ces 2 fonctions sont aux extrêmes opposés. Et comme c’est justement dit en conclusion, elles tendent aussi a mieux se définir. Je ne pense pas qu’il faut savoir coder pour être référenceur, même si ça peut aider. D’ailleurs ils n’ont pas toujours accès au code. De plus l’évolution vers un SEO plus social confirme que la différence se fait sur la créativité et la communication. Bien loin de la réflexion « informatique ». Ainsi référencer un site internet demande plusieurs personnes qui doivent communiquer entre elles.

  29. Uty
    1 message

    Uty - Le 01 juillet 2013, 11:03

    Il faut déjà qu’on fasse la différence entre « savoir comment fonctionne un code » et « être développeur ».

  30. Alexandra - Miss Seo Girl
    2 messages

    Alexandra - Miss Seo Girl - Le 01 juillet 2013, 15:27

    Le titre de l’article est vraiment très accrocheur. Une question que je me suis posée des dizaines de fois. Je ne pouvais pas passer à côte, sans le lire, car je suis moi-même concernée.

    - D’abord Daniel, même si cela peut te surprendre sache qu’on peut comprendre un code sans vraiment savoir coder. C’est mon cas. Je sais analyser un code, je sais retrouver les erreurs, je sais ce qu’il faut recommander.. Mais je ne sais pas coder ! Je donne le tout à mon développeur (j’ai la chance de travailler en agence) :)

    - Pour le contenu unique et pertinent, ainsi que les liens entrants, il n’y a pas besoin de savoir coder.

    - Ensuite, moi-même j’utilise Xenu et Yooda, je comprends tout à fait les analyses, je sais quels sont les points à améliorer, changer, corriger, et pourtant je ne suis pas développeur.

    - Quant au développement des outils, là oui, il faut absolument savoir coder – mais pour le seo il ne faut pas obligatoirement créer ses propres outils. C’est mieux, mais ce n’est pas obligatoire.

    Pour conclure, si je donne ces arguments, c’est parce que je me pose vraiment la question. Je n’ai pas de réponse non plus. Je voudrais que la réponse soit « Non » tout simplement parce que je suis référenceuse et je ne sais pas coder.

    Néanmoins, je me rends compte à quel point c’est important, c’est pour cela que cette année je me dédie entièrement à l’HTML et au CSS.

    En gros, savoir coder n’est pas obligatoire pour un référenceur, mais forcément demandé par les entreprises qui cherchent du « multifonction » :) et par le métier lui-même qui est en constante évolution.

    Comme tu dis « La seule chose qui est sûre, c’est que savoir développer pour un référenceur ne peut pas lui faire de mal ». Savoir coder est un vrai plus pour un référenceur, un atout qui lui procure une vrai liberté dans l’exécution des techniques seo et une indépendance vis à vis du développeur.

    Alors, oui, mieux vaut savoir coder :)

  31. Ben
    1 message

    Ben - Le 04 juillet 2013, 00:02

    Il n’y pas de réponses toute faite mais à mon avis le travail d’un référenceur cela reste avant tout de la stratégie de netlinking et de sa mise en place.

    Un SEO (qui travaille en agence ou en Freelance – pas le gars qui s’occupe de son site) qui ne sait pas coder, j’ai du mal à imaginer comment il peut être productif.
    Rajouter à cela le coût des nombreux outils dissimulé à droite et à gauche, qui sont fait pour répondre aux besoins du plus grand nombre (et pas forcement super adapté pour soi même)+ le coput de ces outils… ça doit être un bordel incoryable.
    Je serais curieux qu’on me donne le nom d’un SEO qui s’en sort super bien … et qui code pas 2 lignes.

  32. Gilles Bertaux
    1 message

    Gilles Bertaux - Le 07 juillet 2013, 15:25

    Comme le dit LaurentB, j’ai l’impression qu’à l’heure actuelle coder est une compétence qui a tendance à s’appliquer dans beaucoup de domaines, aussi bien en marketing, qu’en design ou en communication.

    Je plussoie la nuance que tu apportes en soulignant le fait qu’un référenceur doit avoir certaines notions sans pour autant être un dev front chevronné.

    Cela dit, je pense que le débat va même au delà de la simple sphère du référencement : le code doit-il devenir un enseignement de base dans une société qui tend à devenir de plus en plus digitalisée ?

  33. Seo Geekland
    1 message

    Seo Geekland - Le 11 juillet 2013, 13:38

    Quand j’ai commencée a bidouiller dans le SEO, je ne savais même pas à quoi servait un site:….encore moins que c’était mal d’avoir du 404.

    Mais plus on apprend, plus le fait de savoir coder devient une évidence. Attention, pas au point de créer un site de 0 soi même ou de créer des outils sur mesure. Juste assez pour savoir détecter les bugs et le problèmes potentiels.

    Là ou cela s’avère vraiment utile, c’est quand entre deux façon de coder un lien faut expliquer au dev quelle est la meilleure et pourquoi.

    Perso, avoir appris à coder (un peu) m’a surtout permis deux choses:

    1. Pouvoir fournir des livrables détaillés à la virgule près et du coup éviter des aller-retours dev/prod incessants. Donc, gagner du temps.

    2. Pouvoir aller plus loin dans mes audits et pouvoir répondre à toutes les questions posés par les devs/intégrateurs.

    En fonction de la structure dans laquelle on travaille, on sera confronté toujours a des questions qui sont pas forcement 100% SEO… du genre:

    - mais comment on implemente le cache différentié?
    - mais comment on fait le script pour génerer des logs sous tel format, etc..

    Pour le coup, coder et avoir une bonne culture technique est inévitable.

    Après, je dirais pas que c’est un pré-requis. Quand on commence, faut bien commencer quelque part. Mais avec les années, on est obligé de se former.

  34. Nico
    2 messages

    Nico - Le 16 juillet 2013, 22:40

    Si je peux donner mon avis un référenceur doit savoir comprendre le code HTML, mais on ne lui demande pas de savoir coder. Il y a des SEO techniques issus du dev, d’autres plus tournés marketing. Les 2 se complètent je pense.

  35. Mathilde
    1 message

    Mathilde - Le 17 juillet 2013, 17:30

    Je suis d’accord avec Nico. Le SEO doit savoir lire le code, détectere le problème, mais il peut se faire aider de développeurs, d’ITs pour coder et régler le problème. Mais des connaissances solides sont nécessaires pour détecter le problème dans tous les cas, c’est sûr.

  36. Sébastien
    4 messages

    Sébastien - Le 23 septembre 2013, 15:12

    La question serait plutôt : « un référenceur doit-il savoir programmer ? » AMHA. Il me semble évident qu’un SEO doive savoir coder / décoder HTML et CSS. Pour ce qui est de programmer véritablement, ça se discute. Je pense que c’est un plus, mais que ce n’est pas une nécessité. Il faut avoir une cependant une culture générale de la prog suffisamment développée pour pouvoir échanger avec les développeurs.

  37. Laurent
    1 message

    Laurent - Le 28 novembre 2013, 13:13

    Article très intéressant. En tant que spécialiste du référencement, je suis tout à fait d’accord avec Sébastien ! Je dirais qu’il est en effet essentiel de comprendre le code, de pouvoir le lire et repérer les éléments stratégiques qui le composent. Maintenant, tout dépend dans quelle situation vous vous trouvez, vous n’avez pas forcément besoin de coder ou de savoir coder : dans l’entreprise dans laquelle je travaille, il y a 4 développeurs web qui bossent en permanence sous la responsabilité du Directeur Marketing/Com et donc qui sont consacrés au développement des éléments nécessaires et demandés. Dans ces conditions, si ce n’est pour vérifier la bonne mise en application des directives. Pour que cela soit viable, il faut de très bonnes relations avec ses développeurs.

» Commentez cet article !
(Merci de donner un vrai prénom)
(Ne sera jamais publié)
(Modèration subjective)
Html accepté <a> <i> <b> [codesyntax]CODE[/codesyntax]
» Prévisualisez votre message

© 2010-2012 SeoMix : WordPress & Référencement
Propulsé par WordPress et Daniel Roch. Logo créé par Willy-Bahuaud

Indispensable
WordPress
A propos de SeoMix
Mes servicesWordPress - Référencement
Suivez-nous !
  • 8915 abonnés
  • 197 articles
  • 4619 messages
Vous devriez lire
Seo et emarketing
Les amis
ed1899d1503f0d62c380c1b53f1385c055555