En référencement naturel, il faut savoir optimiser son site, mais encore faut-il savoir correctement l’utiliser. Et sur WordPress, certains éléments peuvent être traîtres, comme par exemple les fameux « Mots clés ».

C’est quoi un mot clé dans WP ?

Ce terme peut en effet prêter à confusion. Dans ce CMS, les mots clés sont une manière de classer un contenu, ce qu’on appelle une taxonomie. Sur WordPress, vous avez 4 manières de classer vos articles :

  • Les catégories ;
  • Les mots clés ;
  • Une date ;
  • Un auteur.

En d’autres termes, ces taxonomies permettent au webmaster et au visiteur de classer et d’accéder à l’information par quatre moyens différents. Chacun d’entre eux va ainsi générer une page qui liste tous les articles associé selon la taxonomie (tous les articles de la catégorie, tous ceux de l’auteur…). Par exemple, on pourrait faire une page de mots clés où l’on listerait tous les articles de SeoMix associé au mot clé « Conférence SEO ».

Le fonctionnement est on ne peut plus simple. Lorsque vous éditez un article, vous devriez voir un champ « Mots-clés ». Il vous suffit de le taper et de cliquer sur « Ajouter ».

Le bloc "Mots clés" de WordPress
Le bloc « Mots clés » de WordPress

Si vous ne voyez pas ce bloc, c’est que vous n’êtes pas en train d’éditer ou de rédiger un type de contenu qui ne peut avoir de mots clés (par exemple les pages de WordPress en sont dépourvues par défaut), soit cet élément est masqué. Dans ce dernier cas, regardez tout en haut à droite le bouton « Options de l’écran » qui vous permettra d’afficher de nouveau cette section.

Les étiquettes de WordPress

A savoir : depuis la version 4.2 de WordPress, les mots clés de WordPress ont été renommés en « étiquettes ». Si le choix du nom est plus parlant pour l’utilisateur final, il s’agit de la même chose. Les étiquettes auront donc exactement les mêmes défauts que les mots clés, comme je vais pouvoir vous l’expliquer dans cet article.

Pour ne pas tout mélanger, je vais pour le moment garder l’appellation « mots clés ». Si le terme « étiquette » est conservé, je reformulerai cet article dans les mois à venir.

Mots clés, tags, mot clé principal et keywords ?

Il ne faut pas confondre les Mots-clés de WordPress avec la balise méta Keywords, ni avec les expressions sur lesquelles vous souhaitez vous positionner ou encore avec le mot clé principal du plugin WordPress SEO. De base, certaines personnes mélangent un peu tout, et c’est également le cas en anglais car l’on va aussi utiliser les mêmes termes pour désigner des éléments différents : tags, keywords…

Revenons sur les éléments qui peuvent vous induire en erreur :

  • La balise méta Keywords ne sert plus à rien : elle permettait autrefois d’ajouter dans le code source des pages une liste de mots clés pour mieux décrire le contenu. Depuis déjà de nombreuses années, elle est complètement inutile.
  • On parlera aussi souvent des mots clés sur lesquels on souhaite se positionner. Quand on parle de ce type de mots clés, vous ne devez surtout pas utiliser la fonctionnalité de WordPress, et ceci pour une simple raison : dans la plupart des cas, cela sera contre-productif (nous l’expliquerons dans le point suivant). Si vous ciblez une expression lorsque vous rédigez un contenu, cet avant tout celui-ci qu’il faut optimiser ;
  • Le mot clé de Yoast, un plugin de référencement, peut vous tromper aussi. Cette extension affiche en effet lors de la rédaction un champ « Mot clé principal » censé vous aider à optimiser votre contenu. Sachez juste que remplir ce bloc ne va pas améliorer votre référencement, mais cela affichera uniquement des statistiques pour vous aider à optimiser le contenu actuel en fonction du mot clé ciblé.
Le mot clé principal de Yoast
Une fois renseigné, le mot clé de Yoast vous donnera des statistiques sur votre contenu

Les problématiques

En soi, on pourrait se dire que les mots clés sont une bonne chose car on va pouvoir ajouter une nouvelle classification à ses contenus pour les internautes et les moteurs de recherche. Dans la pratique, cela pose d’énormes problèmes en ergonomie et en référencement.

Un contenu pauvre ou inutile

Premier souci, c’est les pages de mot clé qui ne contiennent qu’un seul article. C’est le comportement par défaut de WordPress. La première fois que vous allez ajouter un mot clé à un article, cela va créer une page dédiée. On arrive alors dans une situation un peu bizarre où l’internaute est dans un article, va voir un mot clé et cliquer dessus pour trouver les autres publications du même sujet. Il se retrouve alors sur la page dédiée, qui ne contient que l’article sur lequel il était précédemment.

Autre problématique, cette page ne contient en général aucun contenu unique car la plupart des développeurs et utilisateurs ont tendance à systématiquement omettre de remplir et d’afficher la description du mot clé, qui est pourtant utile en référencement mais aussi pour l’internaute.

Pour ces deux premières problématiques, il faut savoir que le phénomène est accentué par le fait que lorsque vous ajoutez un mot clé à un article, vous ne voyez pas les mots clés déjà renseignés. Normalement, il y a une auto-complétion mais elle met du temps à s’afficher, et l’utilisateur va souvent ajouter des mots clés presque identiques.

Auto-complétion des mots clés
L’auto-complétion peut mettre du temps à s’afficher

On se retrouve par exemple avec des sites ayant des mots clés très proches, comme :

  • voiture ;
  • voitures ;
  • les voitures ;
  • la voiture ;

Chez certains des clients que j’ai audités, je suis ainsi monté à plusieurs milliers de mots clés différents, la plupart d’entre eux sans contenu unique et tous associés à un seul article. C’est d’autant plus le cas lorsque vous avez un site multi-auteurs, chacun utilisant une variante différente d’une même expression.

Et je ne vais pas m’étendre non plus sur les nuages de mots clés que l’on peut voir en Footer ou Sidebar de certains sites WordPress, qui ne servent pas réellement pour deux raisons :

  • théoriquement, l’utilisateur va utiliser les menus pour naviguer dans des sections logiques et ergonomiques ;
  • en référencement, on se retrouve avec des mini-fermes de liens avec des mots clés n’ayant aucuns rapports les uns entre les autres, ou certains trop similaires entre eux.

Un contenu dupliqué

Le deuxième type de problème, c’est la duplication de contenus en interne. Cela ne va pas vous valoir une pénalité de la part de Google, mais cela va fortement impacter la pertinence, la structure et la popularité de vos contenus. Cette duplication est de plusieurs types.

Dans certains thèmes, les pages de mots affichent l’intégralité de l’article. On se retrouve donc avec une duplication intégrale de son contenu. Si vous avez associé votre publication à 10 mots clés par exemple, vous avez ainsi créé en tout 11 versions dupliquées d’un même contenu (sans compter que vos catégories, votre flux RSS et encore votre accueil peuvent également dupliquer cet élément).

Vous aurez aussi de la duplication de contenu entre vos pages de mots clés. Certains seront en effet tellement proches les uns des autres que la liste des articles sera identique d’un mot clé à un autre.

Et enfin, cela va dupliquer et multiplier les liens vers les mots clés dans une même page. Ce défaut est vrai dans les pages de mots clés, dans les catégories ou encore sur l’accueil du site et tout autre page qui ne fait que lister des articles. Dans ces listings, le thème va parfois afficher directement les mots clés associés aux articles, et on peut ainsi retrouver dans une même page 10, 15 ou 20 liens voir plus vers la même page de mot clé, ce qui est inutile pour l’internaute et ne permet pas une bonne diffusion sur la popularité sur votre site.

Page de mot clé par défaut dans WordPress
Certains thèmes affichent dans les pages de mots clés plusieurs fois des liens vers les mêmes mots clés ou vers le mot clé en cours

Ce qu’il ne faut pas faire

On pourrait se dire à ce stade que l’on peut supprimer les mots clés, ou qu’il faut comme je peux le lire sur pas mal de blogs les mettre en noindex,follow (on dit à Google de ne pas indexer les pages mais de suivre les liens qu’il y trouve). Les deux cas sont de fausses bonnes idées.

La première solution ne sert pas à grand-chose. On peut en effet désactiver facilement les mots clés d’une installation WordPress, avec ce type de code (source HereWithMe) :

Supprimer les mots clés dans WordPress
add_action('init', 'remove_default_taxos', 2 );
function remove_default_taxos() {
	global $wp_taxonomies;
	unset($wp_taxonomies['post_tag']);
}

Mais en soi, tant que vous n’ajoutez pas de mots clés, ils ne poseront pas les problématiques citées précédemment. Et nous verrons plus loin qu’au contraire ils peuvent être utiles s’ils sont bien utilisés.

La seconde solution est un non-sens ergonomique et SEO : pourquoi donnez-vous un accès à vos visiteurs à certains contenus (qui sont donc théoriquement pertinents), mais pas aux moteurs de recherche ?

Optimisez les mots clés de WordPress

Si vous utilisez des mots clés, il faut donc que cela ait du sens et une utilité. La question est de savoir comment s’y prendre.

Bien les choisir

La première chose à faire est de former les utilisateurs. Quand on ajoute un mot clé, il faut que cela respecte plusieurs règles logiques et simples à appliquer :

  • Le mot clé répond à un besoin de l’internaute ;
  • Il n’est JAMAIS identique ou similaire au nom d’une catégorie du site ;
  • Il doit permettre une navigation transversale. Si tous les articles d’une catégorie sont associés au même mot clé, c’est que le mot clé est inutile. Au contraire, les bons mots clés sont souvent associés à des articles présents dans des catégories distinctes (et cela permet donc d’avoir une navigation secondaire thématique et utile) ;
  • Le mot clé est compréhensible seul. Par exemple :
    • « Services » est mauvais ;
    • « Services à la personne » serait plus utile.

Des pages de mots clés pertinentes

Pour qu’elles aient un réel intérêt, il faut également qu’elles respectent quelques règles :

  • Elles n’affichent qu’un extrait de l’article ;
  • Elles n’affichent pas directement les mots clés associées à chaque article présent dans la page (sous peine de faire des liens vers soi-même et de multiplier le nombre de liens internes dans ces pages) ;
  • Elles affichent également une description unique du mot clé.

Pour ce dernier point, c’est assez simple. Dans le menu « Articles > Mots clés », il faut que TOUS les mots clés aient une description unique. Il faut ensuite afficher dans la page ce texte. Pour cela, vous devrez modifier votre thème, souvent le fichier tag.php ou archive.php, pour y ajouter :

Afficher la description du mot clé
<?php echo tag_description(); ?>

Améliorez les pages de tags

Nous avons vu les étapes obligatoires. Voyons maintenant comme on peut continuer à améliorer ces pages.

Les URL

Pensez toujours, dans une démarche d’amélioration de l’expérience utilisateur, à traduire le terme « tag » présent à la racine des URL de chaque mot clé. Vos mots clés ont en effet par défaut ce format :

monsite.com/tag/mon-super-mot-cle

Pour faire cela, il faut aller dans « Réglages > Permaliens » pour modifier le préfixe des mots clés. De base, une traduction en français est obligatoire, par exemple « theme », « thematique », « sujet »… Sachez aussi que l’on peut aller plus loin. Si par exemple vous utilisez les mots clés pour présenter des caractéristiques, on pourrait utiliser « caracteristiques » comme base et ainsi de suite.

Le menu permalien de WordPress et les mots clés
Pensez à traduire la base des mots clés de votre WordPress

Attention cependant pour le dernier point : pour un site encore en création, pas de soucis. Dans le cas où les mots clés sont déjà en ligne, il faudra penser à les rediriger tous vers leurs nouvelles URL.

Vous pouvez aussi, dans le menu « Articles > Mots clés », optimiser directement la fin de chaque URL de mot clé en fonction de vos besoins et objectifs.

Le H1

Au niveau technique, pensez toujours à vérifier que la balise H1 de ce type de page soit bien le nom du mot clé, et que le titre de chaque article soit bien un H2. Là encore, c’est très logique : vous hiérarchisez visuellement et techniquement le contenu de vos pages en partant de la thématique principale vers les thématiques secondaires.

Filtrer les mots clés dynamiquement

Mes conseils ne vont malheureusement pas résoudre la problématique des mots clés de WordPress trop proches sémantiquement les uns des autres : là, il faudra impérativement une intervention humaine pour nettoyer le tout.

Par contre, on peut filtrer de manière dynamique les mots clés associés à trop peu d’articles ou qui n’ont pas de description. Il faut en effet savoir que les liens vers les mots clés de WordPress s’affichent avec des fonctions courantes comme « the_tags() », « get_terms() » et bien d’autres. Ces fonctions sont utilisées par les thèmes mais aussi par les plugins (comme dans la fonctionnalité Plan de Page du très bon WP Sitemap Page ou dans les sitemaps générés par WordPress SEO). On peut ainsi facilement se greffer sur ces fonctions avec des filtres pour enlever certains mots clés selon certaines règles.

Tous les codes qui suivent sont à placer dans le fichier functions.php de votre thème, dans un plugin ou encore dans un mu-plugin.

Voici un exemple pour supprimer et rediriger proprement tous les mots clés associés à moins de 3 articles (donc peu pertinents). Sachez que le même type de travail est possible en reprenant ces codes pour faire la même chose avec, par exemple, les mots clés sans description.

Supprimer de la fonction get_terms tout mot clé ayant moins de 3 articles
function seomix_seo_tag_get_terms($terms){
  if ( !is_admin() ){
    foreach( $terms as $k => $tag ){   
      if( $tag->taxonomy == "post_tag" ) {
        if( $tag->count<3 )
          unset( $terms[$k] );
      }
    }
  }
  return $terms;
}
add_filter( 'get_terms', 'seomix_seo_tag_get_terms'); 
Rediriger automatiquement les mots clé de moins de 3 articles vers l'accueil
function seomix_seo_tag_redirect() {
  if ( is_tag () ) {
    $term_id = get_query_var( 'tag_id' );
    $term = get_term_by ('id', $term_id, 'post_tag');
    $termcount = $term->count;
    $homeurl = home_url();
    if ($termcount < 3 ) {
      wp_redirect( $homeurl , '301' );
      die;
    }
  }
}
add_action( 'template_redirect', 'seomix_seo_tag_redirect' );
Supprimer de la fonction get_the_terms tout mot clé ayant moins de 3 articles
function seomix_seo_the_tag_limit($terms) {
  if ( !is_admin() ){
    foreach($terms as $k => $tag){  
    // s'il s'agit d'un tag
    if ( $tag->taxonomy == 'post_tag' ){
      //On élimine les tags de moins de 3 articles
      if ( $tag->count<3 )
        unset($terms[$k]);
      }
    }
  }
  return $terms;}
add_filter( "get_the_terms", 'seomix_seo_the_tag_limit', 10, 1 );

Le résultat est simple : tous les mots ayant moins de 3 articles ne s'affichent plus sur le site, et sont redirigés proprement en 301 vers l'accueil. Dès qu'un troisième article est mis en ligne, le mot clé apparaît partout et la redirection saute.

Supprimer proprement un mot clé

Vous aurez parfois à supprimer des mots clés, soit pour les problématiques dont nous avons parlé au départ, soit car celui-ci n'a plus d'intérêt pour vous et/ou vos internautes. Dans ce cas, pensez bien à toujours mettre en place une redirection du mot clé avant de le supprimer. Et vous aurez alors deux choix :

  • le rediriger vers la catégorie, la page, l'article, ou le mot clé le plus proche sémantiquement parlant ;
  • si aucune page ne correspond, on redirigera alors vers l'accueil pour ne pas afficher d'erreurs à Google et au visiteur.

Modifiez la portée des mots clés

En cas de besoin, on peut également faire en sorte que les mots clés puissent être associés aux pages, ou à tout autre type de contenu (les fameux Custom Post Types) que l'on aura créé sur son site, avec quelques petites lignes de code à ajouter dans le fichier functions.php de votre thème (source SitePoint) :

Ajouter les mots clés aux autres Post Types
// add tag support to pages
function tags_support_all() {
  register_taxonomy_for_object_type('post_tag', 'page');
}

// ensure all tags are included in queries
function tags_support_query($wp_query) {
  if ($wp_query->get('tag')) $wp_query->set('post_type', 'any');
}

// tag hooks
add_action('init', 'tags_support_all');
add_action('pre_get_posts', 'tags_support_query');

En conclusion

Les mots clés de WordPress peuvent vraiment être utiles, à la fois pour l'internaute ou pour se positionner sur des mots clés secondaires en référencement.

La clé vient de l'utilisateur : s'il sait les utiliser, cela peut avoir un impact décisif. Les techniques et bonnes pratiques données ici vont donc limiter la casse et améliorer la pertinence de votre site. Mais si c'est un boulet qui est derrière, ce sera quand même peine perdue...

J'espère que vous aurez appris certaines choses. D'ailleurs, une partie des infos de cet article sont soit dans mon livre, soit dans les formations WordPress que je dispense (et les deux vous donnent accès à plein d'autres astuces et conseils pour maîtriser le référencement de WordPress).

Et vous, vous les aimez ces mots clés ?