« Celui qui a la prétention d’enseigner ne doit jamais cesser d’apprendre. » _John Cotton Dana

Enseigner c’est gratifiant ! Quel que soit le domaine de formation, c’est toujours un moment d’échange intéressant et enrichissant. La formation WordPress n’échappe pas à cette règle, de questions en brainstorming en passant par les inévitables problématiques liées à la difficulté de transmettre…

Le sujet est vaste et lorsque Daniel m’a proposé un guest sur les problématiques de la formation, je n’ai pas hésité… Je m’appelle Fabrice Ducarme et je suis Formateur WordPress.

WP Formation
WP Formation : pour se former à WordPress

Débutant ou intermédiaire

J’ai eu la chance au cours de mes formations de rencontrer tout type de stagiaires, le pur débutant avec quelques notions de traitement de texte, le chef de projet qui veut créer son blog ou encore les déçus de Joomla, Prestashop & consorts…

Une des premières difficultés que l’on rencontre face à un élève en formation c’est de jauger son niveau. En effet, comment harmoniser l’enseignement, être technique mais compris de tous.

Force est de constater que, même si WordPress est l’un des CMS (Content Management System) les plus utilisé à ce jour, son apprentissage n’est pas si aisé et il existe bon nombre de problématiques liées à son enseignement.

Préjugés et idées fausses

Expliquer et convaincre. « WordPress c’est pour faire des blogs ». Voilà généralement comment cela commence, par une mise au point : Ce que peux faire WordPress et ce qu’il ne peut pas faire !

Genèse, historique, évolutions et perspectives pour convaincre les plus sceptiques, ensuite une présentation de  quelques sites vitrines, un dose de blogs, une pincée de site vitrine & e-commerce leur permettent de mieux se rendre compte des possibilités de notre CMS favori.

WordPress.org ou WordPress.com ? L’amalgame existe, de la version gratuite « limitée » proposée par Automattic à la solution libre auto-hébergée. Il est nécessaire, à ce stade, d’expliquer le pourquoi du choix de la solution auto-hébergée WordPress.org, sommairement je dirais : Maitrise totale de son hébergement, contrôle complet du code, choix des thèmes et des plugins.

Comprendre le fonctionnement

WordPress c’est avant tout un logiciel et il a besoin de fonctionnalités serveur pour fonctionner : MySQL, PHP, etc…

En voilà des termes barbares pour qui n’est pas habitué au développement. Il est pourtant nécessaire d’en comprendre pleinement le fonctionnement/l’utilité pour mieux appréhender WordPress.

Combien d’utilisateurs débutants sauvegardent uniquement leur WordPress via FTP en omettant complètement la Base de données ?

La toute simple installation de WordPress

WordPress est connu pour s’installer simplement et en moins de 5mn ! C’est vrai pour les utilisateurs avertis mais totalement faux pour le débutant !

Créer une base de données, utiliser un logiciel FTP, régler les droits d’accès, nécessitent à minima quelques connaissances.

Pour exemple : Bon nombre d’utilisateurs, sans le vouloir, installent WordPress dans son propre répertoire monsite.com/wordpress/ en transférant sur le serveur l’intégralité du dossier téléchargé.

L’architecture WordPress

Catégorie, page ou article ? Voilà un vrai point de blocage pour les stagiaires.

Pour un débutant, créer un site internet c’est souvent un empilement de pages successives, toutes reprises dans le menu principal. Et voilà que je viens leur expliquer qu’il existe aussi des articles et que ces derniers peuvent être classés en catégories…

Inévitablement les questions fusent : « Quelle est la différence et comment choisir ?», « Pourquoi utiliser des articles alors ? », « A quoi servent les catégories », etc…

Confondre Tags, Keywords & SEO

Tout débutant voyant le terme « mots-clés » l’assimile automatiquement à du SEO.

Autant vous dire que la déception est grande lorsque vous leur expliquez qu’il s’agit simplement de « tags » autrement dit « étiquettes », que le but premier c’est l’ergonomie utilisateur et que pour couronner le tout, l’abus de ces derniers peut nuire à leur site.

Je Thème moi non plus

Twenty-10-11-12 et prochainement 13, sont les thèmes par défaut fournis à l’installation de WordPress. Quelle déception pour le novice que ces thèmes ! Heureusement, je vais lui parler modifications, customisation, CSS, places de marché ou bien encore de Framework…

La profusion des solutions est une des forces de WordPress mais c’est également un frein. En effet, comment bien choisir un thème,  il y en a tellement, gratuits ou premium sur quels critères faire son choix ?

Une autre problématique récurrente est l’ajout d’un thème premium. Certains nécessitent des réglages « lecture » spécifiques, d’autres des plugins, certains proposent une documentation complète, d’autres non…

Plugin = Extension = Widget ?

La sémantique est importante et la confusion réelle. De Apparences/Widgets à Extensions/Extensions installées, il n’y a qu’un pas.

Le réglage de certaines extensions se fait parfois dans Réglages, d’autres fois via le menu latéral ou encore sur l’extension elle-même via Extensions installées. Déroutant non ?

Bien choisir ses plugins alors que circulent les listes les plus farfelues n’est pas chose aisée, les meilleurs plugins, le top des plugins, le best-of du meilleur de mon top, etc… Certaines sont des aberrations, d’autres des mines d’or, mais qui croire et sur quelles bases ?

Optimiser : Notions de cache & SEO

Installer WordPress c’est bien, mais tout reste à faire ! L’optimisation est nécessaire, que ce soit pour l’accélérer, en termes d’indexation ou simplement pour améliorer l’ergonomie.

Là encore, les idées fausses sont légions : WordPress est nativement performant en SEO, il se configure en 5mn, 3 plugins et le tour est joué… Sic !

Le principe de cache reste très difficile à appréhender et les plugins inhérents ne sont pas si simples à configurer.

Idem pour le plugin SEO by Yoast, qui est certes très bon mais dont la mauvaise utilisation peut avoir des conséquences catastrophiques sur le référencement.

Les sites références WordPress

Lors des formations, je conseille très régulièrement à mes stagiaires certains sites, blogs ou forums traitant de WordPress. Des plus généralistes en passant par les plus techniques, la communauté Francophone est heureusement très active.

Vous cherchez des informations complémentaires sur WordPress et le SEO, regardez donc du côté de SEOMix, besoin de sécurité, c’est chez Boite à Web, des hacks et des tutos, Geekpress devrait vous combler, des tests et du blogging, c’est sur 4h18… J’en passe car la liste serait trop longue et c’est tant mieux !

J’invite également tous les débutants qui le peuvent, à se rendre au WordCamp et BarCamp organisés par WordPress Francophone afin d’apprendre et de partager, non ce n’est pas réservé aux pros !

Conclusion

Un débutant lâché sur WordPress peut être dérouté (interface, ergonomie), commettre de nombreuses erreurs et finalement n’exploiter le CMS qu’à 25% de ses possibilités.

Les utilisateurs avancés que nous sommes, oublient trop facilement le temps passé à appréhender l’outil, à comprendre son architecture et son fonctionnement.

Heureusement il y a d’énormes avantages avec WordPress, son éditeur de texte est rassurant, sa gestion des menus étonnamment simple et ses extensions sont si nombreuses qu’elles couvrent une grande majorité des besoins.

A titre personnel et pour conclure ce billet, je dirais qu’au-delà des problématiques de formation, j’apprends tous les jours de mes stagiaires, leurs interrogations me remettent sans cesse en question mais que je ne suis jamais aussi fier que lorsqu’ils me montrent leur projet WordPress finalisé ;)