Le 7 et 8 Juin dernier, j’ai participé à l’édition 2012 du SMX Paris. J’en parlais avant le début des conférences ainsi que sur mon Tumblr dans une article plus « décalé » : SMX Paris, so Cool !

Voici donc venu le temps de faire un point plus concret sur le SMX et surtout sur la conférence « Google News/Shopping/Vidéo » que j’ai animé avec Le Parisien et Yves Rocher.

La présentation

Si vous n’avez pas assisté à notre conférence sur Google News, Google Shopping et Google Vidéo, voici ce que vous avez manqué sur la partie que j’animais :

Google Shopping

Concernant le moteur de recherche produits de Google, j’ai complété les propos d’Yves Rocher sur la partie optimisation technique du catalogue produit. En voici les principaux points :

  • Optimisez le contenu de votre flux : le titre, la description et la catégorisation.
  • N’oubliez pas d’étoffer avec le code EAN (obligatoire), la marque et toutes les informations de livraison.
  • Mettez en avant les avis clients sur votre site, dans votre flux et sur les sites partenaires (notamment dans les places de marché et comparateurs de prix).
  • N’hésitez pas à créer des bundles (c’est à dire à créer un nouveau produit avec l’association de plusieurs articles).

PS : si cela vous intéresse, l’article suivant traite déjà en long, en large et en travers les différents aspects de Google Shopping.

Google Vidéo

Concernant la vidéo, j’avais les mains libres pour traiter les tenants et les aboutissant du référencement de la vidéo (ce qu’on appelle le VSEO).

Généralités

En VSEO, il faut différencier :

  • Google vidéo (qui n’existe presque plus).
  • Youtube : la plateforme vidéo de Google.
  • La vidéo sur Google :  c’est à dire tous les moyens à la disposition d’un webmaster pour faire apparaître un résultat vidéo dans les moteurs de recherche.

L’intérêt de la vidéo pour le référencement est simple :

  • On constate une amélioration de la visibilité des contenus dans les résultats de recherche (et donc une augmentation du taux de clic).
  • On augmente la pertinence de la page où l’on place la vidéo (ce qui se traduit par un gain de position).

Pour l’internaute :

  • Cela renforce l’image de marque.
  • Cela apporte un contenu différent et complémentaire (tutoriel, démonstration produit, …).
  • Cela permet parfois de créer des vidéos virales.

Quelques conseils sur le VSEO

Google Vidéo n’existe plus, mais il est toujours possible d’en récupérer les contenus.

Une vidéo bien conçue respecte ces standards :

  • Format 16/9.
  • Une « qualité » maximale.

Pour être visible, il faut :

  • Créer des liens vers la page de la vidéo.
  • Inciter à partager la vidéo sur les réseaux sociaux (et surtout générer des votes).
  • Ajouter à l’intérieur son logo et l’URL de son site.
  • Choisir la miniature d’image la plus « accrocheuse » possible.

Il n’existe pas de durée idéale : si la vidéo répond au besoin de l’internaute, peu importe sa durée.

Si le contenu est utile, les gens regarderont toute la vidéo

Quelle stratégie utiliser ? Il en existe trois différentes :

  • Héberger chez soi.
  • Héberger sur Youtube.
  • Héberger sur de multiples plateformes.

L’hébergement chez soi :

  • Cela augmente la pertinence du contenu.
  • Cela permet de maîtriser son contenu (pour une éventuelle suppression, correction ou mise à jour).

Comment héberger chez soi ? Il faut :

  • Un répertoire unique pour toutes les vidéos (ce n’est pas obligatoire mais préférable).
  • Une vidéo par page.
  • Optimiser le temps de chargement.
  • Créer un sitemap vidéo.

La vidéo sur Youtube

Pour héberger sur Youtube, n’oubliez pas de travailler :

  • le titre.
  • la description (en ajoutant au début son lien).
  • la catégorie.
  • Les mots clés (sans spammer).
  • La miniature.

Le classement des vidéos se fait par plusieurs éléments :

  • Les votes.
  • Les favoris.
  • Les commentaires.
  • Les play-list.
  • Les channels.

Une bonne stratégie sur Youtube se base sur :

  • Une ou plusieurs vidéos pertinentes sur cette plateforme, mais du contenu supplémentaire sur son site.
  • Le partage de l’embed code des vidéos.
  • L’ajout de sous-titres.
  • L’ajout d’effets visuels.
  • L’ajout d’annotations.
  • La création de vidéos « questions/réponses« , en compléments d’articles ou d’une foire aux questions sur son propre site.

Héberger la vidéo partout

En SEO, placer une même vidéo sur de multiples plateformes permet :

  • Un gain de visibilité.
  • La création de backlinks.
  • Plus de présence, donc théoriquement une meilleure image de marque.

Mais cette technique est de moins en moins efficace car Google a tendance à privilégier sa plateforme et à faire la chasse au contenu dupliqué.

Si vous optez pour cette stratégie, voici quelques idées de plateformes vidéos :

  • Youtube
  • Dailymotion
  • Vimeo
  • Wat.tv
  • Kewego
  • Metacafé

En résumé

On peut donc dire qu’il existe 3 stratégies différentes. Celle qui fonctionne le mieux est en réalité un mélange des trois, avec :

  • L’hébergement de toutes les vidéos sur son serveur.
  • L’hébergement des vidéos majeures sur Youtube.
  • L’hébergement des vidéos « Secondaires » sur les autres plateformes.

Et le reste du SMX ?

Je ne ferais pas de compte rendu des deux jours et des autres conférences. D’autres sites le font déjà bien mieux que moi :

D’ailleurs, regardez comme on est tous sérieux ;)

Les SEO au SMX Paris
Les SEO au SMX Paris