Il y a quelques temps de cela, nous avions abordé le fait que WordPress ne « tenait pas la charge », article dans lequel j’avais réussi à expliquer que ce n’est pas le CMS qui pose problème, mais plutôt son utilisation.

Et tout comme dans cet exemple, il y a toujours des phrases qui me font hérisser le poil quand on parle de WordPress. La dernière en date est une que j’entends souvent ces derniers temps de la part de référenceurs ou de clients : « WordPress, et bah c’est de la merde ! ».

WordPress c'est de la merde

WordPress, c’est vraiment de la merde ?

Oui et non : tout dépend de quel point de vue on se place. La plupart des personnes qui critiquent de manière aussi forte ce CMS le font souvent car ils ne parviennent pas à faire ce qu’ils veulent. La raison à cela est simple : ils ne savent tout simplement pas l’utiliser (ou pas correctement).

Donnez par exemple la meilleure perceuse du marché à un expert du bricolage : il pourra faire des merveilles. Maintenant, donnez-là moi par exemple : je risque de démolir tous vos murs sans réussir à accrocher quoi que ce soit solidement. Pourquoi ? Tout simplement car je ne sais pas me servir correctement de cet outil.

En référencement naturel et en développement web, c’est la même chose : nous devons nous former aux outils que nous utilisons. Si votre client utilise Magento, vous devez apprendre à utiliser ce CMS. Si vous avez un site développé de manière statique ou avec un Framework maison, vous devez aussi apprendre à l’utiliser.

Sans vouloir offenser la plupart des référenceurs que je connais, ils ne savent pas correctement utiliser le CMS WordPress. Et c’est encore pire si l’on regarde ce que font les clients avec.

Donc oui, WordPress, c’est de la merde quand on fait n’importe quoi avec. Mais donnez ce CMS à quelqu’un qui sait vraiment s’en servir, il fera des merveilles avec. Cela tombe bien, c’est ce qu’on fait chez SeoMix lors de nos audits ou de nos prestations d’optimisation.

Il faut toujours se former

Pour comprendre pourquoi nous en sommes arrivés là, et pourquoi autant de personnes pestent contre WordPress, il faut revenir un peu en arrière et se poser une question simple : pourquoi WordPress est-il autant utilisé dans le monde ?

Pour rappel, il représente actuellement plus de 23% du web mondial. La raison de cet engouement est sa simplicité d’utilisation. En soi, il n’est pas meilleur qu’un autre CMS ou outil : il est juste jugé de base plus pratique pour l’utilisateur lambda. En misant dessus, les créateurs et contributeurs de WordPress ont permis à un très grand nombre de personnes d’utiliser cet outil plutôt que ses concurrents un plus complexes à prendre en main.

Mais c’est justement cela le problème : WordPress est tellement simple que l’utilisateur ou le référenceur ne se méfient pas. Ils créent ainsi de très nombreux freins ou désoptimisations en référencement naturel. On en parlait justement lors du dernier WordCamp Paris : Méfiez-vous de WordPress et de ses utilisateurs.

Cette remarque est d’ailleurs valable pour tout CMS ou technologie : il est crucial de se former. Prenez par exemple Magento. Ceux qui le maîtrise font des sites performants, bien référencés et ergonomiques. Mais si vous me le donnez, je n’arriverai à rien. Ce n’est pas pour autant que « Magento c’est de la merde ».

Arrêtez de dire n’importe quoi

Quand on est sur Internet, ou même dans la vie de tous les jours, tout le monde a un avis sur tout. Et pourtant, la plupart des gens parlent pour ne rien dire, ou sans maîtriser le sujet qu’ils abordent.

En ce qui me concerne, je connais  parfaitement WordPress. Je peux donc dire en tout état de cause les avantages et inconvénients de ce CMS. Mais il n’y a rien de plus énervant de voir quelqu’un parler d’un outil et de décréter un fait alors que cette même personne ne connaît pas réellement l’outil. Si un jour il vous venait l’idée de dire la même chose sur WordPress ou sur n’importe quel autre CMS, Framework ou langage, j’attends de vous que vous soyez un expert du domaine pour vous croire, ou d’avoir de réels arguments concrets sans tout mélanger.

Pour les intéressés, voici justement la dernière vidéo qui m’a poussé à enfin rédiger cet article (mais rassurez-vous, j’avais déjà entendu cette même phrase de la part de plein d’autres confrères, prospects ou clients) :

Bref, WordPress, c’est tout sauf de la merde, comme tout CMS, outil ou langage informatique : il suffit juste de se former !

Enfin, pour terminer ce petit article coup de gueule, rien de mieux que cet échange sur Twitter qui conclut parfaitement mon point de vue sur la réelle source des problèmes que l’on peut rencontrer avec WordPress ou tout autre outil : il FAUT se former pour faire du bon travail. Si on oublie cette étape-là, il faut alors faire des pieds et des mains pour corriger le tir.