Le mauvais référenceur, c’est un gars, il a un ordi, il voit un backlink possible, il blaste !!! Le bon référenceur, c’est un gars, il a un ordi, il voit un backlink possible, il blaste, mais il est bon quoi… !!!

Et pourtant, il arrive parfois que ces deux référenceurs se fassent avoir puisqu’ils tombent sur un lien nofollow.

Hors certaines personnes m’ont dit qu’un lien est un lien, qu’il soit nofollow ou non. Comme on m’a également dit qu’un bon référenceur devait constamment tester pour savoir ce qui marche et ce qui ne marche, j’ai passé un lien nofollow au crible pour en connaître l’impact sur mon référencement naturel.

Indexation des liens nofollow

Mon petit test de référencement est sans appel : un lien nofollow ne sert à rien en référencement naturel, du moins pour indexer un nouveau contenu ou pour mieux se positionner.

Le test SEO

Le test a démarré le 24 Août dernier. La procédure est simple. Dans le labo SeoMix, j’ai créé une page : le nofollow permet-il d’indexer une page ?

Au milieu de cette page, j’ai placé un lien nofollow vers une seconde page (qui regorge de contenus passionnants), avec une ancre non connue par les moteurs de recherche : zibouibouitora.

Je suis donc parti du principe que les moteurs de recherche ne suivent pas ce type de liens, et que cette page ne devraient être ni indexée, ni visitée par les moteurs de recherche.

NoFollow

Pour m’assurer que mes résultats soient corrects au niveau des logs serveurs, j’ai également publié la page qui contient le lien sur une dizaine de digglike, afin de m’assurer que les bots des moteurs de recherche puissent scanner (ou non) la page liée par le nofollow.

Résultats du test

» Google :

  • La page n’est pas indexée via le lien nofollow
  • Le lien nofollow n’est pas suivi par le bot de Google (selon les logs serveurs)

» Yahoo

  • La page n’est pas indexée via le lien nofollow
  • Le lien nofollow n’est pas suivi par le bot de Yahoo (logs serveurs)

» Bing

  • La page n’est pas indexée via le lien nofollow
  • Le lien nofollow n’est pas suivi par le bot de Bing (logs serveurs)

L’intérêt du nofollow en référencement naturel

Autrement dit, un lien nofollow ne servirait strictement à rien en référencement naturel, comme le montre cette illustration tirée de mon précédent article sur le transfert de pagerank.

Lien nofollow et transfert de pagerank
Lien nofollow et transfert de pagerank

C’est aussi ma conviction, mais il ne faut pas s’arrêter là en SEO.

Un lien est un lien

Même si une ancre n’est pas « followé », elle peut vous apporter deux choses :

  • des visiteurs en trafic référent
  • de la notoriété

Et rien que pour cela, un lien nofollow en vaut la peine, puisque cela peut parfois vous apporter des dizaines ou des centaines de visiteurs s’il est bien placé.

Rappel sur les liens nofollow

Petit cours de rattrapage au passage : un lien nofollow est un lien qui n’est pas suivi par les moteurs de recherche. Il indique donc à Google, Bing, Yahoo et toute la clique de « ne pas suivre » un lien hypertexte.

Pour créer ce type de liens, rien de plus simple : un simple ajout de « rel=nofollow« , comme dans l’exemple ci-dessous.

<a rel="nofollow">Ancre</a>

Attention, il ne faut pas le confondre avec la balise méta robots, qui est placée dans le header de vos pages, et qui indique ou non si les moteurs de recherche doivent indexer le contenu de la page et suivre l’ensemble des liens.

<meta name="robots" content="index, follow">

Petit rappel également vu que je le vois de temps à autre : la balise dofollow n’existe pas…

Détecter rapidement vos liens nofollow

Pour ceux qui veulent facilement repérer un lien nofollow dans une page sans passer par le code source, c’est très simple.

Avec Firefox, téléchargez l’extension Search Status. Une fois redémarré, vous allez voir un icône en forme d’arobase en bas à droite. Avec un clic gauche, vous aurez accès à une série d’options, dont Highlight Nofollow Links.

Le tour est joué : tous les liens nofollow d’une page seront en rose, comme par exemple sur Facebook :

Nofollow et Search Status
Nofollow et Search Status

PS : l’outil va plus loin que cette simple option, avec notamment

  • Des statistiques sur les liens (nombre total, nombre interne, nombre externe, nofollow) via « Link Report« 
  • Un accès direct au Whois, aux métas tags, au robots.txt et au sitemap
  • Un outil de densité de mots clés
  • D’autres outils pour connaître les backlinks et les pages indexées du domaine

Quand utiliser ou non le nofollow ?

Malgré ce que je viens de dire, cette balise peut parfois être utile. Elle peut aussi à l’inverse vous nuire. Petit tour d’horizon :

Pagerank scultping

On ne peut plus se servir du nofollow pour améliorer son pagerank. Autrement dit, placer des liens en nofollow pour donner plus d’importance aux autre ne fonctionne plus.

Par exemple : avec 3 liens dont un en nofollow, les deux autres prenaient 100% du pagerank. Maintenant, les deux liens « dofollow » récupèrent uniquement 66% de la popularité, ce qui fait perdre inutilement 33% du pagerank qui aurait pu être transmis aux autres pages…

Les liens inutiles

Les liens que je qualifie d’inutiles ne devraient jamais utiliser cette balise. Par exemple, un lien « inscrivez-vous » ou « enregistrez-vous ». Il suffirait dans ces cas là d’ajouter du contenu pertinent sur l’intérêt de s’inscrire ou de participer à votre sit.

Les liens sponsorisés

Là, Google est précis sur la matière : si le lien est un espace publicitaire, il doit y avoir un lien nofollow pour ne pas tromper les résultats des moteurs. Sur cette question, je vous laisse décider ce qu’il faut faire, puisque un espace publicitaire en nofollow aura beaucoup moins d’intérêt pour vos annonceurs. A vos risques et périls donc…

Les contenus douteux

Là, je ne vois même pas pourquoi on se poserait la question. Si le lien amène vers un site dont le contenu est tendancieux ou litigieux, autant ne pas mettre de liens, non ?

Mon avis sur le nofollow

En ce qui me concerne, je considère que le nofollow est la mort du web. A la base, cette balise n’existe que pour combattre le spam. Hors il existe des outils suffisamment puissants pour en filtrer une bonne partie. Et si les webmasters n’arrivent pas à trouver le temps de modérer leurs contenus, c’est qu’ils devraient déléguer ou changer de métier.

Attention cependant, ce n’est pas non plus parce que l’on prêche l’abolition du nofollow comme moi que l’on accepte les commentaires de tout les petits malins avec des pseudo du genre Casino en Ligne, Viagra ou Immobilier

Allez, écoutez donc ce que dit Google (une transcription courte est disponible dessous) :

« Est-ce que les liens nofollow sont intéressants ou sont-ils inutiles ? » [...]

Les liens nofollow sont exclus de l’algorithme de Google. Ils sont donc inutiles vis-à-vis des moteurs des recherche. Mais n’oubliez pas, les moteurs de recherche ne sont pas les seuls sur Internet, il y a aussi les utilisateurs. Donc un lien nofollow peut vraiment en valoir la peine si votre but est qu’ils puissent voir vos liens.

Par exemple, si quelqu’un arrive sur mon blog avec un commentaire vraiment intéressant, je vais aller cliquer sur son lien pour en savoir plus. Et des centaines de personnes font la même chose. Même si vous participez à un forum en nofollow, les liens de vos messages et de votre profil peuvent attirer des visiteurs qui cliqueront sur ces liens. Donc ne vous focalisez pas sur cela. [...] Il y a un petit site qui m’a dit un jour qu’ils avaient plus de trafic en provenance de Twitter que de Google. Et le nofollow ne les a pas freinés sur Twitter… [...]

Matt Cutts